Chauffage : CO2 dans l'habitat ? Rénovation énergétique ...

Chauffage : quelles émissions de CO2 dans l’habitat ?

En trente ans, les émissions de GES (gaz à effet de serre) liées aux combustibles de chauffage ont nettement diminué : de 1,7 tonne d’équivalent CO2 par personne au début des années 1980 à 1,2 t à la fin des années 2000. C’est ce qui ressort d’une récente étude de l’Insee. En moyenne annuelle sur la période 2005-2010, dans le résidentiel, les émissions de GES associées à la consommation des ménages français en combustibles ont totalisé 1176 kg d’équivalent CO2, dont 596 kg pour le gaz naturel, 494 kg pour le fioul domestique, 60 kg pour le propane et le butane, 23 kg pour le charbon et 2 kg pour le bois. L’étude ajoute que la part des émissions dues au fioul a reculé au profit du gaz naturel : à la fin des années 2000, le gaz naturel est responsable de 24% des émissions de GES induites par la consommation des ménages en combustibles, contre 14% au début des années 1980. L’étude indique, par ailleurs, que le climat est “le principal déterminant” des fluctuations trimestrielles des émissions individuelles de GES liées au logement. Parmi les différentes mesures envisagées (jours de gel, écarts aux normales saisonnières…), les degrés jours unifiés ont le pouvoir explicatif le plus important, précise-t-on à l’Insee. Les degrés jours unifiés cumulent le nombre de degrés inférieurs à 18°C par jour. Pour des températures inférieures à 18°C, une baisse de 1°C en moyenne sur un trimestre entraîne une hausse de 1,8% des émissions. Les précipitations amplifient cet effet puisqu’un centimètre de pluie supplémentaire entraîne une hausse d’émissions de 0,6%.

Chauffage : quel marché d’ici 2020 en Alsace ?

En Alsace, 16 900 installations de chauffage devraient être remplacées chaque année d’ici 2020, prévoit une récente étude de l’organisme inter-régional Trion sur le marché alsacien. Le gaz et le fioul resteront les installations les plus demandées, mais leur part respective baissera de 3% par an. Et l’électricité, de 7%. Le solaire devrait connaître une croissance passant de 2% de la part des installations en 2009 à 8% des installations remplacées en 2020. L’étude ajoute que le remplacement des installations de chauffage sur la période 2012-2020 devrait susciter un chiffre d’affaires de près de 430 millions d’euros en Alsace. 63% de ce chiffre serait généré par le gaz et le fioul, 32% par les EnR, précise l’étude, qui indique également que, en matière d’installations remplacées, le secteur des maisons individuelles sera “légèrement plus propice” que celui des logements collectifs, à 51% des installations et du chiffre d’affaires. En 2020, les énergies fossiles représenteront 66% de la consommation alsacienne en énergie finale pour le chauffage et l’ECS (contre 75% en 2011), le chauffage électrique 8% (contre 12%) et les EnR 26% (contre 14%).
Toujours selon cette étude, voici en pourcentage quelle sera la répartition du nombre d’installations de chauffage remplacées annuellement sur les années 2012-2020 : fioul 29%, gaz 34%, électricité 13%, PAC 9%, chauffage urbain 2%, biomasse 4%, solaire 8%, cogénération 3%. D’autre part, voici quel sera en moyenne le marché annuel des installations de chauffage remplacées sur cette période 2012-2020 :
- nombre : 8 629 (≤ 25 kW) en individuel (180 m2), 8 291 (26 à 100 kW) en collectif (1250 m2),
- marché (en millions d’euros) : 218 (≤ 25 kW, 180 m2), 210 (26 à 100 kW, 1250 m2).

Rénovation énergétique compliquée dans les copropriétés ...

  

Dans les copropriétés, selon une récente étude du Bipe, les propriétaires occupants font plus de changements du système de chauffage (10%) que les propriétaires bailleurs (6%). Et 36% des propriétaires occupants envisagent des travaux de rénovation énergétique au cours des cinq prochaines années (contre 26% des propriétaires bailleurs). L’étude révèle également que les BET et les installateurs sont consultés dans respectivement 71% et 60% des cas par les syndics à la recherche de conseils pour une rénovation énergétique. Et dans 32% et 39% des cas par les copropriétaires.
Constatant que le marché de la rénovation énergétique des copropriétés reste “embryonnaire”, et prévoyant que, si les choses restaient en l’état, le gain d’énergie dans les copropriétés ne serait que de 15% entre 2010 et 2020, donc très loin des objectifs du “Grenelle”, le Bipe juge qu’un “fort travail pédagogique” est à engager, “passant notamment par les bureaux d’études thermiques et les entreprises de chauffage”. Le Bipe pense aussi que des CPE, permettant des rénovations globales dans les copropriétés, doivent être “encouragés” par les pouvoirs publics, “avec ou sans la participation de tiers investisseurs”. Le Bipe insiste aussi sur la “nécessité de développer des solutions adaptées au cas des copropriétés”, en particulier des “bouquets d’offres” qui répondent aux attentes des différents types de copropriétés. Le Bipe recommande, d’une façon générale, une “adaptation des aides publiques au contexte spécifique des copropriétés”, ainsi qu’une amélioration de l’information des copropriétaires et des syndics.

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 615 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 22 Avril 2013

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Les réseaux de chaleur font partie du Plan Climat et représentent des solutions multi-énergies. Découvrez comment construire ces réseaux ainsi que leur fonctionnement.


Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Les PME peuvent désormais bénéficier d'un crédit d'impôt "transition énergétique". Or peu d'entreprises le savent. Découvrez comment y prétendre.


Rénovation énergétique par étapes pour le logement individuel. Rapport d’expertise

Rénovation énergétique par étapes pour le logement  individuel.  Rapport d’expertise

Découvrez l'étude qui fait un point concret sur la rénovation « par étapes » des logements et analyse les conditions de réussite à la réalisation de rénovations performantes .


ECS collective avec EnR solaire ou pompe à chaleur

ECS collective avec EnR solaire ou pompe à chaleur

La production d'eau chaude sanitaire collective est essentielle car elle correspond à un besoin de confort sanitaire. De Dietrich propose des solutions pour l'ECS.


Rénovation énergétique en copropriété : Trophées métropolitains CoachCopro 2021

Rénovation énergétique en copropriété : Trophées métropolitains CoachCopro 2021

Le mercredi 24 mars 2021 se déroulait la cérémonie virtuelle de remise de prix des Trophées métropolitains CoachCopro 2021.


Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Suivons l'évolution après avoir reçu les aides par le Fonds Chaleur l'impact sur les réseaux de chaleur pour accélérer le développement.


Programme des plénières de la 5ème édition EnerJ-meeting Paris

Programme des plénières de la 5ème édition EnerJ-meeting Paris

Découvrez le programme des plénières de la 5ème édition EnerJ-meeting Paris qui aura lieu le 7 septembre 2021 au Palais Brogniart.


Projet de loi Climat & résilience : mesures sur la rénovation des logements

Projet de loi Climat & résilience : mesures sur la rénovation des logements

Le projet de loi Climat et résilience vient de cibler de mesures concernant la rénovation des logements. Ce qu'il faut retenir !


Rafraîchissement naturel des bâtiments, les solutions adiabatiques

Le rafraîchissement adiabatique se base sur un principe naturel de rafraîchissement dû à l'évaporation de l'eau contenu dans l'air chaud.


Gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites

En réponse au décret tertiaire et décret BACS pour optimiser la gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites : solution EMS et comptage électrique communiquant


Equipements de bornes de charge pour véhicules électriques dans le multi-résidentiel

Le marché des véhicules électriques est en pleine expansion, il est donc important d'équiper le multi-résidentiel par des bornes de charge.


Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Le nouveau décret tertiaire en rénovation est désormais obligatoire pour tous les bâtiments existants de plus de 1000m2. Aussi, comment transformer cette obligation en opportunité ?


Rénovation énergétique des logements en France, étude de l’ONRE et statistiques

Rénovation énergétique des logements en France, étude de l’ONRE et statistiques

L’ONRE (observatoire national de la rénovation énergétique) offre un panorama des rénovations énergétiques en France.


Nouveau DPE : l’occasion d’une dose supplémentaire de vaccin contre la confusion DPE - audit

Nouveau DPE : l’occasion d’une dose supplémentaire de vaccin contre la confusion DPE - audit

Assistez au dialogue constructif entre deux personnages sur le nouveau DPE - Diagnostic Performance Energétique.


RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

La Réglementation Environnementale 2020, reportée à 2021, continue d'inclure nouveautés et évolutions. Nathalie Tchang, directrice BET TRIBU ENERGIE, nous en présente les détails.