Chargement...

Chaufferie biomasse et cogénération à Vittel

Par Guillaume Planchot, Directeur du Développement en charge de Réseaux Urbains d’Energies

La modernisation et l'extension du nouveau réseau de chaleur de la ville de Vittel a été inauguré en Février 2014. Après cette réalisation, la société Idex est en charge de la supervision, l'exploitation et la maintenance du réseau de chaleur pour une durée de 23,5 ans.

Vue de la chaufferie de Vittel
Vue de la chaufferie de Vittel

Plus de 60% de bois énergie et de la cogénération

Le projet de modernisation réalisé par Idex comprenait la construction d'une chaufferie biomasse d'une puissance de 2,5 MW. Aujourd'hui en service, elle est approvisionnée par de la plaquette forestière issue des forêts vosgiennes situées dans un rayon de 40 km autour de Vittel. Elle consomme environ 6 500 tonnes de bois par an, soit 0,6% de la production biologique annuelle des forêts vosgiennes. Plus de 50% de la matière utilisée provient du nettoyage des parcelles forestières.

Schéma chaufferie Vittel
Cliquez pour agrandir

La chaufferie biomasse couvre 61% des besoins en chaleur et eau chaude sanitaire des abonnés du réseau. Les 39% restants sont assurés par une installation gaz composée de deux chaudières d'une puissance totale de 10.1 MW et une cogénération gaz de 1,5 MW. L'électricité produite permet d'alimenter 1 400 logements.

Ainsi configuré, le nouveau réseau de chaleur permet d'éviter 3 700 tonnes de CO2 par an.

Plans chaufferie Vittel
Cliquez pour agrandir

L'extension du réseau de chaleur

Idex avait également la charge d'étendre le réseau. Aux 15 bâtiments du quartier Haut de Fol raccordés jusqu'alors, sont venues se rajouter la résidence Haut de Fol et 22 nouvelles sous-stations à travers la ville. Au total, ce sont donc aujourd'hui 38 sous-stations sur plus de 3,5 km à travers Vittel qui alimentent 2 473 équivalent logements dont les Thermes, le Club Med, les écoles et le collège, l'hôpital, la Mairie, les copropriétés Haut du Fol et Renaissance ...

Réseau Vittel

La réduction de la facture énergétique

Au-delà d'être une réponse aux engagements de la ville en matière de développement durable, ce projet est bénéfique à la facture énergétique des abonnés. Elle va en effet connaitre une baisse de plus de 40%. Cette diminution est due au coût plus faible du combustible biomasse par rapport aux énergies fossiles, auquel s'ajoute l'application du taux de TVA réduite liée à l'utilisation de plus de 50% d'énergie renouvelable.

Les acteurs du projet



Maître d’ouvrage
IDEX Energies

Co-financeurs
10% par fonds propres et 90% par Crédit BAIL avec UNIFERGIE
Le réseau à été subventionné à hauteur de 60% par l’ADEME.




Les chiffres clés

- Durée du contrat : 23,5 ans
- Longueur du réseau : 3,5 km
- 38 sous-stations
- 61% des besoins en chaleur et eau chaude sanitaire couverts par la chaufferie biomasse
- Equipement de 2 473 logements raccordés au réseau
- 39% des besoins assurés par une installation gaz composée de deux chaudières d'une puissance totale de 10.1 MW et une cogénération gaz de 1,5 MW.
- L'électricité produite permet d'alimenter 1 400 logements.

Par Guillaume Planchot, Directeur du Développement en charge de Réseaux Urbains d’Energies

SOURCES ET LIENS

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité