RT 2012, crédit d’impôt, chaleur renouvelable

« La RT 2012 doit encore gagner en cohérence »

Entre 5 et 7%, tel devrait être le surcoût des bâtiments conformes à la RT 2012 par rapport à ceux de la RT 2005. C’est ce qu’a indiqué David Delaume (ministère Borloo) lors d’un colloque qui, organisé par Cardonnel Ingénierie, a rassemblé plus de 700 personnes la semaine dernière à Paris. Pour sa part, Christian Cardonnel, président de Cardonnel Ingénierie, a estimé que la méthode de calcul THBCE de la RT 2012 devait “gagner en cohérence”, car sinon “elle risque d’être mal comprise et mal appliquée”. Il faut la rendre “plus lisible et plus utile”, a-t-il dit. En ce qui concerne les équipements de chauffage, a-t-il poursuivi, “le traitement n’est pas toujours réaliste et cohérent” dans la RT 2012. "Les futures règles de calcul THBCE élaborées en catimini par le CSTB devront être rapidement analysées pour lever les obstacles, en particulier au niveau des différents postes, des pertes des systèmes et de leur récupération partielle", a-t-il déclaré.

Climatique : qui a recours au crédit d’impôt, et pour faire quoi ?

Entre 2005 et 2008, selon une récente étude de l’Insee, 2/3 des travaux au titre du crédit d’impôt développement durable ont été déclarés pour la maîtrise de la consommation énergétique, un tiers pour l’installation d’équipements EnR. Cela a concerné au total 4,2 millions de résidences principales. Il s’agissait de maisons individuelles (à 83%), occupés par des ménages qui en sont propriétaires (95%), construits avant 1975 (66%) et surtout situés dans les départements au nord de la Loire. Les sommes déclarées pour l’installation d’équipements EnR sont supérieures à celles pour l’installation de chaudières performantes ou de matériaux d’isolation : en moyenne 6 370 euros par logement, contre 4 640 euros.

Chaleur renouvelable : nouvelles aides en Ile-de-France

Le Conseil régional d’Ile-de-France vient de décider de modifier, dès le début 2011, les conditions d’attribution de ses aides en faveur des EnR. Pour les collectivités, l’attribution tiendra compte dorénavant de la rentabilité des projets et de leur caractère innovant, et les subventions aux études de faisabilité d'installation de production d'énergie biomasse, solaire ou géothermique seront plafonnées à 200 000 euros, tandis que celles dédiées aux investissements pour la production thermique (chaudière, pompe à chaleur, etc.) le seront à 1 million d’euros par projet. En ce qui concerne les particuliers, seront privilégiés les ménages à revenus moyens, et le Conseil régional sera plus “exigeant” sur la qualité des matériels et l’efficacité énergétique des bâtiments ; les aides seront de 800 euros pour un Cesi et de 1300 euros pour une Pac géothermale ou un SSC. Concernant les aides sur la main-d’œuvre, leur attribution tiendra compte de la performance du matériel, de la qualification des entreprises et de la performance énergétique des bâtiments.

Génie climatique : que peut-on attendre d’une extension du prix du CO2 ?

Développer un marché de la biomasse pour favoriser son utilisation à grande échelle et, par ailleurs, constituer une “instance de décision” en matière d'efficience énergétique à l'échelle des éco-quartiers. Telles sont quelque-unes des propositions formulées lors d’un récent atelier de l'Observatoire Energies d'Entreprises d'EDF, et ce dans la perspective d’une généralisation du prix du CO2. Une extension de ce prix à des gaz hors CO2 (gaz fluorés par exemple) constituerait un “levier important” pour tendre vers un système énergétique bas carbone. Telle est l’une des conclusions de cet atelier. Entre autres conclusions : la diminution des consommations d'énergie aux périodes de pointe représente un “facteur déterminant” pour réduire les émissions de CO2, et une généralisation du prix du CO2 pourrait favoriser le développement des réseaux de chaleur renouvelable.

EN BREF

La Capeb vient d’éditer des contrats types, “prêts à l’emploi”, pour l’entretien des pompes à chaleurs, des système de climatisation, des capteurs solaires thermiques et des chaudières gaz ou fioul. Est proposé un “kit” comprenant, outre les contrats, des constats préalables de l’état de l’installation, des bulletins de visite (ou des attestations d’entretien) et des exemplaires d’annulation de commande, ainsi qu’une fiche sur le démarchage à domicile. La Capeb entend ainsi lutter contre “une concurrence peu scrupuleuse en termes de garanties offertes aux clients”.

EN BREF

Sur les 17% des 500 artisans du bâtiment qui, interrogés récemment par Ipsos pour CER France, n’avaient pas de labellisation ou certification qualité environnementale mais envisageaient d’obtenir l’une des deux dans les deux prochaines années, 11% ont évoqué Eco Artisan, 6% Qualibat, 5% Qualisol, 2% QualiPAC et 2% Promotelec.

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 605 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 28 juin 2010

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Les réseaux de chaleur font partie du Plan Climat et représentent des solutions multi-énergies. Découvrez comment construire ces réseaux ainsi que leur fonctionnement.


Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Suivons l'évolution après avoir reçu les aides par le Fonds Chaleur l'impact sur les réseaux de chaleur pour accélérer le développement.


Rénovation énergétique par étapes pour le logement individuel. Rapport d’expertise

Rénovation énergétique par étapes pour le logement  individuel.  Rapport d’expertise

Découvrez l'étude qui fait un point concret sur la rénovation « par étapes » des logements et analyse les conditions de réussite à la réalisation de rénovations performantes .


Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Entreprises PME : un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique, encore méconnu !

Les PME peuvent désormais bénéficier d'un crédit d'impôt "transition énergétique". Or peu d'entreprises le savent. Découvrez comment y prétendre.


Les dérives énergétiques des chaufferies récentes, retours terrain …

Les dérives énergétiques des chaufferies récentes, retours terrain …

Les chaufferies récentes (pac, chaudières à condensation, circulateurs ...) ne répondent parfois pas aux exigences de performance énergétique attendues.


Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Découvrons la création et la structuration de l'Association Française de la Ventilation qui a eu lieu ce 27 Janvier 2021.


Réglementation RE2020 et confort d’été : la méthode

 Réglementation RE2020 et confort d’été : la méthode

Le confort d'été est un enjeu majeur de la transition écologique et de la prochaine réglementation environnementale 2020 qui entrera en application en janvier 2022


Chauffage, rafraîchissement et ECS : le confort n’admet pas de « circonstances exceptionnelles »

Chauffage, rafraîchissement et ECS : le confort n’admet pas de « circonstances exceptionnelles »

Avec l'augmentation de la présence au domicile, il devient nécessaire de trouver des solutions à haute efficacité énergétique, notamment en terme de chauffage et rafraîchissement des habitation


Rénovation énergétique des logements en France, étude de l’ONRE et statistiques

Rénovation énergétique des logements en France, étude de l’ONRE et statistiques

L’ONRE (observatoire national de la rénovation énergétique) offre un panorama des rénovations énergétiques en France.


Nouveau DPE : l’occasion d’une dose supplémentaire de vaccin contre la confusion DPE - audit

Nouveau DPE : l’occasion d’une dose supplémentaire de vaccin contre la confusion DPE - audit

Assistez au dialogue constructif entre deux personnages sur le nouveau DPE - Diagnostic Performance Energétique.


Autoconsommation photovoltaïque pour le résidentiel avec accumulateur chauffe-eau

Autoconsommation photovoltaïque pour le résidentiel avec accumulateur chauffe-eau

La réglementation RE2020 qui sera obligatoire pour toute construction neuve va contraindre le concepteur à réaliser des installations solaire en autoconsommation.


Fiches pratiques pour la réception des travaux de rénovation énergétique

Fiches pratiques pour la réception des travaux de rénovation énergétique

Découvrez les fiches pratiques mises à disposition pour faciliter le procès-verbal de réception et le dialogue entre professionnels et clients.


GTB : l’architecture des réseaux se révolutionne dans le bâtiment

GTB : l’architecture des réseaux se révolutionne dans le bâtiment

Découvrons la démarche des acteurs de la régulation ACR, BACnet et KNX France pour répondre aux décrets BACS et Tertiaire de 2020 et aux mesures du plan de relance de Septembre dernier.


Réglementation RE2020, les textes d’arrêté et décret enfin parus !

Réglementation RE2020, les textes d’arrêté et décret enfin parus !

L'arrêté et le décret RE 2020 sont enfin parus ! XPair vous en présente tous les aspects essentiels !


Gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites

Gestion énergétique des bâtiments tertiaires  et multisites

En réponse au décret tertiaire et décret BACS pour optimiser la gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites : solution EMS et comptage électrique communiquant