Forum Mondial Bâtiments et Climat : agir pour le climat, la résilience, la prospérité et le bien-être


Forum Mondial Bâtiments et Climat 
Agir pour le climat, la résilience, la prospérité et le bien-être


 7 et 8 Mars 2024

global forum


« Pour la toute première fois, des ministres en charge de la construction et du bâtiment du monde entier se rassemblent à Paris avec toutes les parties prenantes pour s’engager sur la décarbonation et la résilience d’un secteur qui génère aujourd’hui 21% des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial. En rassemblant des pays comme la Chine, les Etats-Unis, l’Egypte ou le Brésil autour de ces objectifs, l’impact et la dynamique de ce Forum seront déterminants pour nous mettre collectivement dans la trajectoire de l’Accord de Paris. »

Christophe Béchu, Ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires


« Ce Forum Mondial Bâtiments et Climat est inédit. Il nous permet enfin de positionner le secteur du bâtiment au cœur de l’action climatique, à sa juste place. Collectivement, nous portons une vision où les bâtiments de demain sont une solution au réchauffement climatique, avec des bâtiments plus durables et mieux adaptés au changement climatique. Je souhaite que ce Forum soit une réussite, une première étape fondatrice et le lieu d’engagements ambitieux. »

Guillaume Kasbarian, Ministre délégué chargé du Logement


Le bâtiment, un secteur au cœur des enjeux climatiques

Le secteur du bâtiment et de la construction représente 21 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, 37 % des émissions de CO2 liées à l'énergie, 34 % de la demande énergétique et la moitié de la consommation mondiale de matières premières. Le bâtiment, la construction et l’immobilier sont donc des secteurs clés pour atteindre les objectifs fixés dans l'Accord de Paris qui vise à limiter l’augmentation mondiale des températures à 1,5 °C.

En effet, notre environnement bâti se développe rapidement. La moitié des bâtiments qui existeront en 2050 n'ont pas encore été construits. Cette tendance est encore plus prononcée dans les pays du Sud : en Afrique, 70% des bâtiments prévus pour 2040 n'ont pas encore été construits.

Il devient donc impératif de repenser fondamentalement la manière dont nous construisons et utilisons nos bâtiments. En première ligne de l’exposition aux risques climatiques, ces lieux d’habitation, de travail, d’enseignements, de loisirs ou encore de services publics jouent un rôle essentiel et croissant face à l'évolution du climat, notamment pour la sécurité des populations et des biens, dans la cohésion sociale et territoriale et dans le quotidien de chacun. 

Sur le plan économique, les bâtiments et la construction représentent 7% de l'emploi mondial, soit 200 millions d'emplois, et 12% du PIB mondial. En parallèle, les biens immobiliers représentent 55% de la richesse mondiale, près de 340 000 milliards de dollars, soit 3,4 fois le PIB mondial. Tandis que la valeur mondiale des transactions immobilières est estimée à 12 000 milliards de dollars par an, le secteur du bâtiment et de l’immobilier doit être placé au cœur des réflexions pour rendre les flux financiers compatibles avec les objectifs climatiques fixés dans l’Accord de Paris.

C’est également un secteur central pour l’atteinte des 17 Objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030 des Nations unies, de manière transverse mais aussi plus particulièrement pour l’ODD 11 portant sur les villes et communautés durables.


Une volonté de changement

Les parties prenantes sont de plus en plus désireuses d'impulser un réel changement dans le secteur. Les investisseurs et institutions financières internationales, les industriels, la chaîne d'approvisionnement de la construction, les promoteurs immobiliers, les architectes, les entreprises de construction, la société civile ou encore les gouvernements et collectivités locales souhaitent tendre vers des bâtiments et des pratiques de construction plus durables. Ils reconnaissent les nombreux avantages que cela engendre pour les individus, tels que la résilience face aux fluctuations des prix de l'énergie et aux impacts climatiques, la réduction de la précarité énergétique ou encore la création de logements et d'espaces de travail abordables et sains renforçant la cohésion sociale.

Bien que le chemin à parcourir reste encore long, il existe un consensus sur l'urgence et la faisabilité de la transition vers des bâtiments plus durables et plus justes pour le climat, l’économie et la société. Avec un engagement fort et une collaboration à tous les niveaux, l’ensemble des parties prenantes ont pour ambition de faire du bâtiment durable la norme d’ici 2030 pour atteindre nos engagements de neutralité carbone fixé à horizon 2050. 


La genèse du Forum Mondial Bâtiments et Climat

La France, face aux enjeux globaux du secteur et dans cette volonté d’engagement et de changement, a pris l’initiative, dès la COP21, de structurer la coopération internationale dans le domaine via :

  • Un forum permanent, l’Alliance mondiale bâtiments et construction (GlobalABC), qui vise depuis la COP21 en 2015 à mobiliser et créer une vision commune pour un secteur du bâtiment à zéro émission, efficace et résilient à l’horizon 2050. Son secrétariat est basé au Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) à Paris ;
     
  • Un programme d’assistance aux pays en développement pour l’efficacité énergétique des bâtiments (PEEB) dirigé conjointement avec l’Allemagne, et copiloté au quotidien depuis 2016 par l’Agence française de développement (AFD) et la coopération allemande (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit - GIZ) ;
     
  • Une coopération renforcée au niveau intergouvernemental ou « Buildings Breakthrough » qui vise à obtenir des engagements des différentes parties prenantes et dont l’objectif est de faire des bâtiments à quasi zéro émission de gaz à effet de serre la norme pour les bâtiments neufs et ceux rénovés en profondeur d’ici 2030. Elle est pilotée conjointement avec le Maroc et a été officiellement lancée lors de la COP28 à Dubaï en décembre dernier. Ce mouvement regroupe déjà 27 pays totalisant plus du tiers de la population mondiale et 19 institutions partenaires ;
     
  • Un plan d’action international pour le développement du bois et des matériaux biosourcés dans la construction. Le groupe de préfiguration a été lancé au One Forest Summit de Libreville en mars 2023 et est copiloté avec le Canada et le Gabon dans le cadre du Forest and Climate Leadership’ Partnership (FCLP).

Les ministres Christophe Béchu et Guillaume Kasbarian ont souhaité poursuivre l’engagement de la France en tant que premier moteur de cette coopération internationale en organisant le Forum mondial bâtiments et climat ou « Global Forum for Buildings and Climate », qui réunira pour la première fois l’ensemble de la communauté des pays et acteurs engagés pour la décarbonation et la résilience climatique des bâtiments.

Le Forum mondial bâtiments et climat inscrit donc cet engagement français en faveur d’une décarbonation rapide du secteur. Il est coorganisé par la France et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) avec le soutien de l'Alliance mondiale pour les bâtiments et la construction (GlobalABC). Il réunira 1 800 participants et environ 80 délégations étrangères les 7 et 8 Mars prochains au Palais des congrès de Paris.  

Cet événement représente une opportunité de provoquer un changement de paradigme dans l'approche mondiale de l'action climatique pour les bâtiments et l'immobilier. Ce Forum vise à renforcer la coopération internationale, à mobiliser et à rehausser l'ambition de l'ensemble de la chaîne de valeur des bâtiments et à présenter l'état de l'art pour inspirer la collaboration.


Les objectifs

L'objectif du Forum mondial bâtiments et climat est de placer la transition du secteur de la construction et le bâtiment durable au premier plan de l'agenda climatique, de débloquer les flux financiers nécessaires à cette transition en faisant face aux besoins croissants au niveau mondial et d’obtenir des engagements des différentes parties prenantes. Il sera notamment l’occasion de : 

  • Présenter l'impact du secteur du bâtiment et de la construction sur l'environnement et son rôle significatif dans la réalisation des objectifs climatiques de l’Accord de Paris ;
  • Démontrer l'importance d'une collaboration internationale à plusieurs niveaux pour lutter contre les émissions de carbone et contribuer à la transition écologique du secteur ; 
  • Promouvoir la coopération et les partenariats entre les acteurs et les organisations internationales afin d'accélérer la transition vers des bâtiments résilients et à émissions proches de zéro ; 
  • Offrir une plateforme d’échange et de partage entre décideurs, élus locaux, institutions internationales, financeurs, secteur privé, chercheurs et société civile ;
  • Explorer les pratiques de conception durable, les innovations technologiques et les solutions dans le secteur ; 
  • Inspirer les décideurs politiques pour établir et mettre en œuvre des politiques qui favorisent l'efficacité énergétique et la résilience des bâtiments, y compris face aux enjeux d’adaptation au changement climatique ; 
  • Renforcer la place du secteur du bâtiment au service de la coopération internationale et de l’aide au développement nécessaires à la décarbonation et à la résilience des bâtiments à l'échelle mondiale.


Les résultats attendus

À l’issue de cet évènement, les gouvernements seront invités à approuver une déclaration commune, la Déclaration de Chaillot [1]. Elle définira un cadre de collaboration internationale, des recommandations politiques et des engagements pour la décarbonation, la résilience et la transition écologique du secteur du bâtiment. 

Toutes les parties prenantes du secteur du bâtiment seront encouragées à annoncer leurs engagements et leurs contributions pour la décarbonation de l'industrie et de la chaîne de valeur, à l’occasion des nombreux évènements organisés au cours du Forum, tant à travers une entrée sectorielle que par catégories d’acteurs.

Enfin, les organisations et les groupes de parties prenantes seront sollicités pour partager leurs actions prioritaires, y compris les actions prioritaires pour 2024 de la « Buildings Breakthrough ».

[1]  Du nom du Palais de Chaillot où se réuniront les chefs de délégation et représentants de haut niveau le 7 Mars au soir.


Les Participants

Cet événement vise à rassembler un large spectre des parties prenantes du secteur du bâtiment avec aussi bien les ministres et les gouvernements que les acteurs de la chaîne de valeur (investisseurs et gestionnaires d'actifs, promoteurs immobiliers, assureurs et réassureurs, fabricants de produits, acteurs de l'architecture, de l'ingénierie et de la construction, gestionnaires de biens et d'installations, universitaires, philanthropes, etc.) et les organisations internationales engagées dans la décarbonation et la résilience du secteur. 


En chiffres

  • 1 800 inscrits.
  • Plus de 50 gouvernements représentés, dont 31 au niveau ministériel.
  • 40 dirigeants et cadres de haut niveau de grandes entreprises et groupes internationaux. 
  • 22 événements préforum organisés par les partenaires, réunissant 500 personnes du monde entier et sur tous les champs d’action du secteur de la construction et du bâtiment.
  • Une exposition présentant 70 solutions œuvrant à la décarbonation et la transition écologique du secteur.


Le Programme


Le programme du Forum est disponible via le lien  Cliquez ici   

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Agitation sociale et agricole, finances publiques en berne ? La transition attendra

Agitation sociale et agricole, finances publiques en berne ? La transition attendra

Agitation sociale et défis agricoles : Comment la transition écologique peut apaiser les tensions.


RE:3 pour une réduction durable du carbone incorporé

RE:3 pour une réduction durable du carbone incorporé

Comment optimiser les pratiques pour contribuer à un avenir plus respectueux de l'environnement tout en maintenant la performance et la durabilité ?


Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Le bâtiment neuf doit non seulement être efficace et exemplaire sur le plan énergétique mais également sur le plan environnemental .


3 000 milliardaires sur la planète ! Alors 2024, année banale ou charnière ?

3 000 milliardaires sur la planète ! Alors 2024, année banale ou charnière ?

Les 3 000 milliardaires mondiaux en 2024 : Une élite financière en constante évolution, une année charnière.


Penser global, agir local, mais comment atterrir ?

Penser global, agir local, mais comment atterrir ?

Agir localement pour un impact global, mettre en avant l’idée que nos actions locales ont un effet cumulatif sur la santé de la planète.


Trophées Start-up « bâtiment 2050 » à EnerJ-meeting Paris : et les gagnants sont …

Trophées Start-up « bâtiment 2050 » à EnerJ-meeting Paris : et les gagnants sont …

Découvrez la liste des lauréats des Trophées Start-up Bâtiments 2050 à EnerJ-meeting Paris 2024.


Health Cube - le nouveau centre de santé innovant de Wilo

Health Cube - le nouveau centre de santé innovant de Wilo

Découvrez le Health Cube de Wilo, un centre de santé innovant qui réinvente le bien-être pour les employés du groupe à travers le monde.


Les économies d’hier sont les dépenses d’aujourd’hui

Les économies d’hier sont les dépenses d’aujourd’hui

Découvrez dans cette chronique comment les choix d’économie d’hier peuvent impacter nos finances aujourd’hui.


Crise de la construction : quelques signes d’un changement en profondeur

Crise de la construction : quelques signes d’un changement en profondeur

Découvrez les indicateurs clés qui pointent vers une transformation profonde dans l’industrie de la construction.


Performance des chaudières gaz condensation à 3 piquages

Performance des chaudières gaz condensation à 3 piquages

Les avantages des chaudières à gaz à 3 piquages : économies d’énergie et réduction des émissions.


Performances et traitement des installations de chauffage

Performances et traitement des installations de chauffage

Sentinel partage son savoir-faire quant à l'optimisation du chauffage et de l'eau chaude sanitaire (ECS)


Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Explorer les solutions de déshumidification pour locaux et piscines, pour un contrôle efficace de l'humidité.


Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur utilisant le réfrigérant naturel R290 sont des systèmes innovants qui exploitent les propriétés thermodynamiques exceptionnelles de ce fluide frigorigène écologique.


Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Le plancher chauffant et rafraîchissant de Schulter est une solution innovante et polyvalente, adaptée à la fois aux nouvelles constructions et aux rénovations.


Logiciel ADVANCED Water & Energy Analysis pour applications tertiaires et datacenters

Logiciel ADVANCED Water & Energy Analysis pour applications tertiaires et datacenters

L'outil "Advanced Water & Energy Analysis" d'Evapco, développé en 2017, simplifie le choix optimal des technologies de refroidissement dès la conception, favorisant l'efficacité énergétique.