Décret tertiaire, déterminer l’année de référence : un choix stratégique

Le « Dispositif Éco Énergie Tertiaire* » fixe des objectifs ambitieux de réduction de la consommation du parc tertiaire pour les 30 prochaines années. Les obligations de réductions des consommations d’énergies imposent de respecter des échéances strictes.

Décret tertiaire : quelles sont les prochaines échéances ?

Timeline décret tertiaire

Les assujettis doivent transmettre leurs données de consommation et éventuels dossiers techniques via la plateforme OPERAT, gérée par l’Ademe. Ils devront déclarer :

Avant le 30 septembre 2022 :

  • l’entité concernée ;
  • la surface de chaque bâtiment ou partie de bâtiment ;
  • l’activité tertiaire exercée ;
  • la consommation énergétique de l’année 2020 et 2021 ;
  • le choix de l’année de référence et les consommations de références associées ;
  • la situation initiale de références en termes d’intensité d’usage.

Puis, chaque année, avant le 30 septembre :

  • les consommations annuelles d’énergie ;
  • les indicateurs d‘intensité d’usage applicables aux activités hébergées ;
  • les objectifs de consommation visés ;
  • les émissions de gaz à effet de serre.

Ces échéances imposent donc des choix engageants et l’élaboration d’une stratégie dès 2021-2022.
Les objectifs sont progressifs et peuvent être atteints suivants deux modalités. Chacun est libre de choisir la modalité qui convient le mieux à sa situation.

OPERAT

Les assujettis ayant déjà engagé des actions de réduction de consommation d’énergie s’orienteront vers l’objectif exprimé en valeur absolue

L’objectif est déterminé :

  • pour chaque catégorie d’activité,
  • en incluant tous les usages énergétiques,
  • par un seuil exprimé en fonction de la consommation énergétique des bâtiments nouveaux de la même catégorie d’activité,
  • en tenant compte d’indicateurs d’intensité d’usage.

Les valeurs à respecter sont fixées par arrêté avant le début de chaque décennie.

Les assujettis qui présentent un niveau de consommation d’énergie important auront donc intérêt à se diriger vers l’objectif en valeur relative et donc à bien choisir l’année de référence

L’objectif correspond à une réduction de la consommation d’énergie finale :

  • par rapport à une année de référence comprise entre 2010 et 2019,
  • incluant tous les usages énergétiques,
  • ajustée des variations climatiques,
  • qualifiée par les données d’occupation et d’intensité d’usage.

Les valeurs à respecter s’établissent à partir de la consommation énergétique de référence.

La valeur relative et son année de référence définissent les objectifs à atteindre à chaque étape, il s’agit donc de la trajectoire que vont adopter les bâtiments les moins performants pour atteindre les objectifs jusqu’en 2050. Le choix de l’année de référence doit être étudié afin de placer au mieux le curseur pour faciliter et optimiser les efforts nécessaires à l’atteinte des objectifs.

Pour la déterminer, Il faut connaître l’historique de consommation énergétique de chaque bâtiment concerné sur une année d’exploitation ajustée des variations climatiques et avoir la capacité d’interpréter ces données.

La prise en compte des travaux déjà réalisés permettra d’estimer au mieux leur impact sur la consommation énergétique du bâtiment, et leur contribution à l’atteinte des objectifs, pour déterminer l’année de référence.

Si des travaux de rénovation énergétique ont été réalisés au cours des 10 dernières années, il est judicieux de choisir une année de référence antérieure à la date de réalisation de ces travaux pour contribuer à l’atteinte des objectifs.

NOTA BENE !
Prendre l'année la plus froide n'est pas toujours le choix le plus pertinent. La plateforme OPERAT intégrant des corrections en fonction des variations saisonnières, il faut en tenir compte pour déterminer l'année de référence. Différents facteurs sont susceptibles d'influence la consommation énergétique (fréquentation, conditions météorologiques, travaux...). Une étude multi-paramètres est donc indispensable pour définir l'année à partir de laquelle seront déterminés les objectifs d'économie d'énergie à atteindre.

Dans le cas d’une incapacité à sélectionner une année de référence, c’est l’objectif en valeur absolue qui sera automatiquement sélectionné. Cet objectif se veut plus ambitieux et nécessitera donc plus d’efforts pour atteindre la cible de réduction des consommations énergétique en 2030.

Source

SERCE

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

EnerJ-meeting Paris le 9 février : « construction et rénovation, sobriété et solutions 0 carbone »

EnerJ-meeting Paris le 9 février : « construction et rénovation, sobriété et solutions 0 carbone »

Le 9 février 2023 aura lieu la 7 ème édition d'EnerJ-meeting Paris sur le thème « construction et rénovation, sobriété et solutions 0 carbone »


EnerJ-meeting Pais 2023, construire et rénover avec sobriété et zéro carbone

EnerJ-meeting Pais 2023, construire et rénover avec sobriété et zéro carbone

Pour cette 7e édition parisienne d'EnerJ-meeting, événement dédié aux prescripteurs et décideurs du Bâtiment, le thème retenu est : Construire et rénover solutions zéro carbone


La ventilation naturelle est-elle une solution pertinente pour répondre aux enjeux d'aujourd'hui ?

La ventilation naturelle est-elle une solution pertinente pour répondre aux enjeux d'aujourd'hui ?

La ventilation des bâtiments peut-elle répondre aux problématiques de qualité de l'air intérieur (QAI) sans augmenter les consommations énergétiques ?


2023, année de tous les dangers pour le résidentiel neuf ?

2023, année de tous les dangers pour le résidentiel neuf ?

Découvrons l'état des lieux de l'activité économique en France et sur les perspectives du bâtiment.


Systèmes hybrides Hoval, les solutions décarbonées pour vos projets de CVC en collectif et tertiaire

Systèmes hybrides Hoval, les solutions décarbonées pour vos projets de CVC en collectif et tertiaire

Découvrez une présentation des différents appareils qui composent le système hybride Hoval.


Economies d énergie et qualité d air intérieur

Economies d énergie et qualité d air intérieur

Choisir un bon filtre en CVC permet de réaliser des économies d'énergie et de bénéficier d'une qualité d'air intérieur optimale (QAI)


Décarbonation des bâtiments : comment Accenta révolutionne le marché !

Décarbonation des bâtiments : comment Accenta révolutionne le marché !

Neutralité carbone en 2050 : Accenta innove pour décarboner le bâtiment avec des services énergétiques utilisant géostockage et IA.


EnerJ-meeting Lyon le 15 nov. pour « construire et rénover objectif 0 carbone »

EnerJ-meeting Lyon le 15 nov. pour « construire et rénover objectif 0 carbone »

Le 15 novembre 2022 aura lieu la 2e édition d'EnerJ-meeting Lyon. Au programme "Construire et rénover objectif zéro carbone".


Pourquoi et comment récupérer la chaleur de l’air avant de le rejeter à l’extérieur ?

Pourquoi et comment récupérer la chaleur de l’air avant de le rejeter à l’extérieur ?

Récupérer la chaleur de l'air avant de le rejeter à l'extérieur peut être un atout à maints égards. Atlantic Climatisation et ventilation nous explique pourquoi et comment faire


Génération frugale pour un scénario zéro carbone en 2050

Génération frugale pour un scénario zéro carbone en 2050

Pour escompter un scénario zéro carbone en 2050, une société frugale est-elle inévitable ?


Tableau de bord des labels Effinergie - 1er trimestre 2022

Tableau de bord des labels Effinergie - 1er trimestre 2022

Voici le tableau de bord des labels Effinergie pour ce premier trimestre 2022. L'Observatoire BBC partage son analyse.


​4 millions de tonnes de CO2 économisées sur 20 ans grâce aux 34 000 chaudières bois installées

​4 millions de tonnes de CO2 économisées sur 20 ans grâce aux 34 000 chaudières bois installées

Prenons connaissance du bilan 2021 du ​Syndicat Français des Chaudiéristes Biomasse. ​Un constat l'année 2021 aura été très positive pour toutes les énergies bois.


Nouveaux équipements de chauffage : exit le fioul, mais maintien du gaz et du « biofioul » !

Nouveaux équipements de chauffage : exit le fioul, mais maintien du gaz et du « biofioul » !

Avec la mise en application du nouveau décret, les nouveaux équipements de chauffage ne peuvent plus fonctionner au fioul mais le gaz et le biofoul demeurent acceptés !


Transition écologique : la formation initiale se met-t-elle au vert ?

Transition écologique : la formation initiale se met-t-elle au vert ?

Intéressons-nous sur la sensibilisation et la formation des étudiants du supérieur aux grands enjeux de la transition écologique.


Prendre en compte la qualité de l’air sans pénaliser le bilan énergétique : une priorité

Prendre en compte la qualité de l’air sans pénaliser le bilan énergétique : une priorité

Il est important de prendre en compte la qualité de l’air sans pénaliser le bilan énergétique du bâtiment. Découvrez les solutions Atlantic.