Chargement...

Marché français 2012 : chaudière, ventilation, ..., chaleur renouvelable

Marché 2012 difficile en chaudière, mais bonnes perspectives en ventilation, chauffe-eau thermodynamique et chauffage électrique

Les percées du chauffage collectif gaz et de l’ECS solaire thermique enregistrées aujourd’hui en BBC pourraient s’interrompre en RT2012, tandis que la tendance à la montée du chauffe-eau thermodynamique observée en BBC “pourrait être inversée” avec la RT2012. C’est ce qu’a estimé Jean-Dominique Masseron, directeur des affaires publiques et du développement durable du groupe Atlantic, lors d’une conférence de presse la semaine dernière. Il est possible, en RT2012, que la PAC 2 services et le chauffe-eau thermodynamique reculent en maison individuelle groupée au bénéfice de solutions gaz/solaire, mais que ces dernières régressent en logement collectif au profit du gaz seul, a ajouté M. Masseron. Cela dit, a-t-il poursuivi, nous continuons de croire en l’avenir du marché du chauffe-eau thermodynamique. Et Atlantic prévoit, d’ailleurs, une croissance de 50% en 2012 pour ce marché.

Autres évolutions en construction neuve que le groupe Atlantic prévoit avec l’arrivée de la RT2012 :
- “une complète marginalisation de l’effet Joule direct”,
- une domination quasi totale de la “condensation” sur le marché de la chaudière murale gaz,
- une “possible émergence” de la ventilation double-flux “hygro”,
- une généralisation des moteurs à commutation électronique en VMC de maison individuelle,
- un développement significatif des ventes d’appareils de chauffage intégrant des fonctions de détection d’occupation ou encore d’ouverture de fenêtre.

Pour sa part, Eric Bataille, directeur marketing climatisation et ventilation d’Atlantic, a déclaré que le marché de la ventilation aura été “correct” et “dynamique” en 2011, avec de “bonnes perspectives” 2012. Mais il envisage 2013 avec “inquiétude”. Il a indiqué, d’autre part, qu’Atlantic ne croyait pas du tout en l’avenir commercial des PAC capables de produire de l’eau à 70-80°C : pour de telles températures, le groupe mise plutôt sur des solutions associant chaudière et PAC. De son côté, Christophe Thebault, directeur marketing PAC et chaudières d’Atlantic, a estimé que, en 2012, le marché des chaudières resterait difficile en domestique. En 2011, a-t-il ajouté, la chaudière murale à condensation aura été le seul segment ayant progressé. En collectif/tertiaire, le marché des chaudières deviendra “plus difficile” l’an prochain, après un exercice 2011 plutôt positif (avec notamment, en neuf, une forte croissance de la condensation gaz, associée en grande partie à des EnR).

En chauffage électrique à effet Joule, les perspectives du marché sont “bonnes”, après un exercice 2011 positif, a déclaré Isabelle Savidan, directrice marketing chauffage électrique et chauffe-eau d’Atlantic. Atlantic s’attend, d’ici à 2016, à une “forte” croissance du marché du remplacement des convecteurs électriques, et ce par des rayonnants ou des radiateurs électriques. La part de ces derniers en chauffage à effet Joule passera de 36% en 2011 à 47% en 2016, alors que celle des convecteurs reculera de façon très sensible (même si, malgré tout, la part de marché des convecteurs restera encore fort significative en 2016), pronostique-t-on chez Atlantic. Quant à la part des rayonnants, elle sera en nette progression d’ici à 2016, même si ce ne sera pas avec le même dynamisme qu’en radiateurs électriques.

Chaleur renouvelable : bonne progression du marché français d’ici 2012

En 2012, le marché français de l’amélioration de l’efficacité énergétique dans le résidentiel devrait totaliser 642 millions d’euros (aux prix constants 2009) en ventilation et régulation (contre 501 millions en 2010) et 2455 millions en chaudières à condensation (contre 1757 millions). C’est ce qui ressort d’une étude que vient de publier l’Ademe. Toujours en 2012, le marché s’élèverait, en équipements EnR, à 983 millions d’euros en solaire thermique (contre 523 millions en 2010), à 1772 millions (1460 millions) en PAC, à 44 millions (48 millions) en géothermie, à 1517 millions (1347 millions) en bois domestique et à 256 millions (347 millions) en bois collectif. Selon cette même étude, le marché de la maintenance serait de 75 millions d’euros en solaire thermique en 2012 (contre 54 millions l’an passé) et de 116 millions en PAC (86 millions).
En ce qui concerne l’évolution des emplois (en équivalent temps plein) dans la fabrication et l’installation, l’étude de l’Ademe prévoit, pour l’amélioration de l’efficacité énergétique dans le résidentiel, 21 100 emplois  en chaudières à condensation en 2012 (contre 15 186 en 2010) et 6902 en ventilation et régulation (contre 5441). En équipements EnR, sont pronostiqués 5761 emplois en solaire thermique en 2012 (contre 3194 en 2010), 11585 en PAC (9873), 12 574 en bois collectif (11 453), 1338 en bois collectif (1822) et 253 en géothermie (287). En maintenance, il y aurait, toujours selon l’Ademe, 748 emplois en solaire thermique en 2012 (contre 547 en 2010) et 1139 en PAC (851).

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 605 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 29 août 2011

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité