Chargement...

RT 2012, Rénovation Bati Energies, filiale Linea Trovata

RT 2012 : “difficile à décrypter même par les experts”

“Très complexe”, avec des équations “parfois difficiles à décrypter même par les experts”, la méthode de calcul THBCE de la RT 2012 et les autres règles de calcul associés “doivent être révisées, complétées, améliorées, et gagner en cohérence”, car, sinon, il y a un risque que la future réglementation thermique 2012 ne soit “mal comprise et appliquée”. C’est ce que vient d’estimer, dans un texte communiqué à ThermPresse, l’éminent thermicien Christian Cardonnel (Cardonnel Ingénierie), qui a participé activement à l’élaboration de la RT 2012.
Dans son texte, M. Cardonnel annonce pour les prochains mois, en ce qui concerne le confort d’été, “un traitement plus complet et plus cohérent” dans la RT 2012, avec notamment des histogrammes de température. Concernant le débat sur les coefficients de conversion en énergie primaire des énergies de chauffage, M. Cardonnel “gage” qu’une “véritable analyse soit rapidement engagée pour établir des valeurs cohérentes, en intégrant les modulations en énergie primaire, le contenu CO2, les impacts environnementaux globaux du kWh d’énergie utilisé au fil du temps et en fonction du profil des usages”. Pour la RT 2020, M. Cardonnel prévoit “un véritable bilan en CO2, en énergie grise, en ressources et coût global”.

Rénovation: Bati Energies veut regrouper 30 000 entrepreneurs du bâtiment

C’est en juillet prochain que sera lancé, d’abord dans l'Est, puis dans le Sud-Ouest, puis enfin progressivement dans toute la France, une offre de services destinée à mettre en relation des petites entreprises du bâtiment, en particulier en génie climatique, et des particuliers propriétaires de logements souhaitant faire réaliser des travaux d’économies d’énergie. Baptisée Bati Energies, cette offre veut séduire 30 000 entreprises du bâtiment dans les cinq ans. Celles-ci auront à payer un abonnement annuel de 830 euros (mais ce sera gratuit la première année). Elles seront mises en relation avec des particuliers, préalablement identifiés, “renseignés” et “guidés”par Bati Energies. Et leur seront offertes des prestations de financement, d’assistance technique téléphonique (sur les DTU, la réglementation, les avis techniques, etc.), d’édition de devis ou de factures, de réception d’appels téléphoniques par un centre de relation clients, d’information sur la formation professionnelle continue...

EnR : le belge Linea Trovata ouvre une filiale en France

Pour développer dans l’Hexagone les mêmes activités qu’en Belgique, c’est-à-dire la vente et l’installation de pompes à chaleur (de toutes puissances), de solaire thermique ou photovoltaïque, de système de cogénération biomasse et de poêles à granulés de bois, le groupe belge d’ingénierie Linea Trovata, spécialisé dans les EnR thermiques et électriques, vient de créer en France sa première filiale étrangère, la SAS Linea Trovata France (au capital de 50 000 euros).
Né en 1998, le groupe Linea Trovata emploie une centaine de personnes en Belgique, où il vend une centaine de pompes à chaleur par an et où, l’an passé, il a été n° 2 en photovoltaïque, indique Erik Uytterhoeven, directeur général de Linea Trovata France, lors d’un entretien exclusif avec ThermPresse. Linea Trovata France veut proposer des solutions “clé en main”, “de A à Z”. Au cours de ses premiers mois d’existence, l’entreprise se consacrera uniquement au photovoltaïque et ne commencera à développer ses activités en thermique que dans un second temps. Elle vient d’acquérir deux jeunes sociétés lyonnaises soeurs, spécialisées dans le photovoltaïque, l’une dans la vente, l’autre dans la pose. Elle envisage de se doter, à terme, d’un réseau de “quatre ou cinq” sociétés régionales pour couvrir l’ensemble du territoire français. Elle vise à la fois la clientèle des entreprises et des collectivités et celle des particuliers. Pour cette dernière clientèle, elle entend mettre en place des partenariats avec des installateurs locaux.

EN BREF

- DELTA DORE. Valérie Renault-Hoarau vient d’être nommée directeur général du groupe Delta Dore, dont elle reste DRH et directrice de la communication.

- LE GROUPE VAILLANT a enregistré au premier trimestre 2010 une évolution “positive” de son chiffre d’affaires et de son résultat opérationnel et prévoit pour l’ensemble de l’année une croissance “modérée” de ses facturations et une amélioration “significative” du résultat. L’an passé, le résultat a totalisé 137 millions d’euros (contre 199 millions) sur un chiffre d’affaires en recul de 5% à taux de change constants, à environ 2,3 milliards d’euros.

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à ThermPresse - 605 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse :

ThermPresse du 22 juin 2009

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité