Retour d’expérience RE2025 en pierre de taille ! Lot 1B à Montigny-lès-Cormeilles

Par Nathalie TCHANG, Présidente Tribu Energie
et Julien NARAYANIN, Directeur Général Groupe Verrecchia

Voici un retour d'expérience inédit RE2025 d’une construction neuve qui atteint d’ores et déjà les seuils requis en 2025 de la RE2020. Particularité, une structure bas carbone avec un matériau disponible en abondance en IDF, la pierre de taille.

Pour les lecteurs d'XPAIR, en exclusivité la présentation vidéo de Nathalie TCHANG, Présidente Tribu Energie et de Julien NARAYANIN, Directeur Général Groupe Verrecchia, lors de la journée de l'efficacité énergétique et environnementale du bâtiment, EnerJ-meeting qui s'est tenue le 9 Février à Paris.


Nathalie TCHANG et Julien NARAYANIN

Nathalie TCHANG, Tribu Energie et Julien NARAYANIN, Groupe Verrecchia à EnerJ-meeting Paris 2023

Accédez à la vidéo complète


Un REX avec les critères RE2025, en pierre de taille !

Le retour d’expérience en question représente 5 764 m² qui se situe dans le 95 à Montigny-lès-Cormeilles. La maîtrise d’ouvrage est le Groupe Verrecchia, groupe familial spécialisé dans la construction de logements neufs en pierre de taille et la maîtrise d’œuvre a été assurée par Tribu Energie et Fresh Architectures. Cette réalisation présente une architecture ouverte, bioclimatique, avec de la pierre de taille massive et aussi de la brique.

L’équipe MOA/MOE a voulu décarboner au possible en se disant comment remplacer le béton quand cela est possible avec un matériau en abondance, la pierre de taille ! C'est le principe aujourd'hui communément appelé « du bon matériau au bon endroit ».

Avec de l'isolation plutôt biosourcée compatible avec de la pierre de taille massive de sorte à éviter le fameux point de rosée,  le travail a porté sur la performance énergétique et environnementale en agissant sur l’impact carbone et les vertus carbone de la pierre sans avoir une position dogmatique de dire « nous utilisons de la pierre partout et exclusivement ».

Le projet intègre une mixité programmatique. 64% des Français veulent vivre dans une maison et en 2050 nous serons deux tiers de la planète à vivre dans les villes, donc l'idée était de retranscrire la qualité de vie que nous pouvons avoir dans une maison mais dans un immeuble collectif, nous avons mixé l'architecture avec des gabarits, des épannelages assez variés partant de la maison du collectif intermédiaire jusqu'au collectif, donc une pluralité d'habitation.


rex architecture


Nous ne pouvons pas faire mieux en termes d'énergie décarbonée

Et le bureau d’études Tribu Energie par la voix de sa Présidente, Nathalie TCHANG d’exprimer : " Sur cette opération nous avons travaillé avec Agronergy qui est un concepteur/réalisateur et exploitant de chaufferie bois, nous avons donc créé un mini réseau de chaleur pour l'ensemble des futurs occupants, donc nous ne pouvons pas faire mieux en termes d'énergie décarbonée".

Nous avons obtenu les objectifs RE2020 niveau 2025, le label Effinergie+ et également la labellisation NFHQ,

Les données techniques de ce REX RE2025 :

  • Murs extérieurs : Murs en pierres et briques ; R>6 m².K/W
  • Toiture terrasse non accessible : PUR Th22 240 mm; Up<0,1 W/m².K ; R>10 m².K/W
  • Planchers bas : Isolation en sous-face de plancher + sous chape; LFB Th38 150 mm + PUR Th22 57mm, Up<0,15 W/m².K ; R > 6 m².K/W
  • Autres planchers bas : Isolation sous chape; Up<0,25 W/m².K  ; R > 3.5 m².K/W
  • Baies : Menuiseries Bois-Alu ; Uw<1.6 et Sw > 0,45
  • I4 : Q4 = 0,6 m3.h/m² paroi (Valeur obtenue par échantillonnage)
  • Chauffage/ECS : Chaudière bois de type Agronergy
  • Ventilation : Ventilation simple flux hygroréglable type B
  • Eclairage parties communes : Eclairage intelligent (détecteur de mouvement)
  • Parking : 87 places intérieures


A noter la constitution des murs extérieurs à la fois en brique et en pierre avec des niveaux d'isolation très performants, avec système de chaufferie bois et de ventilation simple flux.

Résultats en termes de Bbio par rapport au Bbiomax de la RE2020. Nous sommes largement performants et conformes par rapport aux objectifs visés, ainsi que le CEP nr avec une chaufferie biomasse où nous sommes extrêmement bons avec un CEP nr de 20 par rapport aux 70 en valeur max – Cf. visuel ci-après. 

Positionnement du Bbio réglementaire

bbio bbiomax

Coefficient Cep réglementaire

cep réglementaire

Coefficient Cep nr réglementaire

cep nr


IC Energie et le confort d’été …

Nous retrouvons la même tendance sur le IC Energie où nous anticipons de loin les seuils 2025, ainsi que les degrés-heures (DH) où nous sommes là aussi extrêmement performants du fait de l'inertie sur ce bâtiment et de la conception intelligente qui a pu être fait en synergie avec Fresh Architectures pour avoir un maximum de logements traversants.

Coefficient réglementaire IC énergie

IC énergie

Les Degrés-Heures ou DH réglementaires

degré heure


RE2025 : et la composante carbone du projet …

La pierre est un matériau lourd mais qui nécessite d’être d'isoler thermiquement par l'intérieur et de fait perdre l'inertie au niveau des façades, mais nous gardons cette inertie au niveau des planchers intermédiaires.

Nous sommes en pleine réflexion sur le type de plancher, avec le « plancher béton classique » nous ne sommes pas très performants en carbone. La solution « plancher mixte bois carbone » c'est une autre solution discutable. Le « plancher bois » nous pose quelques soucis, quelques problématiques en effet, notamment au niveau des hauteurs des PLU puisque nous avons des planchers plus épais par rapport aux règles de gabarit qui nous sont imposées dans ces écoquartiers.

Ce projet de Montigny-lès-Cormeilles pour qu'il atteigne le niveau RE2025 nécessite donc une optimisation notamment au niveau des « planchers intermédiaires » où les calculs montrent que nous ne pouvons pas passer avec du « plancher béton classique » nous sommes obligés de passer avec un béton moins carboné à minima de type CEM III, nous avons regardé les différents types de planchers en CEM III A, en CEM III B, soit en plancher intermédiaire sol, soit aussi en incluant les refends et pour pouvoir passer sous le seuil 2025. C'est donc clair que le traitement des planchers est une priorité.


impact Ic construction


Synthèse des résultats carbone


résultats carbone


Et Julien NARAYANIN, Directeur Général Groupe Verrecchia, de commenter …

Le groupe Verrecchia c'est à peu près 1 200 logements en pierre de taille chaque année répartis dans toute l'Île-de-France. Depuis deux ans avec le BE Tribu Energie de Nathalie TCHANG nous travaillons véritablement à l'expérimentation à l'échelle de nos opérations avant de pouvoir généraliser ces modes constructifs et pouvoir les dupliquer à échelle 1 en réalité.

L'année dernière nous nous sommes beaucoup attelés à l'efficacité énergétique du bâti, nous avons vraiment travaillé la compatibilité des isolants avec la pierre de taille de sorte à respecter la conductivité et la résistance thermique à la fois. Nous avons aujourd’hui de bons retours d'expériences pour aller encore plus loin dans le cycle apprenant, nous avons instrumenté nos logements de sorte à collecter de la donnée pour travailler sur le confort hygrothermique, c'est un point qui nous tenait à cœur parce que chez Verrecchia nous avons 80% de notre clientèle qui est constituée de propriétaires occupants donc très soucieux de la façon dont on va habiter dans ce logement tous les jours avec des usages qui évoluent bien évidemment en fonction des modes de vie. 

« Nous parlions précédemment de transition écologique mais nous avons aussi une transition économique puisque construire en pierre n'a pas le même prix que de construire en béton, et donc nous devons rationaliser, former. Nous travaillons collectivement avec un écosystème d'architectes, de bureaux d'études, de décideurs publics pour nous aider à mieux appréhender cette approche technique qui permettra de généraliser, et vous le voyez nous sommes dans le 95 première couronne pour véritablement montrer qu’il faut démocratiser la qualité du logement pour tous et que ce n'est pas réservé nécessairement qu'à Paris intra-muros, cela est un objectif fort qui est inscrit dans la raison d'être de Verrecchia et nous nous attelons à le développer tous les jours ».


Nathalie TCHANG et Julien NARAYANIN

Nathalie TCHANG, Tribu Energie et Julien NARAYANIN, Groupe Verrecchia à EnerJ-meeting Paris 2023

Accédez à la vidéo complète


Un autre sujet important c'est la pierre de taille, est-ce que nous en avons beaucoup ?

Et Julien NARAYANIN de poursuivre : « Oui c'est aussi une information importante parce que souvent on nous dit « c'est une matière qui est épuisable, alors que va-t-il se passer dans quelques années ? Les études géologiques sur lesquelles nous travaillons aujourd'hui démontrent que rien que sur le bassin Île-de-France, donc dans les carrières de Saint-Maximin Nogent-sur-Oise, nous disposons de six siècles de gisement, de disponibilité géologique de pierre calcaire. Il faut savoir que deux types de carrières sont en exploitation en Île-de-France, des « carrières à ciel ouvert » et des « carrières en galerie » donc c'est un jeu de lithologie et de géologie avec des strates en fait que l'on appelle des bancs, et à chaque strate correspond aussi un usage typiquement dans nos immeubles, la pierre qui va être au rez-de-chaussée correspondra une caractéristique mécanique différente parce qu’elle va devoir résister aux gels, à la dissolution des sels, et la pierre que nous utilisons dans le corps principal du bâtiment devra résister plutôt aux principes de rejaillissements avec un principe de dureté un peu différent, etc … » 

Par Nathalie TCHANG, Présidente Tribu Energie
et Julien NARAYANIN, Directeur Général Groupe Verrecchia

Sources et liens

tribu énergie

verrecchia

fresh architectures

Commentaires

  • Georges
    1
    02/03/2023

    Bonjour, merci beaucoup pour ce Rex.
    L'article mentionne un R supérieur à 6 m².K/W pour les murs extérieurs avec juste de la pierre et de la brique. Cela me semble impossible sans isolant. Pourriez-vous indiquer quel type d'isolant a été choisi et son épaisseur?
    L'usage de la pierre est intéressant d'un point de vue impact carbone, mais totalement compensé de façon négative par la généralisation du polyuréthane en isolant de plancher bas, un des isolants les moins écologique du marché!
    L'usage du bois comme ressource renouvelable est évoqué, mais de nombreuses études sur le sujet tempèrent cette approche, le bois n'étant clairement pas géré de façon durable et raisonnée. Son bilan carbone neutre est donc très discutable.


  • Pierrick thermi
    0
    02/03/2023

    Le bon matériau au bon endroit ... cette affirmation (qui me semble relever plus d'un parti-pris que d'une réalité) m'interroge et surprend le thermicien pragmatique que je suis.
    Pourquoi ne pas avoir utilisé la pierre de taille pour une structure intérieure porteuse afin de réellement profiter de ses qualités , d'en faire profiter les occupants, plutôt que des façades, certes flatteuses, mais qui oublient quelque peu la sobriété architecturale et minéralise l'ilot plutôt que de lui apporter une réelle fraicheur végétale incontournable dans le futur ?

    La pierre de carrière favorable aux critères demandées par la FDES, sans doute ! mais la FDES prend-t-elle en compte toutes les externalités ?


LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Journée incontournable pour les professionnels du bâtiment. Découvrir comment les acteurs du bâtiment peuvent construire plus durable grâce à des solutions efficaces.


Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

EnerJ-meeting Paris, le grand rendez-vous de toute la filière des décideurs du bâtiment fait peau neuve au Carrousel du Louvre le 6 Février 2024


Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.


Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Le plancher chauffant et rafraîchissant de Schulter est une solution innovante et polyvalente, adaptée à la fois aux nouvelles constructions et aux rénovations.


Il faut « sauver le soldat PAC » !

Il faut « sauver le soldat PAC » !

Le renforcement de production de pompes à chaleur est attendu pour décarboner la France. Mais un hic demeure.


Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Le bâtiment neuf doit non seulement être efficace et exemplaire sur le plan énergétique mais également sur le plan environnemental .


Produire 1 million de pompes à chaleur : La communication souligne une fébrilité

Produire 1 million de pompes à chaleur : La communication souligne une fébrilité

Production d'1 million de PAC : un vrai défi pour les Pouvoirs Publics et industriels en termes d'investissement et de qualité d'équipement.


Produire 1 million de pompes à chaleur : La communication souligne une fébrilité

Produire 1 million de pompes à chaleur : La communication souligne une fébrilité

Production d'1 million de PAC : un vrai défi pour les Pouvoirs Publics et industriels en termes d'investissement et de qualité d'équipement.


Renouvelables : tenir les projections pour 2030 demandera de forts investissements

Renouvelables : tenir les projections pour 2030 demandera de forts investissements

Investissements essentiels pour atteindre les objectifs de développement durable en 2030 pour un avenir plus propre


Quel dimensionnement pour les PAC hybrides collectives sur le marché du neuf ?

Quel dimensionnement pour les PAC hybrides collectives sur le marché du neuf ?

Une expertise sur la performance de la Pompe à Chaleur Hybride Collective sous la réglementation RE2020.


Importance des fiches PEP dans les calculs RE2020

Importance des fiches PEP dans les calculs RE2020

Comprendre les Profils Environnementaux Produits (PEP) : un outil essentiel pour la construction écoresponsable.


Transition hydrique des bâtiments collectifs et tertiaires : le podcast de BWT

Transition hydrique des bâtiments collectifs et tertiaires : le podcast de BWT

Cet article met en avant un podcast de BWT qui aborde l'optimisation de l'utilisation de l'eau dans les bâtiments collectifs et tertiaires, à l'occasion de la Journée Mondiale de l'Eau 2024.


Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur utilisant le réfrigérant naturel R290 sont des systèmes innovants qui exploitent les propriétés thermodynamiques exceptionnelles de ce fluide frigorigène écologique.


L’équilibrage des réseaux hydrauliques, réglementations et décryptages

L’équilibrage des réseaux hydrauliques, réglementations et décryptages

Cette Parole d'Expert, rédigée par Claudine LATASTE, Ingénieur bureau d'étude chez WATTS, offre une exploration détaillée de l'équilibrage des réseaux hydrauliques.


Atténuation et adaptation dans le bâtiment : quelles stratégies de soutenabilité ?

Atténuation et adaptation dans le bâtiment : quelles stratégies de soutenabilité ?

Retour sur la conférence de Franck Boutté lors d'EnerJ-meeting Paris 2024 : Atténuation et adaptation dans le bâtiment : quelles stratégies de soutenabilité ?