Chargement...

Le nouveau label Effinergie Patrimoine 2019, expliqué en Vidéo !

Par Yann DERVYN - Directeur du Collectif effinergie

Intégrer la performance énergétique dans le bâti ancien n’est pas chose facile et pourtant la rénovation des bâtiments du patrimoine ne doit pas échapper à notre ambition de performance énergétique. C’est pourquoi, le 14 février, un nouveau label Effinergie Patrimoine est lancé et s’adresse aux édifices protégés, monuments historiques inscrits ou classés, mais également à tous les autres bâtiments présentant un caractère patrimonial. Pour nous expliquer simplement ce label énergétique patrimoine, nous avons interviewé Yann DERVYN - Directeur du Collectif effinergie.


Label effinergie patrimoine pour la rénovation énergétique des bâtiments anciens



Philippe NUNES – Que peut-on dire sur le Label Effinergie Patrimoine ?

Yann DERVYN - Côté Effinergie nous avons l’habitude de travailler sur la performance énergétique des bâtiments et nous nous sommes rendus compte que depuis quelques années nous avions éventuellement un problème sur les bâtiments du patrimoine car il y avait une opposition d’associations du patrimoine sur le fait d’aller sur de la rénovation énergétique avec la crainte que nous allions habiller par l’extérieur des bâtiments, masquer le côté patrimonial de ces bâtiments, que nous jugions disproportionné du côté énergétique, et sans discuter avec les gens du patrimoine nous avions cette incompréhension.
Côté énergie nous voulions faire plus mais il y avait une opposition, puis nous nous sommes rendus compte en discutant avec ces personnes que côté patrimoine il y avait une crainte énorme que toutes ces lois qui se déroulaient, cette ambition nationale sur la réduction de la consommation énergétique risquait de dénaturer le patrimoine et d’ailleurs c’est ce qui se passe souvent, c’est-à-dire qu’il y a tous les jours des projets qui ont tendance à enlever des caractéristiques patrimoniales sur des bâtiments puisque l’on va faire des rénovations qui ne sont pas à propos, pas uniquement énergétiques d’ailleurs mais globalement ; il y a cette crainte des gens du patrimoine et il fallait la comprendre, donc nous nous sommes dit que nous allions rassembler les gens du patrimoine et les gens de l’énergie au sein d’un groupe de travail, cela a énormément intéressé le côté des associations du patrimoine car elles avaient l’occasion de discuter du sujet avec le côté de l’énergie, nous sommes arrivés ensemble à des convergences et cela a débouché sur le label Effinergie Patrimoine.

bâtiments du patrimoine

Philippe NUNES – Ce label concerne quels types de bâtiments anciens ?

Yann DERVYN – En fait, il faut voir vraiment le patrimoine au sens large, c’est-à-dire que tout bâtiment qui va présenter un intérêt au titre du patrimoine, plus en détail tous ces bâtiments-là, sont susceptibles d’être concernés par ce label. Il y a bien sûr tout ce qui est monument historique mais cela ne va pas être la majorité, il y a les bâtiments qui sont dans les périmètres de protection de ces monuments historiques, également les périmètres classés : patrimoines UNESCO, etc, …, des grandes zones qui sont en fait elles-mêmes concernées, classées, qui sont sous la surveillance d’un ABF - Architecte des Bâtiments de France - mais également tout ce qui est habitat ancien, d’architecture vernaculaire c’est-à-dire des modes constructifs plutôt artisanaux issus de l’habitude de construire local ; cela peut être des bâtiments pisés, des maisons à colombage, de la construction pierre, donc tous ces bâtiments qui étaient plutôt pré-industriels en termes de construction, et qui, intuitivement ou collectivement, sont considérés comme ayant un intérêt patrimonial.
Il faut savoir que les bâtiments d’avant 1948, -pas tous les bâtiments d’avant 1948 n’ont un intérêt patrimonial, mais globalement cela donne une idée - c’est un tiers du patrimoine bâti en France, donc forcément c’est un des sujets de rénovation en général, rénovation énergétique en particulier.

Le Théodore

Rénovation basse consommation Le Théodore – Studios Architecture – Paris (75009)

Philippe NUNES – Quel niveau de performance énergétique BBC ou autre est la cible de ce label ?

Yann DERVYN – En fait, nous allons demander à ces bâtiments qui vont chercher ce label Effinergie Patrimoine à viser un niveau BBC ; ils y arriveront ou pas ; dans le cas positif pas de souci, d’ailleurs nous avons déjà dans l’observatoire BBC référencé plus d’une centaine de bâtiments qui ont clairement un caractère patrimonial et qui sont rénovés jusqu’à un niveau BBC Effinergie Rénovation.
Par contre, pour certains c’est plus compliqué par rapport aux maisons précitées (maisons pisées ou à colombage) nous ne pourrons pas rénover, isoler par l’extérieur évidemment, parfois nous ne pouvons même pas le faire par l’intérieur car il y a un intérêt de murs intérieurs à préserver, donc nous avons forcément du mal à atteindre un objectif BBC qui est fixé en moyenne à 80 kW sur le logement et donc là nous allons accepter d’atteindre un niveau qui va être optimisé mais qui ne sera pas forcément ce niveau BBC et ces bâtiments-là, à partir du moment où nous allons vérifier ce niveau énergétique et nous vérifierons aussi le côté d’intérêt patrimonial du bâtiment, pourront prétendre un label Effinergie Patrimoine.


Philippe NIUNES - DG d’Xpair et Yann DERVYN - Directeur du Collectif effinergie




Synthèse de présentation du label rénovation du patrimoine

label expérimental Effinergie

Les objectifs du label effinergie Patrimoine

Le label effinergie Patrimoine valorise un travail alliant réhabilitation énergétique et préservation de bâtiments à caractère patrimonial. Un triple objectif est mis en avant :
→ des travaux au niveau basse consommation, menés conjointement avec
→ des interventions engageant la préservation du patrimoine bâti, et
→ une amélioration de la qualité de vie dans ces bâtiments avec une ambiance intérieure confortable été comme hiver, une préservation de la santé des occupants, ...

Le choix de l’expérimentation

L’expérimentation permet d’apporter de la souplesse dans le traitement des dossiers, de faire évoluer le dispositif au fil des retours d’expériences et de prendre en compte les difficultés à venir dans le traitement simultané de la valorisation du patrimoine et de la rénovation énergétique performante.

Le label en clair

Pourquoi s’engager dans ce label ?
Valoriser l’existant est une alternative à l’extension urbaine, à la consommation d’espace, à l’artificialisation des sols et permet à la collectivité de faire des économies (équipements, voirie, réseaux, énergie etc.).
Outre ces objectifs principaux ce label met en exergue la maîtrise des coûts (de réhabilitation et d’exploitation) : une fois réhabilité, les coûts de fonctionnement vont diminuer fortement et générer une valeur verte au bâtiment.
En mettant ainsi le projecteur sur ce type de projet, l’innovation s’en trouve motivée et la capitalisation des expériences facilitée par la valorisation des acteurs impliqués. Le choix d’intervenir en respectant les éléments patrimoniaux est un engagement pour l’économie locale et pour le maintien d’entreprises artisanales riches de savoir-faire traditionnels. Ainsi, ce label est un outil de politique publique pour répondre à l’objectif BBC en 2050.

label expérimental Effinergie Patrimoine

Les étapes du label expérimental Effinergie Patrimoine

Pour qui ?
Le label s’adresse aux édifices protégés Monuments Historiques (inscrits ou classés) mais également à tous les autres bâtiments présentant un caractère patrimonial.

Comment ?
Les bâtiments entrant dans cette démarche de labellisation devront à la fois justifier de performances énergétiques et de la préservation et/ou valorisation du patrimoine bâti.

Avec qui ?
La commission regroupe des experts en énergie et en architecture (Architectes des Bâtiments de France, Architectes du Patrimoine, ...)
Plusieurs régions soutiennent l’expérimentation, les aides et subventions qui pourront être octroyées dans le cadre du label permettront de le valoriser. En parallèle, des organismes certificateurs délivreront ce label.

Où trouver des exemples ?
L’Observatoire BBC, avec son module « Patrimoine », permet de valoriser les projets entrant dans le cadre du label, les démarches et travaux entrepris, les acteurs associés…


Téléchargez le communiqué du 14 février 2019
« Lancement du label expérimental d’effinergie sur la réhabilitation des bâtiments du patrimoine »


Communiqué de presse

Par Yann DERVYN - Directeur du Collectif effinergie – dervyn(at)effinergie.org


SOURCE ET LIEN

Effinergie


Présentation du Collectif Effinergie
Depuis 2006, des acteurs d'horizons différents se sont rassemblés au sein de l'association EFFINERGIE pour impulser un niveau inédit d’efficacité énergétique des bâtiments en construction et en rénovation.
Grâce à ses labels, EFFINERGIE a permis de généraliser les bâtiments neufs à basse consommation (BBC) en France et travaille à la massification de la rénovation BBC. En parallèle, elle porte la définition nationale des bâtiments à énergie positive. En mars 2017, 3 nouveaux labels basés sur le référentiel E+C- ont été créés : BBC effinergie 2017, BEPOS effinergie 2017 et BEPOS+ effinergie 2017.
Les guides rédigés par l'association, les travaux autour de l’écomobilité, le référencement des formations de qualité permettent d’accompagner et de faire progresser les acteurs du bâtiment. Enfin, les bâtiments exemplaires sont référencés et étudié dans l’observatoire BBC permettant de réaliser un retour d'expérience indispensable au processus de généralisation des bâtiments efficaces en énergie. Ainsi, EFFINERGIE agit dans l’intérêt général pour accompagner la promotion des constructions et rénovations de bâtiments confortables et respectueux de l’environnement.

Commentaires

  • Gil Fraisse
    0
    16/03/2019

    Il est bien qu'une démarche différente entérine que les édifices a mur massif soient a traiter très différemment que les enveloppes minces modernes. Mais il faudra tout d'abord étudier, en instrumentant in situ , les murs épais en thermo dynamique et conso annuelles et parvenir a des calculs théoriques un peu moins débiles qu'aujourd'hui, avec des écarts de 1 a 5 entre déperditions calculées et conso finale réelle.


LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité