Pompe à chaleur et RE2020 pour une maison individuelle

Pompe à chaleur et RE2020 pour une maison individuelle. Entrez dans les coulisses et faites votre choix !


Entrez dans les coulisses des PAC et de la RE2020


pompe à chaleur


La pompe à chaleur pour maison individuelle est sous le feu des projecteurs dans la réglementation environnementale RE2020. Elle permet en effet de faire des économies d’énergie considérables et donc de réduire l’impact carbone d’un logement. Quel est le prix d’une pompe à chaleur ? Qu’est-ce que la RE2020 ? Quelle pompe à chaleur choisir ? Comment l’installer ? On vous dit tout dans cet article !


Dans les coulisses de la RE2020

RE2020, le nom d’une machine dernier cri, aurait-on presque pu penser, mais il s’agit bien de la Réglementation Environnementale 2020, anciennement connue sous le nom de RT2020 pour Réglementation thermique 2020, laquelle avait d’ailleurs pris la suite de la RT2012.

« La RE2020 repose sur une transformation progressive des techniques de construction, des filières industrielles et des solutions énergétiques, afin de maîtriser les coûts de construction et de garantir la montée en compétence des professionnels. »

La RE2020 fut applicable à partir de l’été 2021. Son combat ? Imposer la conception et la construction de bâtiments à énergie positive (BEPOS) qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Et donc réduire leur impact carbone. Beau projet, n’est-ce pas ?

La reine du jour peut donc maintenant entrer en scène : la pompe à chaleur ! Eh oui, cette petite merveille est en effet idéale pour répondre à ces nouveaux enjeux environnementaux.


La pompe à chaleur pour une maison individuelle

Les contraintes de la RE2020 et la solution d’une PAC

Il faut savoir que la RE2020 va bien plus loin que sa grande sœur la RT 2012. Cette dernière limitait en effet la consommation maximale d’un logement individuel à 50 kWh/m2/an d’énergie primaire, quand la RE2020 impose désormais pour le chauffage une consommation maximale de 12 kWhep/m2/an (kiloWatt par heure d’énergie primaire par m2 et par an). Le logement doit de ce fait être à énergie positive. En d’autres termes : il doit produire l’énergie qu’il consomme, voire en produire davantage que ses besoins.

Et on vous le donne en mille … La pompe à chaleur restitue plus d’énergie qu’elle n’en consomme, ce qui en fait donc un mode de chauffage économique parfait pour une maison individuelle à énergie positive.

Une pompe à chaleur pour dire adieu aux énergies fossiles

Évidemment, avant de dire adieu aux énergies fossiles, il va falloir encore faire un bout de chemin. Cela étant, après les chaudières au fioul, c’est au tour des chaudières à gaz d’être interdites. La RE2020 veut en effet envoyer balader les énergies fossiles pour limiter l’émission des gaz à effet de serre. Pétrole, gaz naturel, charbon, tout ce beau monde fait, rappelons-le, partie des énergies non renouvelables à l’échelle de l’humanité. Cerise sur le gâteau (raté), leur combustion émettant de grandes quantités de gaz à effet de serre, elles sont donc en grande partie responsables du réchauffement climatique. La pompe à chaleur pour une maison individuelle se pose donc là comme un remède de premier ordre !

Les différentes pompes à chaleur pour une maison individuelle

La pompe à chaleur, également connue sous le joli acronyme PAC, peut être air/air, air/eau, sol/sol, eau/eau, eau glycolée/eau. Charmant, n’est-ce pas ? Mais qu’est-ce que cela signifie, au juste ? Eh bien le premier terme désigne tout simplement l’origine du prélèvement, le second le mode de distribution de la chaleur dans le logement. Une exception toutefois : la PAC eau glycolée/eau puise la chaleur dans le sol, à l’aide de capteurs enterrés contenant de l’eau glycolée.

Toutes différentes (contraintes et rendements) mais répondant à un même principe de fonctionnement : un échangeur de chaleur. Faisons maintenant un petit tour des différentes pompes à chaleur ! 

Pompe à chaleur aérothermique

La pompe à chaleur fonctionnant par aérothermie est la plus couramment utilisée en France. Sa simplicité d’installation couplée à des contraintes moins imposantes en font un modèle convenant à bon nombre de configurations. Il en existe deux types.

Pompe à chaleur air/eau

La PAC air/eau est composée d’au moins deux éléments : un groupe extérieur et une unité intérieure. Elle capte les calories dans l’air en dehors de votre logement. Cette source d’énergie est ensuite transmise à un fluide frigorigène, lequel va la transformer en air chaud grâce au compresseur. L’air est ensuite propulsé via un plancher ou des radiateurs dans votre logement par l’intermédiaire d’unités extérieures. Ce qui la distingue de la PAC air/air est sa capacité à alimenter en chaleur un réseau de chauffage central, en remplacement d’une chaudière au fioul ou au gaz. Elle dispose en outre d’un COP (coefficient de performance) moyen affiché à 3, voire 4.

La PAC air/eau peut également produire votre eau chaude sanitaire. Elle convient en outre aussi bien aux habitations neuves qu’en rénovation d’un logement ancien. Enfin, selon la configuration de votre maison, elle pourra prendre la relève de votre chaudière. Cerise sur le gâteau (réussi cette fois-ci) : certains modèles peuvent bénéficier d’une fonction réversible pour rafraîchir votre logement en été, s’il est équipé d’un plancher chauffant. Et enfin pour achever ce panégyrique en beauté : son installation est éligible à plusieurs aides financières. Pour en bénéficier, cette dernière doit être réalisée par un professionnel qualifié RGE. Par ici, si vous envisagez d’installer une PAC air-eau !

Pompe à chaleur air/air

La PAC air/air, ou climatisation réversible, se compose de la même manière que sa consœur et fonctionne de façon similaire. L’air est propulsé dans le logement à l’aide de splits muraux, fixés en haut de vos murs, ou encore de consoles, venant par exemple remplacer vos anciens radiateurs électriques.

Une différence notoire (disponible comme on l’a vu plus haut sur certains PAC air/eau) : elle est réversible. Ce qui lui permet de fait de produire de la chaleur en hiver, et d’inverser le cycle en été pour obtenir un système de climatisation. Un équipement 2-en-1, en somme, qui vous assure un confort en toutes saisons.

Son COF est généralement au-dessus de 3, ce qui en fait également un appareil propice aux économies d’énergie.

Attention toutefois : à la différence de la PAC air/eau, elle ne permet pas de produire de l’eau chaude.

Pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique utilise la chaleur produite naturellement dans le sol pour chauffer votre maison. Des capteurs enfouis dans le sol, implantés à la verticale ou à l’horizontale, se chargent de collecter l’énergie, pour ensuite la transformer en chaleur et la diffuser chez vous à l’aide de radiateurs basse température ou d’un plancher chauffant.

La PAC géothermique peut puiser des calories à une température inférieure ou égale à 10°C. Avec des performances énergétiques plus élevées que celles des modèles aérothermiques, son COP moyen s’élève entre 4 et 5.

Il faut tout de même savoir que l’installation de ce type de pompe à chaleur est exigeante. Si vous jetez votre dévolu sur elle, il vous faudra impérativement faire appel à des professionnels spécialisés en géothermie. Un forage et/ou terrassement étant nécessaire, vous devrez également faire une demande d’autorisation auprès de votre mairie.

Pompe à chaleur hydrothermique

La pompe à chaleur hydrothermique fonctionne sur le principe eau/eau. Elle puise son énergie dans un cours d’eau ou dans la nappe phréatique. La température de l’eau étant plus élevée dans cette dernière, cela en fait la source la plus avantageuse.

À l’instar de la PAC géothermique, elle dispose de performances énergétiques exceptionnelles, son COP moyen se situant entre 4,5 et 5. (Ce score étant rendu possible grâce à la stabilité de la température moyenne de l’eau souterraine.)

Important à savoir : pour installer cette PAC, il vous faut disposer d’un puits ou engager des travaux pour réaliser un forage vertical. La profondeur requise se situe entre 30 et 100 mètres. Vous l’aurez sans doute compris, l’installation est fastidieuse et nécessite également l’expertise de professionnels spécialisés dans le domaine. Autorisation administrative également requise.

Et voilà, vous savez désormais à peu près tout sur la pompe à chaleur et la RE2020. Il ne vous reste plus qu’à vous pencher sur les différents modèles et à en choisir un en fonction des caractéristiques de votre maison individuelle. En installant une pompe à chaleur dans votre logement, vous répondrez aux exigences de la RE2020, vous réaliserez des économies d’énergie (bon pour la planète) et des économies d’argent (bon pour votre compte en banque), alors, n’attendez plus !

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Découvrez les dernières avancées dans le domaine de la géothermie de surface, où les pompes à chaleur (PAC) exploitent la chaleur du sous-sol.


Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Le plancher chauffant et rafraîchissant de Schulter est une solution innovante et polyvalente, adaptée à la fois aux nouvelles constructions et aux rénovations.


DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

Optimisez votre DPE pour une efficacité énergétique maximale et réduire sa consommation d'énergie.


Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur utilisant le réfrigérant naturel R290 sont des systèmes innovants qui exploitent les propriétés thermodynamiques exceptionnelles de ce fluide frigorigène écologique.


Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.


L’équilibrage des réseaux hydrauliques, réglementations et décryptages

L’équilibrage des réseaux hydrauliques, réglementations et décryptages

Cette Parole d'Expert, rédigée par Claudine LATASTE, Ingénieur bureau d'étude chez WATTS, offre une exploration détaillée de l'équilibrage des réseaux hydrauliques.


EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Journée incontournable pour les professionnels du bâtiment. Découvrir comment les acteurs du bâtiment peuvent construire plus durable grâce à des solutions efficaces.


Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Cette expertise vise à optimiser les performances énergétiques des logements collectifs en combinant chaudières à gaz naturel et pompes à chaleur, en réponse aux normes réglementaires et aux e


Performances et traitement des installations de chauffage

Performances et traitement des installations de chauffage

Sentinel partage son savoir-faire quant à l'optimisation du chauffage et de l'eau chaude sanitaire (ECS)


Quel dimensionnement pour les PAC hybrides collectives sur le marché du neuf ?

Quel dimensionnement pour les PAC hybrides collectives sur le marché du neuf ?

Une expertise sur la performance de la Pompe à Chaleur Hybride Collective sous la réglementation RE2020.


Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Solution PAC hybride collective : l’alliance parfaite entre efficacité énergétique et performance.


Carbone incorporé dans les bâtiments : le livre blanc et ses 25 recommandations

Carbone incorporé dans les bâtiments : le livre blanc et ses 25 recommandations

Découvrez dans le Livre Blanc les 25 recommandations pour réduire le carbone incorporé dans les bâtiments.


Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Explorer les solutions de déshumidification pour locaux et piscines, pour un contrôle efficace de l'humidité.


Transition hydrique des bâtiments collectifs et tertiaires : le podcast de BWT

Transition hydrique des bâtiments collectifs et tertiaires : le podcast de BWT

Cet article met en avant un podcast de BWT qui aborde l'optimisation de l'utilisation de l'eau dans les bâtiments collectifs et tertiaires, à l'occasion de la Journée Mondiale de l'Eau 2024.


Régulation et GTB : le marché français en 2023 et les perspectives 2024

Régulation et GTB : le marché français en 2023 et les perspectives 2024

L’évolution du marché français de la régulation et de la GTB en 2023 et les tendances à surveiller en 2024.