Chargement...

Rénovations tertiaires bien conçues, par ICO à Bordeaux

Le parc tertiaire nécessite des opérations de rénovation énergétique bien conçues et bien réalisées. Les bureaux d’études qui composent l’association ICO* se sont réunis ce 25 juin 2015 à Bordeaux, pour nous faire part de leurs retours d’expérience.

En voici un résumé avec les principales présentations et partages d’expériences de cette journée.

Rénovation globale des bâtiments tertiaires

Par Nathalie Tchang du BET Tribu Energie - Atelier 1 - Partie 1

enjeux d’une rénovation thermique

- Urgence énergétique d’un parc dégradé, obligations réglementaires (RT, bail vert, …), et les différentes aides (telles CEE, CPE, …), …, marquent l’enjeu du marché de la rénovation dans le tertiaire.

- Obligation de travaux. Rappel de la loi Grenelle 2 qui impose une obligation pour le parc tertiaire d’engager des travaux de rénovation énergétique dans un délai de 8 ans, à compter du 1er janvier 2012. Le décret et l’arrêté étant en attente de publication !

- Obligation d’audit énergétique. Sont concernées par l’obligation d’audit énergétique les entreprises de plus de 250 personnes, et/ou dont le CA excède 50M€ ou dont le total de bilan excède 43M€. Le premier audit devra être réalisé avant le 5 décembre 2015, puis renouvelé tous les 4 ans. On peut aussi mettre en place un système de management de l’énergie conformément à la norme EN ISO 50001. En cas de manquement, la loi prévoit une pénalité jusqu’à 2% du chiffre d’affaires.

- Attention dans toute rénovation, surtout en contexte urbain, à respecter l’architecturale du bâti et la valeur patrimoniale.

- Les pathologies couramment rencontrées sont les condensations en surface de paroi, les ponts thermiques difficilement évitables - liaisons murs extérieurs et planchers, …

- Les points techniques et réglementaires liés à la rénovation thermique sont : l’acoustique, le règlement incendie notamment en ERP, la qualité d’air, l’éclairage naturel, …

- Attention à la rénovation tertiaire et le respect des prescriptions des ABF (Architectes des Bâtiments de France).

- Certifications environnementales. Promotelec, Cerqual, Céquami, Certivéa, BREEAM, LEED, … Les thèmes traités en tertiaire sont identiques en neuf et en réhabilitation.

Réhabilitation d’un immeuble de bureaux Haussmanien labellisé BBC

Par Robert Pelzer – BET BETEC - Atelier 1 - Partie 1

Réhabilitation d’un immeuble de bureaux Haussmanien labellisé BBC

- 8500 m² de bureaux Haussmannien à Paris – 17 M€ de travaux. Premier bâtiment BBC + Effinergie Rénovation + HQE Rénovation et HQE Exploitation.

- Rénovation de l’enveloppe thermique : Ubât initial : 1,8 W/m².K > Ubât après rénovation : 0,642 W/m².K

- Systèmes techniques : CTA Double Flux récupération s’énergie supérieure à 80%

- Groupe de production d’eau glacée: EER supérieur à 2,40 avec stockage de glace afin de limiter les encombrements.

- Production de chauffage avec chaudière gaz condensation.

- Poutres froides comme émetteurs de confort.

- Éclairage basse consommation avec détection de présence et modulation en fonction de la luminosité extérieure.

- GTB avec gestion continue des consommations.

- Gain énergétique : de 211 kWhep/m².an à 72 kWhep/m².an.

Comment optimiser la perméabilité à l’air ? Exemple d’un bâtiment labellisé Effinergie Rénovation

Par Alice Meheut du BET UBAT - Atelier 1 partie 1

3500 m² de bureaux  Haussmannien, en 2 bâtiments reliés par 1 passerelle

- 3500 m² de bureaux Haussmannien, en 2 bâtiments reliés par 1 passerelle, rénovés tout en conservant le patrimoine de façade avec une certification NF « Bâtiments tertiaires et une démarche HQE.

- L’objectif de perméabilité à l’air était celui de la démarche HQE : cible 4 soit un Q4pa-surf < ou = 1.20 m³/(h.m²) sous 4 Pa

- Etape importante : la nomination d’un « référent étanchéité à l’air ».

- Points singuliers : nombreuses portes, anciennes cheminées conservées, charpente bois avec pannes apparentes, …

- Résultat mesuré: Q4pa-surf = 1.18 m³/(h.m²) soit un objectif atteint.

Téléchargez la présentation de 92 pages

Rénovation de 800m² de bureaux « non-énergie » à Nantes

Par Vincent Braire du BET Pouget Consultants - Atelier 1 - Partie 2

Rénovation de 800m² de bureaux « non-énergie » à Nantes

- Bâti super isolé : ITI « boite dans la boite » - Soit des déperditions du niveau RT existant / 2 !

- Efficacité énergétique des systèmes : Raccordement réseau de chaleur (EnR > 80%), Ventilation double flux (débit variable, hygiéniques x 2, récup >80% et gestion sondes CO2, Eclairage performant : 5 à 12W/m² (gradation, détection,…), Éclairage naturel optimisé (coupoles toiture), Instrumentation et suivi des consommations, Production photovoltaïque (toits des extensions verticales) – Autoconsommation.

- Déperditions bâti = RT Ex /2.

- Consommations calculées: RT Ex/ 4 et BBC /2.

- Soit un niveau de consommation pilote BEPOS Rénovation.

- Emissions de GES ≈ 1 kg équivalent CO2 (classe A - DPE < 5).

Isolation, choisir les bonnes solutions pour son projet

Par Laurent Martin de ROCKWOOL - Atelier 1 - Partie 2

Isolation, choisir les bonnes solutions pour son projet

- Pour garantir un résultat mesurable, il est impératif d’utiliser des matériaux certifiés, et prévoir des performances minimum par parois en optimisant les épaisseurs d’isolants pour réduire les coûts.

- IT 249 : privilégier l’emploi de solutions incombustibles pour les solutions d’isolation extérieure.

- Protection passive contre l’incendie des bâtiments : traversées de conduits, gaines de ventilation et désenfumage structures métalliques.

- Isolation extérieure et comportement à l’humidité : les isolants plastiques présentent d’excellentes propriétés de tenue à l’eau, et d’imperméabilité au transfert d’hygrométrie.

- Isolation durable : durée de vie conventionnelle de tous les isolants établie à 50 ans. Disponibilité des Analyses de Cycle de Vie (ACV) pour une grande majorité des produits (base INIES).

Consommation d’éclairage en secteur tertiaire

Par Thibaud Delouis de Radian - Atelier 1 - Partie 2

3 solutions d'éclairage

Solution Lampadaire LED                      Solution Encastré LED                     Solution Existante        

- Prise en compte des données existantes: zone climatique, solutions d'éclairage et répartition ...

Mise en place de solutions performantes par rapport à une solution existante : Gain de 9 à 11 kWhEP/m² sur les consommations d’éclairage.

- Mise en place d’une détection de présence et d’une gradation automatique : Gain de 2 à 3 kWhEP/m² sur les consommations d’éclairage

Rénovation totale d’un hôtel 3 étoiles à Paris

Par Nathalie Tchang du BET Tribu Energie – Atelier 1 - Partie 2

Rénovation totale d’un hôtel 3 étoiles à Paris

- Objectif : niveau BBC Rénovation et changement d’usage (logements en hôtel) - Bâtiment soumis à avis d’ABF.

- Le bâtiment n'est pas soumis à la RT globale car construit avant 1948.

- Calcul Rtex globale. Niveau réglementaire BBC rénovation : 265 kWhep/m².an > niveau projet calculé à un Cep 257.17 kWhep/m² (Chauffage 47.6 - ECS 117 - Climatisation 9.51 - Eclairage 18.37 - Auxiliaires 64.31).

- En-dessous du niveau BBC Rénovation (Cref-40%) relatif à ce bâtiment.

- Ce niveau est atteint grâce une excellente enveloppe thermique et à la mise en place équipements pour la production de chauffage et d’ECS performants.

- Les consommations d’ECS sanitaires représentent pratiquement la moitié (47%) des consommations totales, car il s’agit d’un hôtel 3 étoiles avec des consommations d’eau chaude sanitaire importantes par m².

- Les consommations des auxiliaires qui représentent 25% de la consommation totales sont liées à la puissance des caissons de ventilation, même avec des caissons basse consommations.

Rénovation énergétique de bâtiments commerciaux

Par Philippe Fobis du BET Fobis - Atelier 1 - Partie 2

Rénovation énergétique de bâtiments commerciaux

- Extension et rénovation du Centre Leclerc St Etienne de Fontebellon (Aubenas – 07) de 10760 m² à 14715 m².

- Objectifs : réduire le coût énergétique de fonctionnement du bâtiment et améliorer le confort des clients et du personnel.

- Bâti : Isolation renforcée en toiture 120 mm LR - Reprise des sas d’entrée - Façade principale : isolation par l’extérieur - Menuiserie : Remplacement des menuiseries sur façade principale - Ouvertures : Réhabilitations des ouvertures secondaires.

- Systèmes nouveaux : 13 Roof top biénergie (gaz et réversible) - Mail : Pompe à chaleur ai/eau – gainables - Bureaux : DRV avec cassette 4V - Réserves : Chaufferie gaz + aérothermes - Ventilation : Double flux 60% mini.

- Eclairage nouveau : 500 tubes basses conso type T5 : 2 x 49 W dans les allées : 8,8 W/m² et 1 100 lux - Mail : 180 spots leds 30 W : 4,5 W/m² et 600 lux.

- GTB unique et gestion du contrat EDF EJP avec optimisation.

- Augmentation du chiffre d’affaires du magasin + 15%.

- Malgré augmentation de surface du bâtiment + 4000 m².

- Baisse des consommations énergétiques – 18%.

Rénovation énergétique : intégrez la dimension urbaine

Par jean-Pascal Roche Président d'ICO - Atelier 1 - Partie 2

Rénovation énergétique : intégrez la dimension urbaine

- Faire ce qui est facile et qui paye, exemple restricteurs de débit sur lavabos (3 l/mn).

- Ne pas dégrader la situation existante, exemple le thème de la lumière.

- Trouver des sensibilités transversales.

- Mettre en place une démarche qualité : étanchéité à l’air.

- Mesurer les performances réelles.

- Être à l'écoute des acteurs de l'acte de construire.

- Transversalité des techniques.

- Percevoir l’importance cruciale de la réception et mise au point.

- L’Homme au centre … prise en compte des futurs occupants.

- La performance durable, …

- Si ITE pas possible : ITI, …

- Intégrer le reste du quartier !

Téléchargez la présentation de 81 pages

Simulations Dynamiques et Commissionnement : nos métiers évoluent !

Par Christian Schwarzberg – BE Vivien, Jean Pascal AGARD - ATMOSPHERES, Stéphane LEMEY - OTCE, Pascale Laire – Atlantic Guillot, Benoit MARAVAL et Jean Pascal ROCHE - ADRET - Atelier 2 partie 1

Evaluation es consommations

- L’outil de simulation thermique dynamique ou STD est utile pour reproduire le comportement d’un système en l’ayant construit virtuellement. Soit : Appuyer et conforter des choix techniques, Optimiser les dimensionnements, Sécuriser la conception

- STD avec une méthodologie par étapes : Analyser + Comprendre + Représenter et modéliser + Simuler + Interpréter + Synthétiser.

- Concevoir avec la STD, typologies d’analyse

- Commissionnement & STD : de la programmation à l’exploitation

Téléchargez la présentation de 51 pages

Retours d’expérience de Simulation Thermique Dynamique (STD)

Par Christian Schwarzberg – BE Vivien, Jean Pascal AGARD - ATMOSPHERES, Stéphane LEMEY - OTCE, Pascale Laire – Atlantic Guillot, Benoit MARAVAL et Jean Pascal ROCHE - ADRET Atelier 2 - Partie 2

La STD appliquée à un chai à bouteille

- La STD appliquée à des bureaux Open-Space : étude du confort et de l’inconfort d’été. Par Christian Schwarzberg du BE Vivien

- La STD appliquée à un chai à bouteilles : fallait-il climatiser ? Par Christian Schwarzberg du BE Vivien

- La STD pour réduire les surchauffes estivales d’un lycée au Havre. Par Benoit MARAVAL Bet ADRET

- La STD pour déterminer la réelle puissance chaudière d’un bâtiment de 42 logements. Par Benoît Maraval du BET Adret et Pascale LAIRE d’Atlantic Guillot

- La STD pour optimiser des systèmes techniques d’une salle blanche. Par Benoît MARAVAL – Bet ADRET

Retours d’expérience de Simulation Thermique Dynamique (STD)>

En rappel :


  • Les calculs énergétiques ne sont pas « conventionnels »comme la RT et ne cherchent pas à s’en rapprocher. Ils cherchent à évaluer la réalité et permettent au concepteur un libre arbitrage
  • La STD n’est pas dans la MOP, le calcul réglementaire n’y est même pas ; c’est aussi un Chiffre d’Affaire potentiel à négocier
  • Le préalable est bien de comprendre. Quelle est la question ? Nécessité de maîtriser les hypothèses
  • Simulation dynamique : des arbitrages pertinents, sans marge de sécurité surévaluée.
  • S’aventurer aussi hors des sentiers battus, là où les ratios usuels n’existent pas
  • Mieux travailler grâce à une meilleure connaissance de la physique, des physiques de son propre « cœur de métier »
  • En corollaire, la nécessité de se former, de monter en compétence, …
  • Se rappeler que ce n’est pas la simulation qui amène l’idée, la bonne, …
  • Simulation dynamique, une sensibilité presque transversale à acquérir, à mêler aux compétences « historiques » des BE plus qu’une compétence « à part » ?
  • Commissionnement efficace : une sensibilité presque transversale nécessairement à acquérir, plus qu’une compétence « à part »

Téléchargez la présentation de 113 pages

Pour assister GRATUITEMENT aux prochaines JCE, inscrivez-vous auprès du responsable formation ICO : info@association-ico.net

*ICO. L'association ICO, créée en 1991, a pour objectif la progression des idées et techniques permettant d'améliorer les performances énergétiques et environnementales des bâtiments.

SOURCES & LIENS

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité