Chargement...

Bâtiment basse consommation et commissionnement

Par René CYSSAU - Consultant équipement du bâtiment, ex ingénieur en chef du COSTIC

Maître d’ouvrage, maître d’œuvre, installateur, mainteneur et utilisateur, ne peuvent plus travailler isolément si la performance énergétique est un objectif commun. Intégré dès le « programme », le Commissionnement (Commissioning en anglais) intervient qualitativement jusqu’à la mise au point et le réglage des installations. Faute de quoi la meilleure installation de génie climatique ne peut donner sa pleine performance !

Installation de génie climatique :
essais réalisés, équilibrage validés avec les données contractuelles, performances vérifiées

installation genie climatique

Rappel de la définition :
le Commissionnement se définit dans un programme de construction, comme l’ensemble des tâches et services qui assurent la continuité des performances du programme jusqu’à l’exploitation de la construction !

Aujourd’hui atteindre des objectifs de basse consommation BBC est un acte noble, il sera dans très peu de temps réglementaire avec la RT 2012. Plus que sur le papier, le bâtiment de classe énergétique « A » devra prouver sa réelle efficacité énergétique. Seule sa consommation d’énergie et sa facture énergétique feront foi ! Pour cela il faut que les différents acteurs de la construction travaillent main dans la main comme une équipe, seule façon de gagner collectivement !

1°) Tout commence au montage et au programme

La maîtrise d’œuvre et les entreprises ne proposeront pas des solutions adaptées si le maître d’ouvrage ne donne pas suffisamment d’informations détaillées : ses besoins, les résultats qu’il attend.
Prévoir les consommations et les coûts d’exploitation, dès cette étape. Il est maintenant reconnu que la bonne adaptation aux usages et la maîtrise des coûts d’exploitation, doivent être traitées spécialement au cours des premières étapes du programme de la construction. Il peut être utile d’y associer un professionnel compétent en matière d’équipements climatiques, d’environnement et de choix des énergies dans le cadre d’une “mission avec“ les partenaires, c’est le premier sens de “commissionner”. C’est alors l’engagement d’une relation ouverte associant le maître d’ouvrage, le maître d'œuvre et les professionnels, une relation établie sur la base des rôles de chacun.

pyramide montage programme conception realisation reception exploitation

2°) Le maître d’œuvre BET rédige des clauses techniques Commissionnement !

Les clauses de prescriptions particulières CCTP du DCE dossier de consultation des entreprises inclure les prestations du commissionnement.
Et non pas avec la simple prescription : « les installations seront réglées et mises au point selon les règles de l’art en vigueur » qui, en la répétant trop souvent dans les CCTP ne veut plus rien dire et risque de conduire à un chiffrage d’entreprise : « inclus dans le prix global » !!!

Pour en savoir plus, voir les clauses techniques pour le chauffage, pages 35 à 39 du « mémento du commissionnement » téléchargeable en fin de page.

3°) Un bâtiment BBC ne peut-il être engagé que pour le jour de sa réception ?

Le schéma ci-dessous montre les 3 phases clefs :

REALISATION > RECEPTION > MISE EN SERVICE

Peut-on se permettre de penser qu’aussitôt l’installation réceptionnée l’installation est terminée ? Bien évidemment, c’est après qu’elle coûtera cher ou qu’elle sera économe en énergie.

realisation reception mise en service

Remarquons les périodes telles que « mise en place de la maintenance avant l’occupation des locaux » et « formation ».

 

4°) Le vrai coût du commissionnement est largement rentable !

Les dépenses de fonctionnement cumulées sur une période de 30 ans atteignent 3 à 4 fois le coût d’investissement. 80 % de ces dépenses de fonctionnement et de gros entretien résultent des choix faits au moment du programme et des études.

Voici des valeurs indicatives du coût des prestations pour une entreprise de Génie Climatique en part relative au montant du marché (source AICVF) :

Pour l’entreprise qui intègre une structure d’ingénierie, le coût des études, de la création des plans, des consultations, des achats… pèse pour environ 8% dans son bilan.

La mise au point coûte environ 3 % du montant d’un marché. Si ce travail est sous-traité à une société spécialisée, la MAP (Mise Au Point) ayant été préparée auparavant et étant menée avec un technicien de l’entreprise qui connaît son installation, le montant sous-traité correspond environ à la moitié de ce coût.

Le coût pour la réalisation de la documentation est du même ordre : pour réaliser le DOE (Dossier des Ouvrages Exécutés) complet, il faut prévoir de 1 à 2 % du montant du marché et au moins 1% ou plus pour le DUEM (Dossier d’Utilisation Exploitation et de Maintenance).

Les coûts pour la formation des intervenants sont de l’ordre de 0,5 à 1% du marché.

Les autres services de post-réception doivent être prévus et leurs coûts chiffrés dans une convention séparée du marché de la réalisation.

Les coûts relatifs du commissionnement dépendent évidemment beaucoup de la technicité et de la taille des réalisations, des applications courantes du génie climatique dans des petits bâtiments jusqu’aux installations plus complexes qui mettent en jeu plusieurs sources d’énergie et plusieurs services : chauffage, climatisation, ECS, protection incendie.

Par conséquent les tâches du commissionnement doivent être précisément identifiées dans les CCTP des appels d’offres, leurs coûts doivent être chiffrés par les professionnels.

Exemple : en réponse à un appel d’offres pour équiper un bâtiment de 250 PAC sur boucle d’eau, une entreprise a indiqué deux jours pour la mise au point, une autre à prévu un mois et demi. C’est cette dernière qui a été retenue, malgré la différence de prix. Le maître d’ouvrage qui a fait ce choix savait qu’une mise au point complète devait être menée. Il savait qu’en la menant après la réalisation elle serait plus coûteuse, et qu’il aurait, en plus, des ennuis.


En résumé


Avec la prochaine RT 2012 ayant comme objectif le BBC basse consommation et plus tard le Bepos, bâtiment à énergie positive, avec la RT 2020, la transmission de chaque étape de la construction sera à coordonner avec le Commissionnement. Le maître d’ouvrage aura des exigences claires en matière de performance énergétique, le BET fera une description précise des performances à mesurer, et l’utilisateur sera formé en continu à son installation. Quant à l’installateur et au mainteneur, ils ne seront plus de simples poseur ou spectateur derrière leur PC de GTB, ils régleront avec soin leur installation et feront des propositions en continu pour stopper toute dérive énergétique. Chacun reprendra les commandes !!

Fait par René CYSSAU
Consultant équipement du bâtiment, ex ingénieur en chef du COSTIC, René CYSSAU est l’auteur d’ouvrages techniques dans la régulation et la gestion technique du bâtiment

→ POUR EN SAVOIR PLUS

Le mémento du COMMISSIONNEMENT

Ce mémento rassemble des recommandations destinées aux professionnels : maître d’ouvrage, BET, entreprise, pour viser des équipements techniques adaptés aux besoins clairement exprimés, mis au point attentivement et aux performances attestées, maintenues dans le temps par des interventions facilitées.

Les performances énergétiques et les qualités d’usage viennent pour beaucoup de la complétude des spécifications dans les marchés, incluant la documentation technique détaillée qui doit accompagner la fourniture d’une installation. Des dossiers techniques insuffisants grèvent la maintenance, l’exploitation, les futures adaptations et changements des équipements.

→ Téléchargez le document de 49 pages : Memento commissionnement

→ SOURCES & LIENS

Commentaires

  • MOURAD
    18/07/2012

    c 'est super comme information traitant des problèmes cruciaux et d'actualité comme les ponts thermiques . grand remerciements pour les infos .

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité