Chargement...

Rénovation énergétique logements: RGE malmené par UFC Que Choisir

Rénovation énergétique des logements : Pour l’association de consommateurs l’UFC – Que Choisir, la piètre performance des professionnels impose une reconstruction du système.

A la suite du débat sur la transition énergétique, auquel l’UFC – Que Choisir a participé, un projet de loi doit être présenté par le gouvernement au début de l’été 2014, portant notamment sur l’habitat, et plus particulièrement la rénovation énergétique des logements existants.

Entre mars et avril 2014, UFC a testé la qualité des prestations de ces professionnels. Des prestations portant sur l’évaluation « thermique », l’offre de travaux et l’information sur les aides à la rénovation pour cinq maisons construites avant 1975 et dispersées dans toute la France. 34 professionnels ont été contactés, 29 se sont déplacés (5 partenaires EDF, 5 partenaires GDF Suez et 19 indépendants RGE (Reconnu Garant de l’Environnement)).

Sur chaque champ d’évaluation le résultat est, au mieux, médiocre. Ainsi concernant l’évaluation du bâti, seuls 58 % des prestataires ont visité l’ensemble de la maison et 3 % seulement des professionnels, et aucun pro RGE, ont rendu un diagnostic prenant en compte les 3 critères fondamentaux : enveloppe du bâti, ventilation, système de production de chaleur. Les professionnels RGE se sont montrés généralement « corpocentrés », en proposant uniquement des travaux en lien avec leur corps de métier.

L’association en appelle à une totale remise à plat du système d’aide à la rénovation énergétique des logements (plus de contrôles, de formation, l'instauration d'un "architecte-énergéticien", ...) Et il semble indispensable que l’ensemble des acteurs et partenaires engagés dans la démarche RGE (ADEME, Qualit’EnR, Qualibat, Eco-Artisans, les Pros de la Performance Energétique, etc.) aient une réaction forte tant individuelle que collective, afin qu’un droit de réponse soit demandé à UFC-Que Choisir et que soit pris en compte également les enseignements de cette enquête.

Rappelons que la mention ou la qualification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) conditionnera les aides financières de l’État (éco-prêt à taux zéro à partir de juillet 2014 et crédit d’impôt développement durable à partir de janvier 2015) si l’entreprise réalisant les travaux est titulaire de la mention RGE.

Téléchargez l’étude de 38 pages – Mai 2014

Etude UFC Que Choisir

Sources et liens

Commentaires

  • ROBERT
    06/06/2014

    Signalons que cette enquête ne remet pas en cause tout le dispositif RGE qui qualifie l'entreprise sur sa technique. Cette enquête traite du diagnostic et de l'audit préliminaire et met l'accent sur une approche globale énergétique non respectée. Les professionnels feront la différence. UFC QUE CHOISIR a oublié que l'audit technique possède un dispositif RGE confirmé à Batimat en novembre 2013 et qui concerne les bureaux d'études et conseils indépendants. Ce qui est dommage c'est que cette étude alarme inutilement un dispositif RGE qui se lance en France, et qu'elle ait coûté de l'argent. Je ne sais à quel BE l'association a confié cette étude, la prochaine fois, elle aura tout intérêt à choir un pro compétent. Quant à nous comparer aux Allemands, oui ils sont en avance, ils ont 10 ans d'avance sur nous, en revanche nous nous sommes en avance pour la critique, et pour le cas, infondée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité