Chargement...

Installations solaires : mise en service, maintenance et performance

Par Jean-Pascal ROCHE - ingénieur énergéticien spécialisé dans les concepts HQE®.

Afin de garantir le suivi et le maintien des performances dans le temps, il est indispensable de soigner la mise en service, la réception et la maintenance d'une installation solaire collective de production d'eau chaude sanitaire.

1°/ LA MISE EN SERVICE DE L'INSTALLATION

L'entreprise chargée de la réalisation de l'installation doit être convaincue de l'importance des opérations de vérification et de mise en service.

C'est la clé du bon fonctionnement et de la fiabilité de l'installation.

Les points importants à traiter sont les suivants :

  • Vérification de la présence des équipements indispensables à la maintenance
  • Rinçage et chasses (avec de l'eau non traitée, sous pression et ouverture successive de chacun des points bas de l'installation, jusqu'à obtention d'un écoulement d'eau claire)
  • Mise en eau ou remplissage (remplissage avec fluide caloporteur prêt à l'emploi, contrôle de la pression et des volumes introduits)
  • Epreuve ou essais hydrauliques à effectuer avant calorifuge (étanchéité et épreuve de pression)
  • Contrôle du fonctionnement des dispositifs de protection et de sécurité : vase d'expansion, soupapes, purgeurs
  • Contrôle de l'équilibrage des réseaux par des mesures de pression au niveau des vannes d'équilibrage ou par des mesures de température en entrée et sortie de chaque série de capteurs
  • Essais de régulation
  • Essais thermiques instantanés par des mesures de différence de température aux entrées et sorties des échangeurs (à réaliser par temps ensoleillé)

En fin de mise en service, un dossier technique regroupant les plans, les schémas de principe et les notices d'installation et d'entretien des différents matériels doit être établi.

2°/ LA RECEPTION DE L'INSTALLATION ET LA PRISE EN CHARGE PAR L'EXPLOITANT

La réception des travaux marque le transfert de propriété des installations de l'entreprise au maître d'ouvrage.
A fortiori, pour une installation solaire, la réception doit être non seulement visuelle mais aussi fonctionnelle.
Il est donc très important que l'exploitant qui devra assurer la maintenance et la conduite des installations soit désigné lors de la réception pour assurer une prise en charge immédiate. En effet, si l'entreprise qui réalise doit, dans le cadre de la garantie de parfait achèvement assurer les interventions de dépannage la première année, elle n'a pas à assurer les opérations de maintenance courante et la conduite, qui sont de la responsabilité du maître d'ouvrage.

3°/ LA MAINTENANCE ET LE MAINTIEN DES PERFORMANCES

Il ne suffit pas qu'une installation soit bien conçue pour qu'elle donne pleine et entière satisfaction.
Encore faut-il que cette conception tienne compte des besoins ultérieurs des équipes de maintenance.
Chaque installation doit faire l'objet d'un contrat d'entretien de type P2 portant au minimum sur les installations de production solaire.
C'est crucial pour une installation solaire car les pannes ne sont souvent pas détectables par les utilisateurs; la continuité de service étant assurée par l'appoint.

Les principales opérations de maintenance courante d'une installation solaire sont les suivantes :

  • Contrôler la pression du fluide caloporteur dans le circuit primaire
  • Vérifier les caractéristiques (ph ou densité) du fluide caloporteur et le remplacer en totalité si besoin
  • Vérifier le fonctionnement des circulateurs
  • Contrôler la pression de gonflage du ou des vases d'expansion
  • Nettoyer la surface des capteurs, si besoin
  • Purger en point haut
  • Vérifier l'étanchéité du circuit primaire (fuites éventuelles ou niveau des purges ou des raccords)
  • Contrôler le fonctionnement de la chaîne de régulation et des asservissements
  • Vérifier les organes de comptage, les sondes, etc...
  • Réaliser des chasses en partie basse des ballons ECS
  • Vérifier l'équilibrage hydraulique des champs de capteurs
  • Démonter et nettoyer les échangeurs à plaques
  • Vérifier le niveau d'entartrage des ballons
  • Contrôler le fonctionnement des soupapes
  • etc…

En résumé …

La mise en service, la réception et la maintenance d'une installation de production ECS solaire, sont des étapes à ne pas négliger pour assurer fiabilité et maintien des performances.
Afin d'apporter une vraie garantie, il est même recommandé de mettre en place un dispositif d'instrumentation, de comptage et de suivi énergétique pendant au moins les 3 premières années.

Jean-Pascal ROCHE du Bet ADRET
J.P. ROCHE est ingénieur énergéticien spécialisé dans les concepts HQE®. Il intervient sur le territoire national dans les programmes tertiaire et résidentiel en assistance à Maîtrise d'Ouvrage et maîtrise d'œuvre.
www.adret.net

→ POUR EN SAVOIR PLUS

Un guide de conception des installations collectives de la production d'eau chaude sanitaire par énergie solaire vient d'être édité par l'Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie.
Cet ouvrage, a été réalisé à la demande de l'ADEME, d'EDF et de GDF par l'association ICO sous la coordination du bureau d'études ADRET. Il est destiné aux bureaux d'études et aux services techniques des maîtres d'ouvrage.
Il propose une démarche simple et concrète basée sur l'expérience et les bonnes pratiques pour concevoir, dimensionner, installer et maintenir des installations solaires collectives de qualité.
Vous pouvez vous le procurer au prix de 35 € auprès de l'association ICO ou auprès de l'ADEME sur le site www.ademe.fr/publications en tapant son n° de référence 6259.

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité