Logement collectif et RT 2012 : moins contraint pour encore 3 ans

Initialement prévu pour le 1er janvier 2015, la période transitoire dont bénéficiaient les bâtiments collectifs vis-à-vis de la réglementation RT 2012 pour le neuf est désormais prolongée de 3 ans alors qu’elle devait s’achever au 1er janvier 2015. Ceci a été annoncé en novembre par le 1er ministre lors de son allocution à la FFB.

Il faut se rappeler que le logement collectif est bien contraint à respecter la réglementation RT 2012. Seulement il bénéficiait jusqu’au 31 décembre 2014 d’un petit bonus temporaire dans le sens où le respect du fameux coefficient Cepmax (consommation conventionnelle d’énergie primaire) limité en moyenne à 50 kWh/m².an pouvait être augmenté de +15%, soit un Cep max de 50 + 7,5 kWhep /m².an = 57.5 kWhep /m².an - au lieu de 50 kWhep /m².an.

Soit pour les immeubles de logements collectifs un Cep max = 57,5 x Mctype x (Mcgéo + Mcalt + Mcsurf + McGES).

Toute la construction collective neuve devait au 1er janvier 2015 passer de ce chiffre de 57.5 kWhep /m².an donnant un peu de gras dans la performance énergétique au chiffre bien connu de 50 kWhep /m².an

Il en a été décidé autrement, et cette période transitoire autorisant ce dépassement de +15% a été prolongée de 3 ans, soit jusqu'au 31 décembre 2017 !!

Avis d’XPAIR !

Cette annonce ne semble pas aller dans le sens de l’efficacité énergétique du bâtiment neuf et de son progrès du moins pour le logement collectif. Pourquoi avoir freiné l’élan qui avait été tracé de la RT 2012 ? Est-ce un retour en arrière ? Oui et non. Oui, car la consommation conventionnelle pour le collectif reste à un niveau supérieur du logement en maison en individuel et l’on assimile la parole du politique à des promesses non tenues. Et non, car l’abaissement du Cep n’est finalement pas si simple que cela pour le logement collectif. Pourquoi ? Tout le monde est au courant que la RT 2012 a quelque peu favorisé l’énergie gaz par rapport à l’énergie électrique, qui certes a eu ses longues années de gloires. Résultat : nombre de programmes immobiliers de maisons individuelles passent pour respecter la RT 2012 plus au gaz qu’à l’électricité qui demande une sur-isolation trop importante et donc coûteuse. Or, la marge de manœuvre de 57.5 à 50 kWh/m².an pour le collectif permet de passer encore quelques programmes de logements collectifs en électricité pour échapper à la tendance gazière de la réglementation RT 2012. Seulement si l’abaissement avait bien eu lieu au 1er janvier 2015 de 57.5 à 50 kWh/m².an, soit -15%, cela aurait été encore plus à l’avantage du gaz et au détriment de l’électricité. Il n’est bien entendu pas raisonnable que la réglementation actuelle privilégie encore plus une énergie plus qu’une autre. Le sujet parfois polémique mais réel de la RT 2012 plus gazière qu’électricité, ne devait pas être encore plus prononcé.



Rappel pour info : Arrêté du 26 octobre 2010 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de performance énergétique des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments :
Arrêté du 26 octobre 2010

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Transition hydrique des bâtiments collectifs et tertiaires : le podcast de BWT

Transition hydrique des bâtiments collectifs et tertiaires : le podcast de BWT

Cet article met en avant un podcast de BWT qui aborde l'optimisation de l'utilisation de l'eau dans les bâtiments collectifs et tertiaires, à l'occasion de la Journée Mondiale de l'Eau 2024.


EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Journée incontournable pour les professionnels du bâtiment. Découvrir comment les acteurs du bâtiment peuvent construire plus durable grâce à des solutions efficaces.


Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur utilisant le réfrigérant naturel R290 sont des systèmes innovants qui exploitent les propriétés thermodynamiques exceptionnelles de ce fluide frigorigène écologique.


Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.


Carbone incorporé dans les bâtiments : le livre blanc et ses 25 recommandations

Carbone incorporé dans les bâtiments : le livre blanc et ses 25 recommandations

Découvrez dans le Livre Blanc les 25 recommandations pour réduire le carbone incorporé dans les bâtiments.


Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Solution PAC hybride collective : l’alliance parfaite entre efficacité énergétique et performance.


Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

EnerJ-meeting Paris, le grand rendez-vous de toute la filière des décideurs du bâtiment fait peau neuve au Carrousel du Louvre le 6 Février 2024


Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Le plancher chauffant et rafraîchissant de Schulter est une solution innovante et polyvalente, adaptée à la fois aux nouvelles constructions et aux rénovations.


DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

Optimisez votre DPE pour une efficacité énergétique maximale et réduire sa consommation d'énergie.


Les bureaux d’études qui pilotent les rénovations énergétiques expriment leur inquiétude

Les bureaux d’études qui pilotent les rénovations énergétiques expriment leur inquiétude

Les bureaux d’études qui pilotent les rénovations énergétiques appellent à ne pas sacrifier l'ambition pour des économies à court terme.


Les solutions innovantes de plafonds CVC

Les solutions innovantes de plafonds CVC

Les deux leaders mondiaux CIAT et BARRISOL mettent en lumière les avantages esthétiques, de confort et d'efficacité économique des plafonds CVC Design Air Ceiling.


Performances et traitement des installations de chauffage

Performances et traitement des installations de chauffage

Sentinel partage son savoir-faire quant à l'optimisation du chauffage et de l'eau chaude sanitaire (ECS)


Audit énergétique et passoires thermiques : voici les nouvelles règles

Audit énergétique et passoires thermiques : voici les nouvelles règles

Découvrez comment l’audit énergétique peut transformer votre logement classé F ou G en une habitation plus performante.


Qualité de l’air intérieur et label « IntAIRieur » : l’opération Seeko - 73 logements

Qualité de l’air intérieur et label « IntAIRieur » : l’opération Seeko - 73 logements

IntAIRieur : Le label qui garantit une qualité d’air exceptionnelle dans les 73 logements de l’opération Seeko.


Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Le bâtiment neuf doit non seulement être efficace et exemplaire sur le plan énergétique mais également sur le plan environnemental .