Chargement...

Recrutement : merci la crise...?

Interview de Pierre TRIAU, directeur et consultant recrutement génie énergétique et climatique, recueilli par XPAIR

XPAIR : Monsieur TRIAU, j’avoue que vous m’avez un peu interpellée. En effet, je vous invite à exprimer votre vision sur le recrutement pour l’année 2009 dans les métiers de l’énergie et votre première réflexion est de déclarer – « et si l’on disait merci à la crise ? ». Pouvez-vous développer votre pensée ?

Pierre TRIAU, Avantage Consulting : En effet, n’y voyez pas une simple provocation ou un effet gratuit. Je suis profondément convaincu que le monde du business est comparable à un organisme vivant au mécanisme complexe comparable au corps humain. Ce mécanisme a la particularité de pourvoir absorber certains excès, certaines carences et certains efforts, mais jusqu’à une certaine limite à ne pas dépasser. Dans un cas, on parle de crise, dans l’autre de maladie.
Mais, merveille de la nature, ces mécanismes sont dotés d’un système d’alerte infaillible : la douleur. Et la crise a provoqué cette douleur. Mais que l’on ne se méprenne pas cette douleur est notre alliée qui va permettre de réagir et retirer la main du feu.

XPAIR : Si je suis votre raisonnement, Monsieur TRIAU, vous voulez dire, que dans notre domaine d’activité le business était malade ? Pourtant on attribue plutôt l’origine de cette crise au domaine de la finance par exemple.

Pierre TRIAU, Avantage Consulting : Permettez-moi de prolonger mon analogie, si vous contractez la grippe peu importe que le virus vienne de l’étranger et qu’il vous soit transmis par un voisin, un collègue ou un parfait étranger. Seul compte le diagnostic et les mesures qui sont prises pour l’éradiquer. Le facteur essentiel est l’éventuel état de faiblesse dans lequel vous êtes réellement à ce moment là. Pour vous répondre plus directement, non le domaine de l’énergie n’était pas malade mais certainement en état de faiblesse.

XPAIR : Pourtant ce n’est pas ce qui paraissait à la lecture de la presse ou même des chiffres publiés par la profession. Vous en conviendrez …

Pierre TRIAU, Avantage Consulting : Certes, c’est tout à fait exact, mais certains de nos clients pourraient également être embarrassés d’être vu sur un espace identifié Avantage Consulting. Nous préférons véritablement leur rendre visite et je pense qu’ils nous en sont reconnaissants.

XPAIR : Tout à fait, mais avant de tomber malade nous sommes tous en bonne santé. Et nous sommes tous interdépendants.

Pierre TRIAU, Avantage Consulting : Certes non, au moment ou l’on ressent la douleur, je suis comme tout le monde et c’est franchement très désagréable.
Cependant et avec un peu de recul cela nous a permis d’évoluer considérablement et de prendre des mesures importantes. Nous étions dans un contexte confortable 50 % de développement sur l’année 2007 et 35 % en 2008. Sans avoir jamais pris « la grosse tête » nous étions dans un état de bien être légitime. Légitime mais anesthésiant. Nous avons donc du réagir.

XPAIR : Plus concrètement, Pierre TRIAU, Pourriez-vous nous illustrer cela par quelques chiffres et des faits significatifs ?

Pierre TRIAU, Avantage Consulting : Absolument, tout d’abord il convient de rappeler en deux points notre positionnement dans le domaine du recrutement. Premièrement, nous sommes ultra spécialisés dans le domaine du génie énergétique. Et deuxièmement nous sommes des chasseurs de têtes. Sans langue de bois, notre chiffre d’affaire en 2009 a subi une baisse de 14%. Pour les cabinets généralistes les baisses couramment admises oscillent entre moins 30 et moins 60 %. Les grands job baords annoncent une récession allant de 30 à 40 %. Autant vous dire que, dans ce contexte, nous nous félicitons tous les jours de notre réelle obsession à rester spécialisés. De plus, le fait que nous pratiquions l’approche directe et que nous soyons des chasseurs de têtes nous a permis de continuer à apporter une véritable valeur ajoutée à nos clients et partenaires. En effet, la crise n’a pas contribué à la prise de risque et à la mobilité des meilleurs éléments qui ont joué la prudence. Le secteur reste toujours globalement en pénurie importante de compétences. Nous avons donc profité de cette période pour accentuer notre prospection, perfectionner nos méthodes, renforcer notre formation et développer de nouveaux outils notamment informatiques.

XPAIR : Vous avez évoqué l’attitude des candidats potentiels durant 2009. Pouvez nous donner quelques informations de comportement et éventuellement des signaux positifs ?

Pierre TRIAU, Avantage Consulting : La particularité du recrutement et de l’emploi sur notre secteur d’activité est que le nombre de poste à pourvoir est supérieur au potentiel candidat. 2009 n’a rien changé à cette donne. Dans ce contexte de pénurie les candidats cultivaient facilement deux types d’attitudes ennuyeuses : L’attitude « Diva » (on vient me chercher – on me veut), L’enchère sur la rémunération peu raisonnable. Aujourd’hui l’on constate un retour à des valeurs plus raisonnables, la qualité de l’entreprise, l’intérêt du projet, et bien sur la solidité financière. J’ajouterais qu’une population échappe encore à ce phénomène, les commerciaux qui, crise oblige, ont vu leur rémunération variable amputée et qui restent souvent opportunistes.

XPAIR : Dans ce contexte, avez-vous des prévisions pour l’avenir ?

Pierre TRIAU, Avantage Consulting : Je pense que le domaine du génie énergétique et de la performance énergétique restera globalement dynamique. Nous assisterons certainement à des transferts de marché et à des mutations importantes pour les différents acteurs économiques. Quant à moi, je vais relire Charles DARWIN, Théorie de l’évolution.

Pour consulter le site internet d'Avantage Consulting : cliquez ici

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité