Chargement...

Radiateur : Rettig s’attend à un nouvel exercice difficile en 2010

Exploitant notamment les marques Finimétal et LVI, le groupe Rettig ICC a enregistré en 2009 un Ebit d’un peu plus de 20 millions d’euros (contre un peu moins de 20 millions en 2008) sur un chiffre d’affaires de 507 millions d’euros (contre 606 millions). En volume, les ventes de radiateurs panneaux (qui représentent plus de 70% du chiffre d’affaires du groupe) ont diminué de 1,4 million de pièces, à 6,5 millions, tandis que, toujours en volume, les ventes de systèmes de chauffage par sol régressaient de 9% et que celles de robinets, de thermostats et de radiateurs “spéciaux” (notamment sèche-serviettes et radiateurs décoratifs) restaient à peu près stables. Le groupe estime avoir gagné en 2009 des parts de marché en Allemagne et au Royaume-Uni, tandis que de très forts reculs de chiffre d’affaires étaient constatés en Roumanie et en Ukraine. L’année dernière, Rettig ICC a concentré toute sa logistique France à Biache (Pas-de-Calais) et a fermé ses entrepôts de Strasbourg et d’Angers. Pour 2010, le groupe s’attend à un exercice plus difficile encore qu’en 2009, avec une rentabilité “vraisemblablement” inférieure. Cette année, le marché européen du radiateur devrait “probablement” reculer, tandis que le prix moyen de l’acier devrait croître, prévoit Rettig ICC.

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à ThermPresse - 605 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse :

ThermPresse du 22 juin 2009

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité