Chargement...

Afpac, CESI et solaire collectif, climatique, chauffage, Viessmann

L’Afpac veut au moins tripler le nombre d’installateurs QualiPAC d’ici 2011

3 à 5000, tel est le nombre d’installateurs titulaires de l’appellation QualiPAC que souhaite atteindre, à fin 2011, l’Association française pour les pompes à chaleur (Afpac). C’est ce qu’a indiqué, lors d’une conférence de presse la semaine dernière, David Bonnet (Technibel), président de l’Afpac. M. Bonnet a estimé à 15 000 le nombre total d’installateurs posant aujourd’hui des PAC en France. La gestion de QualiPAC, appellation née en 2007 au sein de l’Afpac, a été transférée en début d’année à l’association Qualit’EnR, et ce au terme de discussions “longues et âpres”, a reconnu M. Bonnet, qui a estimé que, en dépit d’un certain assouplissement des règles d’obtention de cette appellation, celle-ci restait “exigeante”. Pour sa part, Jean Pradère (AICVF), l’un des vice-présidents de l’Afpac, a précisé qu’il y avait 948 installateurs QualiPAC. Lors d’une autre conférence de presse également la semaine dernière, Qualit’EnR a annoncé 150 premières entreprises détentrices de la nouvelle appellation QualiPAC, lancée cette année, avec plus de 600 autres entreprises en cours d'attribution.

Bon début 2010 pour le CESI et le solaire collectif

Après une année 2009 décevante (voir n° 590 de ThermPresse), le marché solaire thermique français est reparti au premier trimestre 2010, avec une croissance moyenne d’environ 10% en termes de m² de capteur solaires, contre un recul d’à peu près 15% pour l’ensemble de l’année 2009. C’est ce qu’a annoncé Richard Loyen, délégué général de l’association solaire Enerplan, lors d’une conférence de presse la semaine dernière. Pour “stimuler” les ventes de CESI (chauffe-eau solaires individuels) et de SSC (systèmes solaires pour le chauffage et l’ECS), Enerplan vient de lancer, pour une durée de cinq semaines, sa première campagne de communication (sur RTL, France Bleu et RMC).
M. Loyen a indiqué que la croissance au premier trimestre avait été de 14% en CESI, croissance tirée essentiellement par le marché de construction neuve, et de 60% en ECS solaire collective, cette dernière croissance étant tirée, quant à elle, surtout par le Fonds Chaleur. Par contre, le marché des SSC ne redémarre pas : au premier trimestre, les ventes sont en recul de “40 à 50%”, a dit M. Loyen.

Climatique : activité plutôt stable en Ile-de-France

Une certaine stabilité de l’activité en climatique, telle est l’impression qui ressort de la première enquête de conjoncture du GCCP, syndicat francilien du génie climatique, de la couverture et de la plomberie. Au premier trimestre 2010, 57,1% des entreprises membres du syndicat ayant répondu au questionnaire du GCCP disent leurs carnets de commandes stables en génie climatique (80% en fumisterie), 7,1% parlent d’une baisse (20% en fumisterie) et 35,7% d’une hausse, tandis que 64,7% disent leur niveau de prix en génie climatique stable au premier trimestre (60% en fumisterie), contre 23,5% faisant état d’une baisse et 11,8% (40% en fumisterie) d’une hausse. Quant à l’évolution de l’activité au premier trimestre, 53,3% des entreprises signalent un recul en génie climatique et 46,7% (33,3% en fumisterie) une progression, tandis que 66,7% constatent un stabilité de leur activité en fumisterie.

Chauffage : Viessmann prévoit un recul du marché français en 2010

Viessmann France a indiqué, la semaine dernière, qu’il prévoyait un marché français 2010 de 722 950 appareils de chauffage (hors effet Joule), contre 747 673 en 2009 et 778 899 en 2008. Dont :
- 15% en pompes à chaleur (contre 16% en 2009),
- 35% en chaudières murales traditionnelles (contre 40%),
- 33% en chaudières murales gaz condensation (contre 26%),
- 3% en chaudières biomasse de puissances inférieures ou égales à 50 kW (contre 3%),
- 2% en chaudières de moyennes et grandes puissances (contre 2%),
- 10% en chaudières fioul de moins de 70 kW (contre 10%).
Par ailleurs, Viessmann s’attend à un marché solaire thermique français de 251 750 m² de capteurs en 2010, contre 265 000 m² en 2009.

EN BREF - Au quatrième trimestre 2009, le chiffre d'affaires des petites entreprises de chauffage-plomberie-sanitaire a progressé de 1,3% par rapport à la même période de 2008. C’est ce qui ressort de la dernière enquête trimestrielle de conjoncture de la Fédération des centres de gestion agréés qui vient de paraître. Pour l’ensemble de l’année 2009, les facturations augmentent de 0,7% (contre + 7,7% en 2008).

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à ThermPresse - 605 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse :

ThermPresse du 22 juin 2009

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité