Chaleur et décarbonation sortent de la marge

Par Bernard REINTEAU, journaliste spécialisé le 10 Mai 2023


Avec le coup d’accélérateur donné au Fonds Chaleur en 2022 et le soutien du Fonds de décarbonation de l’industrie, la chaleur renouvelable et récupérée atteint un niveau de production de 6,3 TWh/an. La filière demande un Plan Marshall plus ambitieux.

Après une dizaine d’années de financement des installations de production de chaleur issues de renouvelables et de récupération (EnR&R) d’un niveau relativement modeste – même s’il a constamment augmenté - l’ADEME annonce un effort conséquent pour l’année à venir. Comme cela est souligné depuis longtemps par la FEDENE, l’agence reconnaît, dans un communiqué paru le 4 Mai dernier, que la France est en retard dans l’atteinte de ses objectifs de déploiement de la chaleur renouvelable ; en 2021, la chaleur est produite à partir d’EnR&R n’est que de 24,4% alors que l’objectif fixé pour 2030 est de 33% d’ici 2030.


bilan énergétique 2021

Les besoins de chaleur et d’électricité se répartissent à parts égales


La France est en retard dans l’atteinte de ses objectifs de déploiement de la chaleur renouvelable 

Pour rattraper le retard, le sérieux coup d’accélérateur donné avec le Fonds Chaleur en 2022 sera ainsi reconduit. Les subventions ont bondi de 49% en 2022 pour atteindre le niveau de 522 millions d’euros (370 M€ l’année précédente). Cette manne a servi la construction de 908 installations (559 en 2021) qui cumulent une production de 3,68 TWh de chaleur issue de renouvelables et de récupération.


Assouplir les conditions d’accès aux aides

Les efforts portent notamment sur les conditions d’éligibilité et de financement qui ont été mises en place en 2022 et début 2023. L’ADEME décline sa liste :
• Hausse des plafonds d’éligibilité des aides au forfait et hausse de 15 à 25% des montants des aides forfaitaires ;
• Simplification de certains critères d’éligibilité relatifs à la géothermie et au solaire thermique ;
• Ouverture au renouvellement des chaufferies biomasse sous certaines conditions ;
• Ouverture à une aide au froid renouvelable (froid actif) issu des PAC géothermiques ;
• Ouverture à la récupération de chaleur fatale avec valorisation sous forme de chaleur en interne sur un même procédé - actuellement limité en interne à un autre procédé unitaire ;
• Eligibilité des coûts liés aux changements de vecteur énergétique - remplacement de la vapeur par une boucle d’eau chaude - permettant la récupération et la valorisation de chaleur fatale.

À cela s’ajoutent plusieurs initiatives pour l’année 2023.

L’ADEME cite les appels à projets « Grandes installations solaires thermiques » pour l’industrie et les réseaux de chaleur, ainsi que « Une ville, un réseau » qui aide les études pour les réseaux de chaleur et de froid dans les collectivités de moins de 50 000 habitants, de même que l’accélération des projets de géothermie portés par le gouvernement depuis son annonce de Février dernier.


L’enjeu de la chaleur renouvelable et récupérée

La chose est régulièrement rappelée par les diverses publications sur les consommations d’énergie en France : la chaleur compte pour pratiquement la moitié des besoins (le total est d’environ 450 TWh), et un quart de ce volume est apporté par les énergies renouvelables, essentiellement la biomasse. L’effort produit par le Fonds Chaleur depuis 2009 a atteint 3,68 milliards d’euros qui a aidé à la construction de 7 100 installations d’un coût total de 12,4 Mds€ ; l’effet de levier est supérieur à 3. À ce titre, l’ADEME souligne qu’« au prix du gaz en 2022 [environ 100€/MWh], la quantité de chaleur produite en une seule année par tous les projets aidés [40 TWh] aurait coûté, si elle avait été produite à partir de gaz, en ordre de grandeur, l’équivalent des aides attribuées par le Fonds Chaleur en 14 ans », soit 4Md€.

fonds chaleur 2022

Réseaux de chaleur et installations biomasse consomment 70% du Fonds Chaleur

En 2022, 221 des 522 M€ ont aidés à l’investissement dans des réseaux de chaleur. Ce poste a été augmenté de 63% par rapport à 2021 et a financé 380 km de réseaux de distribution. Les chaufferies biomasse continuent de recevoir des aides de manière importante (146 M€), mais elles sont aux deux tiers orientées vers les installations industrielles de grandes tailles dans le cadre la décarbonation de l’industrie, qu’il s’agisse des appels à projets « Biomasse chaleur industrie agriculture et tertiaire - BCIAT » ou « Biomasse chaleur industrie du bois - BCIB ». Par ailleurs, toujours en 2022, dans le cadre de l’appel à projets BCIAT, l’ADEME ajoute à son palmarès l’accompagnement de 23 projets avec le Fonds de décarbonation de l’industrie pour un montant d’aides de 181 M€ et une production de chaleur de 2,63 TWh annuels. Fonds Chaleur et Fonds de décarbonation de l’industrie additionnent 700 M€ d’aides et une production annuelle potentielle de 6,3 TWh.

Cette communication de l’ADEME veut aussi répondre à celle, mi-avril, des acteurs de la filière de la chaleur renouvelable – AFPG, ATEE, AMORCE, CIBE, ENERPLAN, FEDENE, SER et Via Séva – qui demande aux pouvoirs publics de déclencher un « Plan Marshall ». Les signataires proposent un calage du Fonds Chaleur à 750 M€/an dès 2023 et de le porter progressivement à 1,65 Mds€ en 2027, puis 2,99 Mds€ en 2030. Ce pour atteindre un palier global de 54% de chaleur issue d’EnR&R à cette échéance. Le taux d’EnR&R des réseaux de chaleur passerait ainsi de 63% actuellement à 80% à la fin de la décennie.


Plan Marshall de la chaleur renouvelable et récupérable 



Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Découvrez les dernières avancées dans le domaine de la géothermie de surface, où les pompes à chaleur (PAC) exploitent la chaleur du sous-sol.


Renouvelables : tenir les projections pour 2030 demandera de forts investissements

Renouvelables : tenir les projections pour 2030 demandera de forts investissements

Investissements essentiels pour atteindre les objectifs de développement durable en 2030 pour un avenir plus propre


Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 : Ventes d'équipements de CVC en hausse ! Découvrez les chiffres positifs et les tendances du marché.


EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Journée incontournable pour les professionnels du bâtiment. Découvrir comment les acteurs du bâtiment peuvent construire plus durable grâce à des solutions efficaces.


Chaufferies tertiaires, petits réglages, sans travaux et économies à la clé

Chaufferies tertiaires, petits réglages, sans travaux et économies à la clé

L’assistance à la maîtrise d’exploitation ou AMEx des systèmes énergétiques permet de faire des économies d’énergie. La preuve avec un EHPAD en Haute-Savoie.


Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Cette expertise vise à optimiser les performances énergétiques des logements collectifs en combinant chaudières à gaz naturel et pompes à chaleur, en réponse aux normes réglementaires et aux e


EnerJ-meeting Lyon le 17 Septembre, c’est 1 500 décideurs pour construire et rénover sobre, efficace et décarboné !

EnerJ-meeting Lyon le 17 Septembre, c’est 1 500 décideurs pour construire et rénover sobre, efficace et décarboné !

Participez à EnerJ-meeting Lyon le 17 Septembre et connectez-vous avec 1 500 leaders du secteur pour un avenir plus durable. Construire et rénover de manière sobre, efficace et décarbonée.


Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.


Etats Généraux de la Chaleur Solaire 2024 : Engager le plan national pour la chaleur solaire

Etats Généraux de la Chaleur Solaire 2024 : Engager le plan national pour la chaleur solaire

La 11e édition des Etats Généraux de la Chaleur Solaire 2024 se dérouleront le 25 juin prochain à Marseille.


Directive sur la performance énergétique des bâtiments adoptée par le parlement européen

Directive sur la performance énergétique des bâtiments adoptée par le parlement européen

Découvrez la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments, adoptée par le Parlement européen pour promouvoir l'efficacité énergétique dans le secteur de la construction


Performances et traitement des installations de chauffage

Performances et traitement des installations de chauffage

Sentinel partage son savoir-faire quant à l'optimisation du chauffage et de l'eau chaude sanitaire (ECS)


Importance des fiches PEP dans les calculs RE2020

Importance des fiches PEP dans les calculs RE2020

Comprendre les Profils Environnementaux Produits (PEP) : un outil essentiel pour la construction écoresponsable.


Performance des chaudières gaz condensation à 3 piquages

Performance des chaudières gaz condensation à 3 piquages

Les avantages des chaudières à gaz à 3 piquages : économies d’énergie et réduction des émissions.


Armoires électriques de chaufferie : pour le collectif, le tertiaire et l’industrie

Armoires électriques de chaufferie : pour le collectif, le tertiaire et l’industrie

Cette partie explore la problématique cruciale des armoires électriques de chaufferie, essentielles pour la gestion efficace des équipements de chauffage, de climatisation et de production.


L’équilibrage des réseaux hydrauliques, réglementations et décryptages

L’équilibrage des réseaux hydrauliques, réglementations et décryptages

Cette Parole d'Expert, rédigée par Claudine LATASTE, Ingénieur bureau d'étude chez WATTS, offre une exploration détaillée de l'équilibrage des réseaux hydrauliques.