Immobilier et bâtiment RBR 2020: prospective sur valeur et économie

LE GROUPE « RBR 2020-2050 » du PLAN BÂTIMENT DURABLE PUBLIE UNE NOUVELLE NOTE DE REFLEXION PROSPECTIVE SUR LA VALEUR ET L’ECONOMIE DU BÂTIMENT ET DE L’IMMOBILIER

Le groupe de travail Réflexion Bâtiment Responsable 2020-2050 du Plan Bâtiment Durable publie une nouvelle note thématique consacrée au thème « Immobilier et bâtiment : cinq questions de prospective sur valeur et économie ».

A l’issue d’une phase de consultation de plusieurs semaines et après avoir reçu plus d’une quinzaine de contributions complémentaires, le groupe de travail « Réflexion Bâtiment Responsable 2020-2050 » publie la version finale de sa note intitulée « Immobilier et bâtiment : cinq questions de prospective sur valeur et économie ».

La note finale propose une synthèse des réflexions autour de cinq questions.

1

Quel sera le mouvement de valorisation / dévalorisation des actifs immobiliers ?

Il y a un mouvement de valorisation de l’immobilier variable selon les pays et, au sein des pays, selon les territoires. Entre 1965 et 2000, en France, au Royaume-Uni et en Espagne, le prix des logements a évolué approximativement comme le revenu (plus ou moins 20%) mais entre 2000 et 2015, la valeur marchande a fortement progressé et a décroché des revenus. Cette évolution générale recouvre des réalités très différentes selon les territoires. La note aborde ainsi la question de l’obsolescence, à ne pas confondre avec la vétusté, et des méthodes d’évaluation de la valeur marchande des immeubles ; mais également la perte d’attractivité des territoires situés hors métropoles.

2

Comment se poser la question de la valeur marchande / non marchande des actifs immobiliers ?

La valeur marchande est fondée sur le cash-flow et la perspective de plus-value, le coût de la dette, la gestion de risque du marché et la gestion du risque de bien.

La note s’interroge sur la manière dont vont se développer les différentes dimensions de la valeur non marchande à travers la question de la mutabilité et de la mutualisation des immeubles, le rôle des choix éthiques ou de responsabilité sociétale mais également l’empreinte carbone. Dans de nombreux cas, la monétarisation des éléments non marchands aura tendance à augmenter la valeur et l’attractivité d’un immeuble ou d’un quartier (rénovation énergétique, modification du mix énergétique d’un quartier, réaménagement d’un plan de transports, etc.).

3

Comment l’économie de la fonctionnalité va-t-elle progresser dans l’immobilier ?

La valeur marchande, fondée sur la propriété et la confiance en la plus-value à terme, n’aura-t-elle pas tendance à passer au second plan avec le développement de l’économie de la fonctionnalité, dans laquelle l’usage de l’actif immobilier et les services rendus, fondements essentiels de sa valorisation, deviennent plus importants que sa propriété.

Bien évidemment, la propriété sera toujours portée par un acteur mais le modèle économique fondé sur la transaction immédiate et la croyance en une plus-value à terme faisant plus que compenser le coût de l’endettement, est désormais à moduler selon les biens et les localisations, avec une possibilité d’un transfert de valeur du produit (l’actif immobilier) vers le service (l’usage).

4

Comment va se développer la thématique du cycle de vie des actifs immobiliers et de l’économie circulaire ?

Au côté de l’économie de la fonctionnalité, une économie circulaire, fortement mise en avant dans la Loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte, va se développer.

Cette économie peut favoriser de nouveaux business models de type « conception – production – gestion –déconstruction » des actifs immobiliers au sein de la ville durable, fondés à partir d’une démarche bas carbone vertueuse et d’une prise en compte de la biodiversité.

5

Y’aura-t-il un lien entre finance carbonée et risque pénal ?

Un frémissement de prise de conscience de la finance internationale, lié notamment aux débats qui ont précédé l’accord de la COP 21, conduit à s’interroger sur le choix du meilleur moment pour se désengager des énergies fossiles et investir dans les énergies renouvelables.

De plus, apparaissent quelques premiers signaux faibles d’un risque de mise en cause pénale de certains décideurs politiques et dirigeants au motif d’un soutien au développement des énergies fossiles. Ce mouvement pourrait accélérer la transition énergétique, notamment dans l’immobilier, voire affecter les décideurs politiques et les investisseurs dans l’immobilier et le bâtiment.

Télécharger la note « Immobilier et bâtiment : cinq questions de prospective sur valeur et économie »

Sources et liens

Plan Bâtiment Durable

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Nouveau DPE : l’occasion d’une dose supplémentaire de vaccin contre la confusion DPE - audit

Nouveau DPE : l’occasion d’une dose supplémentaire de vaccin contre la confusion DPE - audit

Assistez au dialogue constructif entre deux personnages sur le nouveau DPE - Diagnostic Performance Energétique.


Le « client » n'est pas la source des émissions de carbone

Le « client » n'est pas la source des émissions de carbone

Prenons connaissance d'une autre loi en 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire.


Gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites

En réponse au décret tertiaire et décret BACS pour optimiser la gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites : solution EMS et comptage électrique communiquant


Rénovation énergétique en copropriété : Trophées métropolitains CoachCopro 2021

Rénovation énergétique en copropriété : Trophées métropolitains CoachCopro 2021

Le mercredi 24 mars 2021 se déroulait la cérémonie virtuelle de remise de prix des Trophées métropolitains CoachCopro 2021.


2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

Suivons l'évolution de la RT 2012 à la future RE 2020, 2021 selon un calendrier mal adapté et incertain.


Petite annonce : « La France cherche scénariste sérieux pour décarboner ». Ecrivez à XPair …

Petite annonce : « La France cherche scénariste sérieux pour décarboner ». Ecrivez à XPair …

Suivons les interrogations sur l’électricité neutre en carbone dès 2050 et sur la RE 2020 prévue en 2022.


Électricité : le power-to-gas incontournable pour un avenir 100% renouvelable

Électricité : le power-to-gas incontournable pour un avenir 100% renouvelable

L'électricité 100% renouvelable est devenue centrale dans le monde de l'énergie. Le Power-to-gas fait partie intégrante de cette avancée technologique désormais incontournable.


Nouvelle réglementation RE2020 pour le neuf : le Bbio sacrifié et un bâti pas plus performant

Nouvelle réglementation RE2020 pour le neuf : le Bbio sacrifié et un bâti pas plus performant

La nouvelle réglementation RE2020 qui a pour but d'encadrer la performance énergétique des constructions neuves semblerait moins ambitieuse qu’attendue.


Les opérations immobilières bas carbone exemplaires qui ont obtenu le label BBCA en 2020

Les opérations immobilières bas carbone exemplaires qui ont obtenu le label BBCA en 2020

L'association BBCA présente les bâtiments ayant obtenu le label BBCA (Bâtiment Bas Carbone) en 2020 : de belles réussites à découvrir !


L’hydrogène vert pour une économie et un bâtiment décarbonés. Les premières chaudières à hydrogène

L’hydrogène vert pour une économie et un bâtiment décarbonés. Les premières chaudières à hydrogène

L'Agence Qualité Construction (AQC) fait le point sur l'hydrogène vert, énergie prometteuse pour des bâtiments décarbonés. Les chaudières à hydrogène sont également au coeur du sujet.


RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

La Réglementation Environnementale 2020, reportée à 2021, continue d'inclure nouveautés et évolutions. Nathalie Tchang, directrice BET TRIBU ENERGIE, nous en présente les détails.


La construction hors site ou la construction industrialisée, le rapport de l’année

La construction hors site ou la construction industrialisée, le rapport de l’année

La construction hors site offre un nouvel angle d'action pour construire des bâtiments conformes à la prochaine RE2020 : sobres en énergie, performants et à moindre coût.


58 logements « zéro carbone » à Chanteloup en Brie (77). Retour d’expérience

58 logements « zéro carbone » à Chanteloup en Brie (77). Retour d’expérience

Présentation d'une réalisation "zéro carbone" de 58 logements collectifs et individuels à Chanteloup sur Brie. Une réussite !


REPORT de l’édition EnerJ-meeting Paris au 7 septembre 2021 au Palais Brongniart

REPORT de l’édition EnerJ-meeting Paris au 7 septembre 2021 au Palais Brongniart

Face à la situation actuelle, l’édition EnerJ-meeting Paris est reportée au 7 septembre 2021 au Palais Brongniart.


Construire bas carbone, le guide à l’usage des décideurs du bâtiment

Construire bas carbone, le guide à l’usage des décideurs du bâtiment

Construire bas carbone est désormais une nécessité pour endiguer le changement climatique. Ce guide à l'attention des décideurs du bâtiment est une aide précieuse pour tenter d'y parvenir