Chargement...

Comprendre les points essentiels de la RT 2012

Par Jacques ORTOLAS - Ingénieur conseil en génie thermique

La RT 2012, ou réglementation thermique « Grenelle Environnement 2012 » est une réglementation d’objectifs. Elle consiste à généraliser dès 2013, dans seulement 2,5 ans, toute construction en bâtiment basse consommation. Voici les points clefs de cette nouvelle réglementation

Conséquences

  • Un objectif énergétique de 50 kWhep/m²/an pour toute construction neuve
  • Un saut énergétique plus important que toutes les réglementations thermiques depuis 30 ans !
  • Une économie de la facture de chauffage qui devrait passer de 900 € en moyenne par ménage, à environ 250 € pour une maison basse consommation
  • Cap sur la réglementation dans 10 ans, la RT 2020, les bâtiments neufs seront autosuffisants car ils produiront plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

1°/ Trois exigences de résultats pour une performance globale

trois exigences de résultats pour une performance globale

2°/ Respect du B Bio max : besoin bioclimatique

C’est un coefficient tenant compte de la conception du bâti indépendamment des systèmes de chauffage et autres : soit le niveau d’isolation thermique, (ce coefficient remplace le U bât de la RT 2005), la conception bioclimatique notamment avec le recours à l’éclairage naturel et aux apports solaires, … Le coefficient B Bio agit ainsi sur une limitation naturelle et durable des usages de chauffage, climatisation et éclairage.

besoin bioclimatique d'une villa

3°/ Respect du C max : consommation d’énergie

C’est une exigence de résultat limitant les consommations d’énergie primaire des 5 usages : chauffage, éventuelle climatisation, éclairage, eau chaude sanitaire et besoins électriques des auxiliaires permanents : pompes et ventilateurs.

consommation d'énergie

La valeur du Cmax est de 50 kWh(ep)/m²/an, modulé selon la localisation géographique, l’altitude, le type d’usage du bâtiment, la surface moyenne des logements et les émissions de gaz à effet de serre.

Huit zones géographiques de 40 à 65 kWh(ep)/m²/an

Voici les valeurs de consommation maximale en fonction des 8 nouvelles zones géographiques qui remplacent les 3 zones H1, H2, H3.
Valeurs moyennes à moduler en fonction, de l’altitude, du type d’usage du bâtiment, de sa surface pour les logements, et des émissions de gaz à effet de serre des bâtiments.

carte de france des 8 zones géographiques pour le Cmax

ep = énergie primaire
C’est l’énergie nécessaire à l’origine toutes pertes inclues. Exemple quand on consomme 1 kWh d’électricité dans un logement, il faut 2.58 kWh d’énergie à l’origine moins les pertes en ligne, les pertes transfo, …

Cas des petites surfaces
Le C max est modulé en fonction de la surface des locaux car sont pris en compte la ventilation ou l’eau chaude sanitaire. Ceci afin de ne pas pénaliser les petites surfaces.

Logement collectif neuf
Cas particulier de la RT 2012 pour le collectif l’exigence de consommation Cmax est augmentée de 7,5 kWhep/m²/an dans le logement collectif, provisoirement jusqu’au 1er janvier 2015, ensuite ce favoritisme pour accélérer la filière des EnR, sera supprimé.

Bureaux et secteur tertiaire
Devant la diversité de ce secteur, différents scénarios conventionnels ont été définis, pour déterminer les exigences de résultats en matière de BBiomax et de Cmax. Par exemple, pour des bureaux, lorsque le recours à la climatisation ne s’impose pas la valeur moyenne du Cmax est de 60 kWhep/m²/an. En ce qui concerne les bureaux qui sont dans l’obligation d’utiliser une climatisation la valeur moyenne du Cmax est de 120 kWhep/m²/an.

4°/ Respect du confort d’été et de la Tic

La RT 2012 définit des catégories de bâtiments pour lesquels un confort d’été est possible sans recourir à une climatisation, dont il s’agit de limiter autant que possible les applications sources de consommation d’énergie. Ces catégories CE1 et CE2 dépendent du type d’occupation et de la localisation (zone climatique, altitude, proximité de zones de bruit).

Pour ces catégories de bâtiments, la réglementation impose que la température la plus chaude atteinte dans les locaux, au cours d’une séquence de 5 jours très chauds d’été, n’excède pas un seuil de Tic.

5°/ Enfin quelques exigences de moyens

  • Traitement des ponts thermiques. L’isolation par extérieure étant en première place pour répondre à cette exigence
  • Traitement de l’étanchéité à l’air de l’enveloppe au niveau du label BBC actuel. Le test de la porte soufflante sera obligatoire par sondage dans l’individuel et systématique dans le logement collectif.
  • Une surface minimale de baies, un % mini de baies ouvrantes, une obligation de protections solaires,
  • Recours aux énergies renouvelables en maison individuelle,
  • Mesure énergétique des principaux usages et affichage,
  • La production en autoconsommation n’est plus prise en compte au-delà de 12 kWhep/m² et par an

6°/ Les systèmes correspondants à la RT 2012

Les systèmes à haute efficacité énergétique qui se dégagent d’ores et déjà sont :

  • Le chauffage par pompe à chaleur, par chaudière gaz condensation et par chaudière bois granulés
  • La standardisation du chauffe-eau thermodynamique et des capteurs solaires thermiques
  • La standardisation des énergies renouvelables en maison individuelle et nommant le solaire
  • La généralisation du triple vitrage pour les maisons chauffées par convecteur pour l’orientation nord et en région froide
  • La généralisation importante de la ventilation double-flux au Nord-est de la France

7°/ RT 2012 : le planning

La RT 2012 sera applicable à tous les permis de construire :

  • déposés à partir du 1er janvier 2013 pour tous les autres types de bâtiments neufs.
  • déposés à partir du 1er juillet 2011 pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, public et les bâtiments construits en zone ANRU (zone ANRU : zones réservées à l’accession à al propriété pour de revenus modestes avec un taux de TVA de 5,5% au lieu de 19,6% grâce à la loi Borloo de 2005. ANRU = Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine

Fait par Jacques Ortolas
Consultant et ingénieur conseil en génie thermique, J. ORTOLAS s'est spécialisé depuis des années dans la recherche de solutions d'économies d'énergie et d'exploitation optimisées des installations.

→ SOURCES & LIENS

Commentaires

  • Christian NATTE
    28/12/2012

    Sur les fiches ci-dessus,il est spécifié en 3 respect du C max: consommation d'énergie (énergie primaire des 5 usages) éventuellement Climatisation. Alors que dans les systémes correspondants à la RT2012 il n'y a pas inclus la Climatisation.Question: peut-on installer une pompe à chaleur Réversible être conforme à la RT2012 . Merci Monsieur NATTES ; Technicien Electromécanicien Frigoriste depuis 1968. site ww.climanat.fr et .com

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité