Chargement...

Bilan énergétique de la France: statistiques 2010 plutôt bonnes

L'année 2010 est marquée en Europe par une reprise modérée de l'économie, après une année 2009 de crise et de baisse de la consommation. En France les mois d'hiver 2010 ont été particulièrement froids, ce qui a entraîné une surconsommation de chauffage de plus de 10%, estimée à 4,6 millions de tonnes équivalent pétrole.

La consommation d'électricité primaire


Elle est de + 2,9 % corrigée des variations climatiques et retrouve son niveau de 2008.

Le recul du pétrole se confirme


Il est de- 3,4 %, après - 3,9 % et ne représente plus que 31 % de la consommation primaire totale, contre 34,5 % en 2002.

Energies renouvelables


Selon les indicateurs, différents de ceux des bilans de l'énergie la part des énergies renouvelables est passée de 12,4 % en 2009 à 12,9 % en 2010. La France dépasse ainsi l'objectif intermédiaire qu'elle s'était fixé pour 2010 dans son plan national d'action pour atteindre sa cible de 23 % en 2020. Les bons résultats sont dus aux pompes à chaleur, à la biomasse et au biogaz. Les productions sont en revanche inférieures à ce qui était prévu surtout pour l'éolien, la géothermie, la production électrique à base de biomasse et le solaire thermique.

Les émissions de CO2


Ces émissions liées à l'utilisation de l'énergie sont estimées en hausse de + 2,2 %. Mais si l'on ramène ces émissions à ce qu'elles auraient été si le climat de cette année avait été conforme à la moyenne trentenaire, on obtient une baisse de 0,6 %. C'est-à-dire que la reprise de l'activité économique s'est faite sans supplément d'émissions.

  • Source
    Service de l'Observation et des Statistiques – Juillet 2011

    Site Web

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité