12 enseignements pour rénover une chaufferie bois

Par l’AQC - Agence Qualité Construction

Ce rapport présente l’enseignement de retour d’expérience pour bien concevoir, installer et entretenir une chaufferie bois en remplacement d’une chaufferie à énergie fossile.

Pour répondre aux objectifs environnementaux et à la recherche de solutions bas carbone, les collectivités s'orientent de plus en plus vers ce type de projet. Or il y a lieu de prendre les précautions nécessaires et c’est tout l’objet de ce rapport réalisé par l’AQC et ses partenaires, son objectif qualitatif est d’encourager la conception à la mise en œuvre et entretien de chaufferie bois pour garantir à la fois confort, économie d'énergie et réduction carbone.


-->  Accédez directement au rapport complet et téléchargeable > lien


Le texte suivant présente ainsi les 12 enseignements essentiels issus de l'analyse et de la synthèse des retours d'expérience dans le cadre du dispositif REX Bâtiments Performants, observés depuis 2010. Le choix de ces enseignements s'est fait en fonction de la récurrence des constats observés au sein de l'échantillon, de leur gravité et de l'appréciation des spécialistes du sujet qui ont participé à ce travail.

chaufferie bois

Exemple de schéma de régulation chaufferie biénergie bois-gaz ©Agence LLF


1 - Dimensionner correctement la puissance de la chaudière biomasse

CONSTATS

  • Les cycles de fonctionnement de la chaudière sont courts et répétés.
  • Les fumées évacuées sont épaisses, noires et persistantes.

PRINCIPAUX IMPACTS

  • Encrassement et usure prématurée des conduits, du foyer et du corps de chauffe par corrosion humide.
  • Surconsommation de combustible, l’installation ne fonctionnant jamais à sa puissance nominale.

ORIGINES

  • Surdimensionnement de l’installation lié à une mauvaise prise en compte des améliorations énergétiques du bâti.
  • Utilisation de méthodes de dimensionnement inadaptées car prévues pour les installations à énergie fossile.
  • Addition des besoins en chauffage et en ECS.
  • Absence ou mauvaise prise en compte de la modulation de puissance de la chaudière.

ballon tampon
Pour limiter les courts cycles et les temps de fonctionnement en deçà de la puissance nominale, un ballon tampon a été installé.




SOLUTIONS CORRECTIVES

  • Paramétrer de façon adaptée l’installation pour éviter la mise en sous-régime.
  • Mettre en place ou augmenter le volume d’hydroaccumulation.

BONNES PRATIQUES

  • Mandater un expert bois énergie (entreprise spécialisée et qualifiée) pour étudier finement les besoins énergétiques.
  • Privilégier une installation en cascade. Le choix peut se porter sur une solution monoénergie (plusieurs chaudières bois) ou biénergie (une chaudière bois assurant 80 à 90% des besoins et un appoint couvrant les appels de puissance au-delà de la puissance maximale de la chaudière bois. Les appels de puissance en deçà des possibilités techniques de la chaudière bois, autour de 25% du taux de charge, peuvent également être fournis par l’appoint).

production chauffage
Pour la production de chauffage et d'eau chaude sanitaire de cet hôtel, une installation monoénergie a été mise en oeuvre. Deux chaudières d'une puissance maximale équivalente ont été installées. Cette répartition des puissances a été dictée par la forte demande en eau chaude sanitaire tout au long de l'année.


2 - Concevoir un silo disposant d'un volume utile suffisant

CONSTATS

  • Lors de l’exploitation, le volume utile s’avère insuffisant.

PRINCIPAUX IMPACTS

  • Surcoût lié au nombre élevé d’approvisionnements.
  • Temps consacré à la conduite de la chaufferie plus important du fait de la multiplication des livraisons.

ORIGINES

  • Absence de prise en compte dans le calcul du volume utile :
  • Des volumes morts (angles, volume sous dessileur, …).
  • Du moyen de livraison du combustible et du système de convoyage permettant une bonne répartition du bois dans le silo et un remplissage réel du volume utile (vis sans fil mal dimensionnée, …)

vis sans fin
La hauteur de la vis sans fin, utilisée pour le dépotage, ne permet pas le remplissage complet du silo correspondant au volume utile calculé.


SOLUTIONS CORRECTIVES

  • Etudier la possibilité de réhausser le silo pour augmenter le volume utile.
  • Etudier la possibilité d’améliorer le système de dépotage par du soufflage ou par la mise en place de vis horizontales de répartition. Ces deux solutions, généralement plus coûteuses, permettent un remplissage complet.

BONNES PRATIQUES

  • Prendre en compte les volumes de livraison disponibles localement (soufflage 20 à 30 m³, camions ou bennes 25 à 40 m³ et semi-remorques 80 à 120 m³ par exemple).
  • Faire venir le livreur de bois en conception (au plus tard en phase APD) et pendant les travaux pour permettre l’ajustement des installations de livraison si besoin.
  • Vérifier, à la réception, la conformité de la réalisation du silo avec les préconisations initiales.

soufflage plaquette
Le soufflage des plaquettes se fait au point le plus haut du silo, ce qui permet un remplissage optimal correspondant au volume utile calculé.


3 - Privilégier des systèmes de convoyages simples et directs entre la trémie de livraison et le silo de stockage bois

CONSTATS

  • Bourrages intempestifs, voire casses du système de convoyage entre la trémie et le silo.
  • Durée de remplissage du silo longue et bruyante.

PRINCIPAUX IMPACTS

  • Surcoût important dû à la durée d’immobilisation du camion et du chauffeur.
  • Mise à l’arrêt de l’installation entraînant une utilisation de l’appoint.
  • Surcoût de maintenance.
  • Gêne des occupants.

ORIGINES

  • Système de remplissage du silo avec plusieurs vis sans fin.
  • Distance entre le lieu de dépotage et le silo trop importante.
  • Mauvaise qualité du combustible (présence de poussières et de gros morceaux, taux d’humidité important, …).

système convoyage
Le système de convoyage entre la trémie de livraison et le lieu de stockage est composé de 3 vis sans fin, une première horizontale, une deuxième verticale et une dernière horizontale.
Le risque de bourrages et de casses est augmenté.


SOLUTIONS CORRECTIVES

  • Consulter un technicien spécialisé avant de procéder à un changement standard de la vis sans fin, dans le but d’identifier la cause précise des bourrages intempestifs ou des casses et d’y remédier de façon durable.
  • Revoir la qualité du combustible.

BONNES PRATIQUES

  • Minimiser le nombre de vis de convoyage en série pour limiter les risques de bourrages et de casses.
  • Concevoir des silos aériens avec un accès aisé pour intervenir en cas de problème.
  • Limiter les différences d’altimétrie entre la trémie et le silo.

convoyage
Système de convoyage direct avec deux vis sans fin fonctionnant en parallèle depuis la trémie vers le silo.


4 - Installer des pompes de transfert simples et adaptées entre le silo et la chaudière bois

CONSTATS

  • Bourrages intempestifs, voire casses du système de convoyage entre le silo et la chaudière.

PRINCIPAUX IMPACTS

  • Mise à l’arrêt de l’installation entraînant une utilisation de l’appoint.
  • Surcoût de maintenance et de répartition.

ORIGINES

  • La distance et/ou l’altimétrie entre le silo de stockage et le foyer de combustion n’ont pas été prises en compte et engendrent une forte mécanisation pour l’acheminement du combustible.

système alimentation
Le système d'alimentation entre le silo enterré et la chaudière est composé de 5 vis sans fin. Les deux premières (1 et 2) horizontales permettent l'acheminement du combustible vers la chaufferie. Les trois autres  (3, 4 et 5) servent à l'acheminement vers le foyer.


SOLUTIONS CORRECTIVES

  • Consulter un technicien spécialisé avant de procéder à un changement standard de la vis sans fin, dans le but d’identifier la cause précise des bourrages intempestifs ou des casses et de définir une solution corrective pérenne.
  • Revoir la qualité du combustible.

BONNES PRATIQUES

  • Choisir un système de convoyage en fonction du type de silo et du type de combustible (granulométrie, humidité, …).
  • Limiter les différences d’altimétrie entre le silo et la chaufferie.
  • Concevoir des silos et des systèmes de convoyage avec un accès aisé pour intervenir en cas de problème.
  • Prendre connaissance des règles d’installation des vis sans fin entre le silo et la chaudière qui sont différentes de celles pour l’installation des vis entre la trémie et le silo, notamment concernant la non-propagation du feu.

silo stockage
Vis sans fin d'alimentation directe entre le silo de stockage et le foyer
avec un angle inférieur à 15°.



Les autres enseignements et REX …

Ils sont à découvrir dans cette chronique en téléchargement gratuit du rapport « Chaufferie bois en rénovation – 12 enseignements à connaître »

  • REX 5 - S’assurer de l'absence de corps étrangers dans les plaquettes bois.
  • REX 6 - Contrôler l’homogénéité du taux d'humidité des plaquettes et son adéquation avec la chaudière bois.
  • REX 7 - Vérifier l'absence de fuite d'eau dans les réseaux hydrauliques existants.
  • REX 8 - Privilégier une régulation adaptée aux compétences de l'exploitant.
  • REX 9 - Réaliser, fournir des schémas de régulation détaillés.
  • REX 10 - Prioriser le fonctionnement de la chaudière bois des installations à billes énergie.
  • REX 11 - Assurer une bonne évacuation des fumées.
  • REX 12 - Assurer un entretien annuel de la partie amont de la chaudière.


-->  Accédez directement au rapport complet et téléchargeable > lien

Par l’AQC - Agence Qualité Construction

Source et lien

logo aqc

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Rénovation Net Zéro Carbone : HQE-GBC pose les bases

Rénovation Net Zéro Carbone : HQE-GBC pose les bases

La rénovation zéro carbone est au coeur des enjeux pour le secteur du bâtiment. Net Zéro Carbone est une nouvelle initiative visant à créer des guides d'application pour y participer au mieux.


Guide de solutions pour répondre aux exigences de la RE2020

Guide de solutions pour répondre aux exigences de la RE2020

Schneider Electric a conçu un Guide pour répondre aux exigences de la Réglementation Environnementale 2020.


Retour d’expérience RE2020 en logements collectifs avec seuils échéance 2025

Retour d’expérience RE2020 en logements collectifs avec seuils échéance 2025

Intéressons-nous au retour d'expérience de l'ingénieur énergie-environnement David Lebannier sur les logements collectifs avec seuils échéance 2025.


Pompe à chaleur pour répondre à la RE2020 dans les logements collectifs

Pompe à chaleur pour répondre à la RE2020 dans les logements collectifs

Avec la réglementation environnementale RE2020, les pompes à chaleur sont devenues quasiment obligatoire, même pour les logements collectifs.


Les industriels du CVC sont-ils prêts pour l'évaluation de l'impact carbone d'un bâtiment ?

Les industriels du CVC sont-ils prêts pour l'évaluation de l'impact carbone d'un bâtiment ?

Depuis plusieurs années, les industriels du secteur CVC se sont engagés dans la démarche PEP.


Réversibilité des bâtiments : des enseignements issus de retour d’expérience

Réversibilité des bâtiments : des enseignements issus de retour d’expérience

La réversibilité des bâtiment est un nouveau mode de conception durable et économique. Les retours d'expérience offrent de nombreux enseignements.


Résilience au changement climatique du secteur de l'immobilier dans les scénarios 2050

Résilience au changement climatique du secteur de l'immobilier dans les scénarios 2050

Le secteur de l'immobilier est au coeur des enjeux climatiques. Le bâtiment résilient fait l'objet de nombreuses réflexions pour faire face aux changements attendus.


Rénover les quartiers : un projet ambitieux qui repose sur une démarche politique

Rénover les quartiers : un projet ambitieux qui repose sur une démarche politique

Intéressons-nous à la table ronde qui s'est tenue en Février dernier, organisée par Le CAH, Club de l’Amélioration de l’Habit sur la rénovation des quartiers.


Nouvel ebook : « Réglementation RE2020 - Exigences et décryptages »

Nouvel ebook : « Réglementation RE2020 - Exigences et décryptages »

Découvrez l'ebook « Réglementation RE2020 - Exigences et décryptage » en libre téléchargement sur XPair !


Enquête exclusive sur la RE2020 auprès des concepteurs

Enquête exclusive sur la RE2020 auprès des concepteurs

Que pensent les concepteurs MOA et MOE de la RE2020 ? Du label d'état RE2020 ? XPair et Tribu Energie ont mené l'enquête : voici leurs réponses.


Au secours Boris, Vladimir a pété un plomb !

Au secours Boris, Vladimir a pété un plomb !

Intéressons-nous sur la question du mix énergétique en France, en Europe et sur le reste de la planète.


Le biométhane : un gaz vert pour un système énergétique plus résilient

Le biométhane : un gaz vert pour un système énergétique plus résilient

Renouvelable et stockable, le biométhane est un gaz vert qui a de l'avenir dans la transition énergétique.


Station d’appartement conçue pour un COP maximal des pompes à chaleur

Station d’appartement conçue pour un COP maximal des pompes à chaleur

Les pompes à chaleur doivent fonctionner à basses températures afin de bénéficier du meilleur COP. Découvrez les solutions de station d'appartement.


La ventilation double-flux thermodynamique : un COP jusqu'à 12, sans contamination possible

La ventilation double-flux thermodynamique : un COP jusqu'à 12, sans contamination possible

Le Covid continue et le décret tertiaire impose un fort objectif d'économies d'énergie : répondre à ces problématiques est-il encore possible ?


Pompe à chaleur en rénovation : les 12 enseignements à connaître

Pompe à chaleur en rénovation : les 12 enseignements à connaître

Les pompes à chaleur en rénovation sont devenues légion. Voici 12 enseignements à connaitre pour faire le tour du sujet