Chargement...

RE 2020 : énergie active, qualité d’air et énergie bois


Cette capsule vidéo sur la “réglementation environnementale 2020 et des tendances” répond à 3 aspects précis sur la prise en compte des solutions de gestion active du bâtiment, sur la qualité d’air intérieur et l’énergie bois qui semble être favorisée dans l’actuelle expérimentation du label E+C-.
Emmanuel ACCHIARDI, sous-directeur à la DHUP, secteur construction, y répond (interview effectué le 3 septembre 2018).


« RE 2020 : énergie active, qualité d’air et énergie bois »

Avec Emmanuel ACCHIARDI, sous-directeur à la DHUP, secteur construction.


Philippe NUNES -J'aimerais vous poser trois questions sur la réglementation environnementale 2020.
1° - Les solutions digitales de gestion active seront-elles intégrées ?
2° - Les solutions de qualité d'air et de ventilation seront-elles également intégrées ?
3° - Une question sur le label E+C- et une surévaluation possible et critiquée de l'énergie bois.

Emmanuel ACCHIARDI - Plusieurs éléments de réponses peuvent vous être donnés, d'abord sur les ajustements, les sujets à intégrer dans la future réglementation environnementale.
Il y avait eu des déclarations lors d'EnerJ-meeting 2018 du secrétaire d'état M. Julien DENORMANDIE qui avait demandé qu'un certain nombre de sujets soient mis à l'étude de la future réglementation environnementale. Parmi eux, il y avait les sujets de la gestion active et donc cela fait partie du chantier que nous allons mener pour préparer l'échéance de 2020 et l'on va regarder les conditions dans lesquelles on va mieux prendre en compte ce sujet-là. Il n'y a pas de raison de se priver d'un moyen de faire des économies si l’on peut en disposer.

Par rapport à la question de la qualité de l'air, le projet de loi ELAN dans son article 55bis qui concerne la performance environnementale des bâtiments neufs, est très clair, il parle de la performance énergétique, environnementale et sanitaire des bâtiments neufs et donc, dans la performance sanitaire on a bien entendu la qualité de l'air intérieur. Je ne peux pas vous dire de quelle façon nous l'intégrerons mais en tout cas c'est bien une préoccupation qui aujourd'hui est dans le projet de loi et donc qui sera sans doute inscrite dans la loi de demain.

Concernant la question du bois énergie, pour moi il n'y a pas de différence, de sort différent donné au bois énergie par rapport à toutes les énergies renouvelables, ils sont d'ores et déjà logés à la même enseigne, c'est-à-dire qu'en l'occurrence dans le bilan BEPOS on compte à 0 toutes les énergies renouvelables, c'est-à-dire qu'on les traite de la même façon. Il n'y a pas de sort particulier ou favorable qui est donné au bois énergie.

PN - Je vous donne rendez-vous pour notre troisième et dernière capsule qui portera sur le BEPOS à plusieurs "L'îlot, le Quartier et la Mobilité".


Interview réalisé le 3 septembre 2018 par Philippe Nunes – DG d’Xpair





Emmanuel ACCHIARDI


À PROPOS DE L'INTERVIEWÉ


Emmanuel ACCHIARDI

Architecte de formation, et après un parcours de directeur adjoint villes et territoires durables à l’ADEME, Emmanuel ACCHIARDI est sous-directeur à la DHUP secteur construction, la DHUP Direction de l'habitat, de l'urbanisme et des paysages étant rattachée à la fois au Ministère de la Transition Ecologique et solidaire et au Ministère de la Cohésion des Territoires.



Autre capsule vidéo

Capsule n°1 “RE 2020, le point en moins de 5 minutes” Avec Emmanuel ACCHIARDI, sous-directeur à la DHUP, secteur construction.

SOURCES ET LIENS

DHUP : Direction de l'habitat, de l'urbanisme et des paysages

logo Ministère de la Transition Ecologique et solidaire

www.ecologique-solidaire.gouv.fr
www.cohesion-territoires.gouv.fr

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité