Chargement...

Rénovation thermique, chauffage collectif, ...

Rénovation thermique : quels travaux les copropriétaires préfèrent-ils ?

Au plan thermique, que faut-il améliorer en priorité chez vous ? A cette question, posée récemment à 275 copropriétaires par l’association Planète Copropriété en collaboration avec Deveko, c’est le chauffage qui arrive largement en tête : sur une échelle allant de 0 à 5, son importance s’établit à 4,09, loin devant l’ECS (2,12), la ventilation (1,52) et le refroidissement (0,92). Autre question posée lors de cette enquête : quels travaux thermiques planifier en priorité chez vous ? Sur une échelle de 0 à 7, c’est le changement de fenêtres (3,95) qui, cette fois, est jugé le plus important, devant l’isolation des murs ou de la toiture, suivie par l’amélioration du système de chauffage (2,84) qui, elle-même, devance la modification de la ventilation (1,86).
Par ailleurs, 94% des personnes interrogées pensent qu’une étude de faisabilité est nécessaire avant une rénovation thermique, étude qui doit être réalisée, d’abord et avant tout, par un BET (77%), loin devant les architectes (10%), les entreprises du bâtiment (6%) ou les diagnostiqueurs immobiliers (2%). D’autre part, 45% estiment que c’est le BET “ayant réalisé les calculs” qui doit assurer l’accompagnement pendant les travaux, tandis que 35% évoquent plutôt un “expert indépendant”, 11% “l’architecte” et 6% le syndic de copropriété. Enfin, 10% disent que, ces dernières années, leur budget de chauffage n’a pas changé, 8% qu’il a baissé (1% “fortement”) et 82% qu’il a augmenté (21% “fortement”).

Les Français attirés par le chauffage collectif ?

98% des citadins interrogés par MV2 pour l’association des réseaux de chaleur et de froid Via sèva connaissent leur mode de chauffage et 93 % l'énergie qui l'alimente. "L'électricité est perçue comme trop chère pour plus de 60% de l'échantillon, mais se distingue positivement pour sa sécurité (45%), commente-t-on à Via sèva. En revanche, le gaz séduit 43% pour son prix, mais fait peur à 40%." L’enquête révèle qu’un tiers des personnes interrogées “ne sait pas dire le montant de sa facture de chauffage” et que presque une sur deux “n'a pas conscience de l'augmentation des prix de l'énergie”. Elle révèle également un intérêt grandissant pour les EnR, la géothermie, les déchets et le bois sont “plébiscités”. 39% placent le respect de l'environnement dans leurs premières préoccupations. "Les gens, ajoute-t-on à Via sèva, sont conscients que le chauffage de demain passera par l'indépendance énergétique : 40% voient plus de trois énergies pour alimenter leur chauffage. La majorité est pour le chauffage collectif. La préférence va même au collectif de la ville via les réseaux de chaleur par rapport à la chaudière de l'immeuble." Autre enseignement de l’enquête : "Les sondés veulent acheter groupés, mais ils veulent aussi garder leur autonomie, pouvoir déclencher eux-mêmes leur chauffage à n'importe quelle période de l'année et être facturés individuellement à la consommation réelle", analyse-t-on à Via sèva. Enfin, plus d'un sondé sur deux “marque un intérêt” pour les réseaux de chaleur.

Climatique : comment évolue le marché français ?

En matériels de génie climatique, voici quelle a été l'évolution récente du marché français selon les toutes dernières statistiques de l'INSEE, encore provisoires :

INDICE DES PRIX MOYENS EN MÉTROPOLE, HEURES DE MO TTC :
- Travaux de plomberie : 46,16 en décembre 2011 (45,04 en décembre 2010).

INDICES DE PRIX DE PRODUCTION POUR LE MARCHÉ FRANÇAIS :
- Equipements aérauliques et frigorifiques : 124,7 en novembre 2011 (109,4 en novembre 2010).
- Matériel aéraulique : 117,7 en novembre 2011 (109,8 en novembre 2010).

INDICES DE PRIX D’IMPORTATION :
- Radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 106,8 en novembre 2011 (103,1 en novembre 2010).
- Equipements aérauliques et frigorifiques : 112,3 en novembre 2011 (111,6 en novembre 2010).

INDICES DE PRIX DE L’OFFRE INTÉRIEURE :
- Radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 106,5 en novembre 2011 (107,8 en novembre 2010).

INDICES DE CHIFFRE D’AFFAIRES CVS-CJO :
- Commerce de gros de fournitures pour plomberie et chauffage : 119,9 en octobre 2011 (119 en octobre 2010).
- Production et distribution de vapeur et d’air conditionné : 130 en octobre 2011 (117,4 en octobre 2010).

EN BREF
Le Costic vient de constater que la moyenne des degrés-jours unifiés de la période 1981-2010 est inférieure de 5% à celle de la période 1951-1980. Il parle d’une baisse “régulière”.

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 605 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 29 août 2011

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité