En rénovation, maîtriser la migration d’humidité dans les parois : les points de vigilance

Par Philippe NUNES, Directeur Général XPAIR, en collaboration avec l’Agence Qualité Construction

Voici les points de vigilance pour maîtriser en rénovation les phénomènes de migration d’eau et d’humidité dans les murs et cloisons, afin d’éviter toutes pathologies et dégradations dans le temps.
C’est une synthèse du document de  l’AQC, Agence Qualité Construction, que vous propose la rédaction d’Xpair « comment maîtriser la migration d’humidité dans les parois » 

Ce guide s’adresse aux maitres d’œuvre en charge de rénovations énergétiques dans le bâtiment. 

Explications et bons conseils sont à l’ordre du jour, alors bonne lecture ! 

Humidité rénovation

Pour éviter les pathologies et dégradations en rénovation dues au transfert d’humidité
 

1°) Comprendre les phénomènes de diffusion de vapeur d’eau dans les parois

La condensation et les parois

Lors de la rénovation thermique d’un bâtiment, la composition et la nature des parois évoluent, l’étanchéité à l’air de l’enveloppe est améliorée.
Ces deux actions, bénéfiques du point de vue énergétique, modifient les transferts de vapeur d’eau dans les parois pouvant entraîner un risque de pathologies.

Dans ce contexte, la migration de la vapeur d’eau au travers des parois, si elle est mal maîtrisée, peut entraîner par une forte hygrométrie ou la présence d’eau liquide, des désordres au sein des parois ainsi qu’une dégradation de la qualité de l’air intérieur.
Les quantités d’humidité transportées par l’air dans le bâtiment sont remarquablement plus grandes que celles transportées à travers les matériaux.
C’est pourquoi il est important, lorsque l’on améliore l’étanchéité à l’air de l’ensemble des parois des bâtiments de prendre en compte le phénomène de condensation par transport de l’air humide.
 

Diffusion de vapeur d’eau au sein d’un matériau et d’une paroi

La résistance à la diffusion de vapeur d’eau d’une couche d’un matériau est caractérisée par le paramètre Sd.
Il est obtenu en multipliant l’épaisseur de la couche, notée et exprimée en mètre, par le coefficient μ du matériau qui la constitue.

Sd [m] = μ . e  

Exemples 
Sd (voile de béton, épaisseur 20cm) = 130 x 0,2 = 26 m
Sd (plaque de plâtre de 13 mm d’épaisseur) = 10 x 0,013 = 0,13 m
Le Sd correspond à l’épaisseur (en m) qu’aurait une couche d’air stationnaire ayant la même résistance à la diffusion de la vapeur. 
Le Sd d’une paroi est égal à la somme des Sd des couches qui la composent.

PRINCIPE : Une règle générale consiste à positionner dans les parois, de l’intérieur vers l’extérieur, des matériaux de plus en plus ouverts à la vapeur d’eau (Sd décroissant) afin d’éviter les phénomènes de forte hygrométrie voire de condensation au cœur de la paroi.

Résistance vapeur

Principe de résistance à la diffusion de vapeur d’eau au sein d’une paroi
 

2°) Rénovation : diagnostic de l’existant et conception

Lors d’une rénovation énergétique, il est important d’avoir une vue globale du bâtiment à rénover en le considérant comme un système de composants (enveloppe, équipements, usages...) qui interagissent les uns avec les autres.
Ceci permettra d’éviter que les travaux ne conduisent à des désordres éventuels non présents avant la réhabilitation du bâtiment.
 

Analyse des parois et Sd associés

Une analyse des parois et des éventuelles rénovations antérieures est indispensable afin de déterminer le comportement hydrique des parois existantes. Cette analyse détermine la solution d’isolation thermique appropriée à la paroi.

Les valeurs de μ (résistance à la migration de la vapeur d’eau) des différents matériaux sont fournies dans le guide technique «Transferts d’humidité à travers les parois» édité par le CSTB > lien ainsi que les normes européennes de produits ou les ETE (Évaluation Technique Européenne).
 

Etat des lieux par rapport à l’humidité

Il est important de déterminer l’origine précise des sources d’humidité observées dans le bâtiment : condensations, remontées capillaires, infiltrations latérales, fuites, micro-fuites, zones mal ventilées, ...
Cette analyse doit être basée sur :

  • des observations précises du bâtiment, de son mode constructif, de ses équipements (ventilation, chauffage), de son exposition au climat, de l’étanchéité de sa toiture et notamment des points de traversée (souches, fenêtres de toit, ...) ;
  • des observations de l’environnement extérieur, la nature du sol et du sous-sol.

L’objectif est de définir les travaux curatifs et de remise en état appropriés aux sources d’humidité rencontrées tenant compte du mode constructif du bâtiment.

Cas particulier des façades comportant des matériaux sensibles à l’humidité
(pierres tendres, torchis, terre crue, matériaux recouverts d’enduits à la chaux ou de terre crue,
colombage bois, ...). Dans ce cas, il sera important que le mur conserve son comportement hydrique après rénovation. La mise en place d’une lame d’air entre le mur et l’isolation peut être une solution.

 

Maintien du renouvellement d’air

Les travaux d’amélioration énergétique de l’enveloppe (parois opaques, menuiseries,...) font que l’étanchéité à l’air est grandement améliorée. Le renouvellement d’air qui se faisait par l’intermédiaire de ces fuites «naturelles», doit être reconstitué à l’aide d’une ventilation efficace.

Le flux de vapeur qui traverse une paroi est très faible par rapport à celui évacué par un système de ventilation. La diffusion de la vapeur d’eau à travers les parois ne peut pas servir à éliminer, à elle seule, l’humidité produite par l’activité intérieure d’un logement.

Cette humidité excédentaire doit être évacuée par une ventilation des locaux par les ouvrants et par une ventilation mécanique contrôlée.
Afin de garantir une bonne qualité sanitaire de l’air et éviter des pathologies liées à l’humidité, le remplacement des menuiseries impliquent soit :

  • La vérification et/ou l’adaptation du système de ventilation et des transferts aérauliques existants ;
  • L’installation d’un système de ventilation permanent et performant.
     

Pare-vapeur, en général systématiquement coté chaud !

Il n’est pas toujours possible de connaître la constitution précise des parois à rénover et les valeurs de S d des matériaux qui les constituent.

Dans ce cas, pour les murs, planchers de combles, ou rampants de couverture, la mise en œuvre systématique d’un pare-vapeur côté chaud (en général intérieur) permettra de rendre étanche à la vapeur d’eau le parement intérieur et d’éviter ainsi la condensation au cœur des parois. 
Il faudra veiller à ne pas piéger la condensation dans les parois et lui permettre, si elle est présente, de s’évacuer au moins côté extérieur de celle-ci. Une fois que le renouvellement d’air est maîtrisé, il convient de réfléchir au traitement des parois verticales, horizontales et inclinées.
 

3°) Bonnes pratiques de conception : parois verticales

Parois verticales

Lire la suite dans le Guide AQC pour maîtriser la migration d’humidité dans les parois en rénovation
 

4°) En résumé, en rénovation pour éviter les pathologies de migration de vapeur d’eau …

  • Avant toute opération sur les façades, couvertures, toitures étanches, faire un diagnostic précis et exhaustif.
  • Bien définir et choisir les matériaux en fonction de leurs comportements à la vapeur d’eau.
  • Respecter l’ordre des Sd de l’intérieur (le plus élevé) vers l’extérieur (le moins élevé). Pour les toitures étanches, se référer au NF DTU 43.5.
  • Mise en œuvre soigné des menuiseries, isolants et pare-vapeur
  • Garantir un renouvellement d’air efficace.
  • Entretenir : nettoyage de la VMC, réparation du pare-vapeur si endommagé, …

Téléchargez le Guide AQC pour maîtriser la migration d’humidité dans les parois en rénovation
 

Source et lien

AQC

Commentaires

  • jeanpaul
    0
    29/01/2021

    Dans l'article, vous parlez de condensations internes "si, en un point de la paroi, cet air atteint le point de rosée". Ceci est totalement FAUX. La température de rosée est toujours atteinte dans la paroi, et il n'y a pas tout le temps condensation. La condensation dans la paroi se produit lorsque la pression partielle de vapeur d'eau est supérieure à la pression de saturation. Le phénomène est beaucoup plus complexe que ne le prétend votre article


LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Rénovation énergétique par étapes pour le logement individuel. Rapport d’expertise

Rénovation énergétique par étapes pour le logement  individuel.  Rapport d’expertise

Découvrez l'étude qui fait un point concret sur la rénovation « par étapes » des logements et analyse les conditions de réussite à la réalisation de rénovations performantes .


Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Le nouveau décret tertiaire en rénovation est désormais obligatoire pour tous les bâtiments existants de plus de 1000m2. Aussi, comment transformer cette obligation en opportunité ?


Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Découvrons la création et la structuration de l'Association Française de la Ventilation qui a eu lieu ce 27 Janvier 2021.


Rafraîchissement naturel des bâtiments, les solutions adiabatiques

Le rafraîchissement adiabatique se base sur un principe naturel de rafraîchissement dû à l'évaporation de l'eau contenu dans l'air chaud.


Gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites

Découvrez comment optimiser la gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites avec Hager.


ALLIANCE DU BATIMENT : le regroupement des acteurs pour démocratiser le BIM

ALLIANCE DU BATIMENT : le regroupement des acteurs pour démocratiser le BIM

Démocratiser le BIM (Building Information Modeling), tel est l'objectif de L'ALLIANCE DU BATIMENT. Considérant les avancées du secteur et visant un langage commun.


Eloge pour des dépenses de fonctionnement comprises, attendues et accompagnées

Eloge pour des dépenses de fonctionnement comprises, attendues et accompagnées

Prenons connaissance de cet éloge pour des changements et investissements à mettre en oeuvre pour obtenir des changements structurels.


Rénovation énergétique et label BBC-Effinergie Rénovation : le point en 2020

Rénovation énergétique et label BBC-Effinergie Rénovation : le point en 2020

235 000 logements sont engagés dans une rénovation basse consommation en 2020, dans le résidentiel. C'est près de 25% des logements Effinergie


Passoires énergétiques : nouveau diagnostic de performance énergétique des logements

Passoires énergétiques : nouveau diagnostic de performance énergétique des logements

Au 1er juillet 2021, les logements seront apposables au nouveau diagnostic de performance énergétique comme viennent de l'annoncer le ministère de la transition écologique


Plan de travaux obligatoire confirmé pour les copropriétés

Plan de travaux obligatoire confirmé pour les copropriétés

A noter pour les copropriétés : un plan de travaux pluriannuel va entrer en vigueur (PPT).


Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Suivons l'évolution après avoir reçu les aides par le Fonds Chaleur l'impact sur les réseaux de chaleur pour accélérer le développement.


2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

Suivons l'évolution de la RT 2012 à la future RE 2020, 2021 selon un calendrier mal adapté et incertain.


Equipements de bornes de charge pour véhicules électriques dans le multi-résidentiel

Le marché des véhicules électriques est en pleine expansion, il est donc important d'équiper le multi-résidentiel par des bornes de charge.


Climatisation de confort qui inhibe 99,9% des virus

Climatisation de confort qui inhibe 99,9% des virus

Pour bénéficier d'un confort d'été grâce à la climatisation tout en bénéficiant d'un environnement sain et garanti sans virus, Panasonic propose une solution innovante.


La ventilation double-flux thermodynamique : performances et qualité sanitaire

La ventilation double-flux thermodynamique : performances et qualité sanitaire

Tous les ERP sont concernés par la nécessité de réaliser des économies d'énergie et de sécuriser la qualité d'air respiré. La ventilation double-flux thermodynamique est une réponse fiable