Chargement...

Quels bâtiments demain ? Par l’ADEME

Par Emmanuel ACCHIARDI Adjoint au Directeur Villes et Territoires Durables - ADEME

Quels sont les objectifs nationaux dans le secteur du bâtiment ? Comment réhabiliter avec un haut niveau de performance ? Comment concevoir les bâtiments neufs de l'après 2020 ? …. Tels sont les points abordés par l'auteur lors du 33 ème congrès de l'AICVF du 14 septembre 2012, et retranscrits ci-après.

Rénovation de façade
Rénovation de façade avec isolation extérieure et énergie positive avec PV

Objectifs de la France dans le secteur du bâtiment

Rappel des engagements de la France

Et rappel des objectifs de la France

  • BATIMENTS NEUFS: tous les bâtiments neufs seront à énergie positive en 2020

  • BATIMENTS EXISTANTS: réduction de 38% des consommations énergétiques du parc des bâtiments de 2020 par rapport à celles des bâtiments de 2005

  • ENVIRONNEMENT: réduction de 75% des émissions de gaz à effet de serre en 2050 par rapport à 1990

Réhabilitations à haut niveau de performance

Le parc des bâtiments existants représente un enjeu considérable tout autant que le neuf sinon plus. Avec 3,45 milliards de m² chauffés, 33 millions de logements et 912 millions de m² tertiaire chauffés, le parc possède un potentiel considérable d'économies d'énergie.

L'enjeu majeur de l'Ademe et donc de l'Etat, est bien de parvenir à la massification des réhabilitations à haut niveau de performance.

Voici les chiffres qui représentent les enjeux du parc des bâtiments existants.

Rappelons des consommations d'énergie dans l'existant

- 68 Mtep en 2005 (42% du total) => qui doivent passer à 42 Mtep en 2020 (-38%)
- réduction constatée de 45% pour les logements entre 1973 et 2008
- 300 kWh d'énergie primaire /m².an en moyenne (tous usages) - chiffre 2010,
- Logement: 260 kWh d'énergie primaire /m².an en moyenne (Tous usages en RP) 2/3 des consommations - chiffre 2010,
- depuis 1975 : réduction unitaire de 50 % du chauffage mais hausse de près de 100 % des usages spécifiques de l'électricité - chiffre 2010,
- Tertiaire: 1/3 des consommations d'énergie, 390 kWh d'énergie primaire par m².an en moyenne (tous usages) - chiffre 2010

Gaz à effet de serre

- 83 Mt CO2 en 1990 (24 % du total) => 20 Mtep en 2050 (-75%)
- Réduction constatée de 31% pour les logements entre 1973 et 2008

Pour quels gisements potentiels d'économie d'énergie ?

- Résidentiel : ≈ 356 TWh (consommation actuelle : 423,4 TWh) dont
148 TWh par isolation des parois, 56 par isolation des toitures, 105 par chauffage et ventilation, 33 par vitrages et menuiseries
- Tertiaire : 76 à 167 TWh (consommation actuelle : 225,1 TWh)

Et quels investissements pour atteindre la réhabilitation Facteur 4 en 2050 ?

- 30 000 à 60 000 €/logement (soit 750 à 1 500 €/an durant 40 ans)
- 1 570 M d'€uros d'ici 2050 (39 Md€/an durant 40 ans)

En 2012 la consommation moyenne réglementée est de 210 kWhep/m².an en moyenne

Consommation 2012

Comment arriver à cette massification énergétique dans l'existant?

Le passage de 2012 à 2020 !

etiquette logement à énergie positive en 2020

Evolution des métiers et des savoir-faire
- mention « reconnu Grenelle Environnement » accolée aux signes de qualité
- plateformes de formation PRAXIBAT (dispositif local pour les professionnels du bâtiment, qu'ils soient apprentis, demandeurs d'emploi en formation ou en reconversion, lycéens, salariés ou artisans).
- FEEBAT (Formations aux Economies d'Energie dans le Bâtiment);
- réseau BEEP (Centres de ressources d'informations professionnelles Bâti Environnement Espace Pro)

Offre d'audit et de conseil
- offre dédiée aux particuliers
- formation aux audits énergétiques
- EIE (Espace Info Energie) et CEP (Conseil en Energie Partagé).


Recherche et développement dans le cadre du PREBAT 2
(Plateforme de Recherche et d'Expérimentation sur l'Energie dans le Bâtiment avec technologies, études socio-éco et bâtiments exemplaires) et des Investissements d'avenir: AMI 2010 et 2012 sur bâtiment et îlots performants (AMI = Appel à Manifestations d'Intérêt).
Evaluation des technologies émergentes et les produits bio-sourcés


L'ingénierie financière
Soutien aux structures locales de services de performance énergétique

Evolution des CEE (Certificats d'Economie d'Energie)

Opérations de réhabilitations Facteur 4 à coût zéro
- surélévations, extensions, densifications
- modèles économiques, juridiques et financiers adaptés

Accès facilité aux aides financières existantes : CIDD (crédit d'Impôt développement durable), prêt éco-PTZ, Habiter Mieux…


Sensibilisation, information et communication
- passage aux travaux et logiques de programmation des travaux
- situations irréversibles et travaux sans regret
- valeur verte


Développement du cadre réglementaire

Politiques de territoires

- réhabilitation dans le cadre des PCET (Plans Climat-Energie territoriaux), PLU (plan Local d'Urbanisme), AEU (Approche Environnementale de l'Urbanisme), reconversion de friches…

L'usage
Recherche sur les comportements et la consommation dans les bâtiments

Garantie de performance énergétique
- méthodes de mesure et suivi
- opérations de démonstration
- outils de soutien aux acteurs

Bilan des appels à projets régionaux PREBAT bâtiments exemplaires

2600 bâtiments lauréats depuis 2007, dont 900 (35%) réhabilitations de niveau BBC au total:

- en moyenne 74,2 kWh/m²shon en MI ;
- 72,9 en collectif ;
- 79,2 en tertiaire
- 3 Maisons Individuelles (LR et PC) et une école (Lorraine) à énergie positive
- 662 €/m²Shon en collectif et 1149 €/m²Shon en tertiaire

Typologies techniques pour les réhabilitations BBC (sur la base de 340 bâtiments)

- enveloppe très performante : en moyenne Ubat = 0,61 W/m².K
- triple vitrage pour 8% seulement des bâtiments
- matériaux biosourcés pour 20% des bâtiments
- double flux pour 80% du tertiaire
- Hygro B pour 60% du collectif
- forte étanchéité à l'air : en moyenne 1,4 m3/h.m²
- PAC dans 30% du tertiaire ;
- gaz condensation dans 60% du collectif ;
- poêle bois dans 35% des MI ;
- chaudière bois dans 25% du tertiaire
- PV pour 33% du tertiaire

Pour les bâtiments neufs, quels sont les enjeux ?

Pour la construction neuve en générale, la réglementation RT 2012 fixe une limite de consommation conventionnelle à ne pas dépasser. Elle place le bâtiment neuf à un niveau BBC, soit en moyenne, pour tous bâtiments confondus:

  • 65% de bâtiments avec une consommation conventionnelle entre 51 et 90 kWh/m².an

  • 25% de bâtiments avec une consommation conventionnelle inférieure à 50 kWh/m².an

  • 10% de bâtiments avec une consommation conventionnelle inférieure à 0 kWh/m².an (Bepos ou bâtiment à énergie positive)

Après 2020, tous les bâtiments neufs seront "à énergie positive" !

Concevoir les bâtiments neufs de l'après 2020

Electroménager et informatique sont les principales consommations sur lesquelles il faudra agir rapidement.


Consommations annuelles équipements

Ainsi il faut s'attendre à plusieurs « générations » de bâtiments à énergie positive

  • Le BEPOS 5 usages énergétiques réglementés: Chauffage, ECS, éclairage, auxiliaires et rafraîchissement.

  • Le BEPOS tous usages énergétiques

  • Le BEPOS tous usages énergétiques + énergie grise + transport

Par Emmanuel ACCHIARDI
Adjoint au Directeur Villes et Territoires Durables
ADEME Sophia Antipolis

→ Sources et Liens

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité