Label BBC-Effinergie Rénovation et retours d'expériences

L'observatoire BBC publie sa newsletter mettant l'accent sur le déploiement du label BBC-effinergie rénovation avec les différents retours d'expériences technico-économiques.

Logo Effinergie

LE BILAN DE LA CERTIFICATION BBC-EFFINERGIE RENOVATION

Le contexte : Afin de  contribuer  aux engagements pris par la France  en termes d’efficacité énergétique dans le secteur du bâtiment, le Collectif Effinergie a  lancé en 2009, les labels BBC-Effinergie Rénovation et Effinergie Rénovation.

Dans le résidentiel : Au 30 juin 2014, près de 25 000 logements sont certifiés BBC-Effinergie rénovation en France.  Par ailleurs, 85% des opérations  de rénovation  concernent  des bâtiments collectifs. En parallèle, 60 000 logements sont en cours de certification et près de 20 000 logements complémentaires sont rénovés, avec un niveau BBC-Effinergie rénovation, dans le cadre d’appel à projet financé par les Régions et les Directions Régionales de l’ADEME. Ces logements sont principalement situés en Région Ile de France (46%), Rhône Alpes  (12%) et Nord Pas de Calais (9%).

A contrario, la dynamique de certification, observée en logement collectif, est absente en maisons individuelles.  En effet, depuis 2009, le nombre de demandes de label en cumulé stagne autour de 1  300 demandes  (93% en individuels groupés).

Dans le tertiaire : Dans le tertiaire, près de 60 opérations sont certifiées BBC-Effinergie- Rénovation, soit près de 580 000 m² de SHON RT. L’ensemble des demandes de certifications, principalement situé  en région île de France (80% de la SHON de bureau rénovée), représente, au 30 juin 2014, plus de 215 opérations, soit 1,6 millions de m² de SHON. Une conférence, organisée le 12 février 2014, par Effinergie et conclut par l’ancienne ministre Cécile Duflot, avait permis de partager des expérimentations techniques régionales et d’ingénieries financières favorisant  la massification de la rénovation. Les actes de cette conférence sont désormais disponible sur le site d’Effinergie  –  www.effinergie.org. Par ailleurs, l’ensemble des statistiques sont mis à jour,  tous les trimestres,  et disponible sur le site de  l’Observatoire BBC www.observatoirebbc.org


LES TENDANCES DANS LES PROJETS  BBC-EFFINERGIE RENOVATION

Les  résultats présentés ci-dessous sont une synthèse d’une étude disponible sur le site de l’Observatoire BBC.

L’architecture

En maisons individuelles, on constate que les travaux de rénovation sont accompagnés d’une augmentation de la surface habitable (119  m² à 141 m² en moyenne) et d’une meilleure compacité du bâtiment. Dans 28% des cas, une extension a été ajoutée au bâtiment. Cette tendance n’est pas observée en logements collectifs et en tertiaire.


La performance énergétique

Premier enseignement : suivant  l’usage du bâtiment, les déperditions du bâtiment sont réduites d’un facteur 3 (tertiaire et collectif) à 4 (individuel). En parallèle, les consommations d’énergies sur les 5 usages réglementaires*  suivent les mêmes tendances :

-  Réduction d’un facteur 6 en maisons individuelles

-  Réduction d’un facteur 4 (Collectif) à 5 (Tertiaire).

Après travaux, le chauffage et l’ECS représentent près  de 75% de la consommation des 5 usages réglementaires.

Deuxième enseignement, lorsque des travaux de rénovations sont engagés dans le cadre de la certification BBC-Effinergie rénovation, le maître d’ouvrage va au-delà des exigences du label.  En effet, avec une consommation moyenne de  60 kWhep/m².SHON  en maisons individuelles, et de 76  kWhep/m².SHON  en collectif,    les bâtiments bénéficient d’un gain énergétique de 16 à 20% par rapport à l’exigence du label.


L’enveloppe

En maisons individuelles, les logements rénovés sont majoritairement isolés par l’intérieur (48%). L’isolation par l’extérieur est mise en œuvre dans 36% des projets contre 8% dans la construction  neuve. Cependant, il est intéressant de noter que le    choix des systèmes constructifs mis en œuvre  dépend du matériau des murs extérieurs  (pierre, béton, bois…). En parallèle, les toitures sont très majoritairement isolées avec de la laine minérale (60%). Lors du remplacement des baies vitrées, les menuiseries bois sontinstallées dans 46% des projets. Le PVC est présent dans 16% des projets (au lieu de 41% dans le neuf).

En collectif, les solutions techniques proposées tendent à être plus standardisées. En effet, les bâtiments sont principalement isolés par l’extérieur  sur les façades en briques ou béton  (70 à 80%)  et par l’intérieur  sur les projets en pierre (70%). Le plastique alvéolaire (70% des projets avec  une ITE*) et la laine de verre (70 % des projets en ITI*) sont largement utilisés dans le cadre des rénovations.


Les équipements

En maisons individuelles, 30% des projets ont modifié leur énergie de chauffage dans le cadre des travaux de rénovation. Cesprojets étaient initialement chauffés au fioul (23%) ou à l’électricité (7%). Le chauffage au bois a été plébiscité lors du changement d’énergie. Cependant, le chauffage électrique est présent dans un foyer sur 2 rénové.  Après rénovation, en logement collectif, 60% des bâtiments sont chauffés au gaz. 23% des bâtiments rénovés sont connectés à un réseau de chaleur et 13% sont chauffés au bois. Enfin, la solution électrique n’est utilisée que dans 4% des projets. En parallèle, comme dans le neuf, la ventilation hygroréglable de type B est préconisée en résidentiel et la ventilation  double flux est largement mise en œuvre dans le tertiaire.


Les bouquets de travaux

En maisons individuelles, 80%  des projets intègre un bouquet constitué de travaux  sur l’enveloppe (3  parois**  et les baies) et  le changement  au moins  de  deux équipements. Plus précisément, 58% ont agit sur l’enveloppe et l’ensemble des équipements (chauffage, ECS, ventilation).

Sur l’échantillon étudié, le montant moyen des travaux de rénovation en logement individuel s’élève à  673 € HT/m² SHON, dont 430  € HT/m² SHON  dédié à la rénovation énergétique.  En regard de ces montants engagés, le gain sur les consommations énergétiques avant/après travaux est de l’ordre de  77% et les pertes thermiques du bâtiment sont réduites de 64%.

En  collectif, 63% des opérations ont rénové l’ensemble de l’enveloppe et des équipements. Le montant moyen des travaux de rénovation en  logement collectif  s’élève à 788  €  HT/m² SHON, dont 456  € HT/m² SHON dédié à la rénovation énergétique. Cependant, les montants mentionnés correspondent, en majorité,  à des rénovations lourdes qui ont embarqué la rénovation énergétique au cœur d’un projet plus global (esthétisme, confort, architecture,..), notamment en maisons individuelles. 

Ces valeurs sont communiquées à  titre indicatif dans le cadre du périmètre de l’étude. Une analyse plus large est en cours de consolidation et sera publiée dans les prochains mois sur le site de l’Observatoire BBC.


LE PERIMETRE DE L’ETUDE

En Résidentiel

L’étude porte sur  149 bâtiments  résidentiels, dont 112 bâtiments collectifs,  certifiés BBC-Effinergie rénovation. Ils sont répartis sur l’ensemble des zones climatiques à l’exception de la zone H2.


En Tertiaire

L’étude porte sur 62 projets certifiés BBC-Effinergie rénovation. Les projets sont principalement des bureaux (58%) et des établissements d’enseignements (24%).

*5 usages réglementaires : Chauffage, Eclairage, Refroidissement, Auxiliaires, Eau Chaude Sanitaire

** 3 parois : plancher bas, plancher haut et murs extérieurs

Téléchargez la newsletter complète
Newsletter Rénovation

SOURCES

Logo Observatoire

Logo Effinergie

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

EnerJ-meeting Lyon le 15 nov. pour « construire et rénover objectif 0 carbone »

EnerJ-meeting Lyon le 15 nov. pour « construire et rénover objectif 0 carbone »

Le 15 novembre 2022 aura lieu la 2e édition d'EnerJ-meeting Lyon. Au programme "Construire et rénover objectif zéro carbone".


Guide de solutions pour répondre aux exigences de la RE2020

Guide de solutions pour répondre aux exigences de la RE2020

Schneider Electric a conçu un Guide pour répondre aux exigences de la Réglementation Environnementale 2020.


Réseaux de chaleur et de froid urbains

Réseaux de chaleur et de froid urbains

Découvrez les solutions pour les réseaux de chaleur et de froid urbains développées par Wilo.


Rénover les quartiers : un projet ambitieux qui repose sur une démarche politique

Rénover les quartiers : un projet ambitieux qui repose sur une démarche politique

Intéressons-nous à la table ronde qui s'est tenue en Février dernier, organisée par Le CAH, Club de l’Amélioration de l’Habit sur la rénovation des quartiers.


Retour d’expérience sur 106 maisons rénovées BBC et plus à énergie positive

Retour d’expérience sur 106 maisons rénovées BBC et plus à énergie positive

La rénovation en résidentiel, Enertech, Effinergie, Médiéco et négaWatt en ont démontré toute sa portée en rénovant 106 maisons devenues BBC.


Enquête exclusive sur la RE2020 auprès des concepteurs

Enquête exclusive sur la RE2020 auprès des concepteurs

Que pensent les concepteurs MOA et MOE de la RE2020 ? Du label d'état RE2020 ? XPair et Tribu Energie ont mené l'enquête : voici leurs réponses.


Economies d’énergie et qualité d’air intérieur grâce à la filtration d’air

Economies d’énergie et qualité d’air intérieur grâce à la filtration d’air

Découvrez les solutions afin de prendre soin de la qualité d'air intérieur tout en réalisant des économies d'énergie.


Interclima : performance et rendement du CVC pour répondre au défi bas carbone

Interclima : performance et rendement du CVC pour répondre au défi bas carbone

Découvrons le panorama des innovations CVC du récent salon Interclima avec une présentation de l’offre en équipements de confort orientée performance et rendement et bas carbone.


Rénovation Net Zéro Carbone : HQE-GBC pose les bases

Rénovation Net Zéro Carbone : HQE-GBC pose les bases

La rénovation zéro carbone est au coeur des enjeux pour le secteur du bâtiment. Net Zéro Carbone est une nouvelle initiative visant à créer des guides d'application pour y participer au mieux.


Pourquoi et comment récupérer la chaleur de l’air avant de le rejeter à l’extérieur ?

Pourquoi et comment récupérer la chaleur de l’air avant de le rejeter à l’extérieur ?

Récupérer la chaleur de l'air avant de le rejeter à l'extérieur peut être un atout à maints égards. Atlantic Climatisation et ventilation nous explique pourquoi et comment faire


La ventilation double-flux thermodynamique : un COP jusqu'à 12, sans contamination possible

La ventilation double-flux thermodynamique : un COP jusqu'à 12, sans contamination possible

Le Covid continue et le décret tertiaire impose un fort objectif d'économies d'énergie : répondre à ces problématiques est-il encore possible ?


Actions technico-économiques pour éradiquer les étiquettes F & G d’un patrimoine de logements sociaux

Actions technico-économiques pour éradiquer les étiquettes F & G d’un patrimoine de logements sociaux

Les étiquettes énergétiques F et G liées au DPE sont un fléau pour le patrimoine de logements sociaux, au coeur des enjeux du secteur bâtiment. Comment les éradiquer ?


RE2020 pour les bureaux et bâtiments scolaires, le décret 2022-305

RE2020 pour les bureaux et bâtiments scolaires, le décret 2022-305

Le nouveau décret relatif à la RE2020 2022-305 impacte les immeubles de bureaux et les bâtiments scolaires.


Prendre en compte la qualité de l’air sans pénaliser le bilan énergétique : une priorité

Prendre en compte la qualité de l’air sans pénaliser le bilan énergétique : une priorité

Il est important de prendre en compte la qualité de l’air sans pénaliser le bilan énergétique du bâtiment. Découvrez les solutions Atlantic.


Génération frugale pour un scénario zéro carbone en 2050

Génération frugale pour un scénario zéro carbone en 2050

Pour escompter un scénario zéro carbone en 2050, une société frugale est-elle inévitable ?