Chargement...

RBR 2020, bâtiments responsables, usages et conforts, note thématique

Après une phase de large consultation et suite à plus de 80 contributions, le groupe de travail RBR 2020-2050 du Plan Bâtiment Durable publie la version finale de sa note intitulée :
Bâtiments responsables, usages et confort : quelles lignes directrices pour demain ?

femme sirotant son thé

Le secteur de la construction est aujourd’hui animé par la préparation de la future réglementation au travers du déploiement de l’expérimentation E+C- et du développement du label associé. Après l’étape de la RT 2012 qui a permis un saut de performance énergétique sans précédent, la nouvelle période qui s’ouvre vise à préfigurer une nouvelle réglementation, à portée beaucoup plus large.
En intégrant la prise en compte du carbone tout au long du cycle de vie, elle tend à la création d’une réglementation environnementale et sanitaire.

1°) Au-delà de la RT2012, un bâtiment responsable 2020-2050
A terme rapproché sûrement, ces considérations concerneront le sujet de la rénovation du parc, secteur aux enjeux autrement plus conséquents que ceux de la construction. Le propos de la présente note est d’ouvrir le débat sur les enseignements que nous apporte le retour d’expérience de la RT 2012. Elle concerne essentiellement le logement sans toutefois exclure le tertiaire.
Il apparaît en effet que la performance du bâtiment dépend en premier lieu des usages qui en sont faits. Or ces usages sont extrêmement variés, comme en témoigne aussi bien les retours d’expérience techniques que ceux issus des études sociologiques.

2°) Les usages prépondérants pour la future réglementation 2020
N’est-il pas temps de reconnaître que les bâtiments sont faits pour les habitants ou leurs utilisateurs et que la réglementation doit respecter cela, en prenant en compte l’extrême variété des modes de vie et d’utilisation ? Ne faut-il pas respecter cette variété, et même, pourquoi pas, en faire un point de départ de nos raisonnements ? Dans une société de liberté, le mode de vie de chacun, et même sa recherche de flexibilité, d’agrément et de plaisir dans le mode d’habiter s’ils sont pris en compte, peuvent constituer des facteurs d’adhésion puissants aux changements qu’implique la transition énergétique et écologique. Les retours d’expérience sont riches d’enseignements (partie 1), ils nous conduisent à raisonner à partir des usages et des attentes en termes de confort (partie 2). La prochaine réglementation devra faire toute sa place à la variété des scénarios d’usage (partie 3).


Bâtiments responsables, usages et confort : quelles lignes directrices pour demain ?
Téléchargez la note du 3 novembre

Source :
logo PBD

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité