Chaleur et décarbonation sortent de la marge

Par Bernard REINTEAU, journaliste spécialisé le 10 Mai 2023


Avec le coup d’accélérateur donné au Fonds Chaleur en 2022 et le soutien du Fonds de décarbonation de l’industrie, la chaleur renouvelable et récupérée atteint un niveau de production de 6,3 TWh/an. La filière demande un Plan Marshall plus ambitieux.

Après une dizaine d’années de financement des installations de production de chaleur issues de renouvelables et de récupération (EnR&R) d’un niveau relativement modeste – même s’il a constamment augmenté - l’ADEME annonce un effort conséquent pour l’année à venir. Comme cela est souligné depuis longtemps par la FEDENE, l’agence reconnaît, dans un communiqué paru le 4 Mai dernier, que la France est en retard dans l’atteinte de ses objectifs de déploiement de la chaleur renouvelable ; en 2021, la chaleur est produite à partir d’EnR&R n’est que de 24,4% alors que l’objectif fixé pour 2030 est de 33% d’ici 2030.


bilan énergétique 2021

Les besoins de chaleur et d’électricité se répartissent à parts égales


La France est en retard dans l’atteinte de ses objectifs de déploiement de la chaleur renouvelable 

Pour rattraper le retard, le sérieux coup d’accélérateur donné avec le Fonds Chaleur en 2022 sera ainsi reconduit. Les subventions ont bondi de 49% en 2022 pour atteindre le niveau de 522 millions d’euros (370 M€ l’année précédente). Cette manne a servi la construction de 908 installations (559 en 2021) qui cumulent une production de 3,68 TWh de chaleur issue de renouvelables et de récupération.


Assouplir les conditions d’accès aux aides

Les efforts portent notamment sur les conditions d’éligibilité et de financement qui ont été mises en place en 2022 et début 2023. L’ADEME décline sa liste :
• Hausse des plafonds d’éligibilité des aides au forfait et hausse de 15 à 25% des montants des aides forfaitaires ;
• Simplification de certains critères d’éligibilité relatifs à la géothermie et au solaire thermique ;
• Ouverture au renouvellement des chaufferies biomasse sous certaines conditions ;
• Ouverture à une aide au froid renouvelable (froid actif) issu des PAC géothermiques ;
• Ouverture à la récupération de chaleur fatale avec valorisation sous forme de chaleur en interne sur un même procédé - actuellement limité en interne à un autre procédé unitaire ;
• Eligibilité des coûts liés aux changements de vecteur énergétique - remplacement de la vapeur par une boucle d’eau chaude - permettant la récupération et la valorisation de chaleur fatale.

À cela s’ajoutent plusieurs initiatives pour l’année 2023.

L’ADEME cite les appels à projets « Grandes installations solaires thermiques » pour l’industrie et les réseaux de chaleur, ainsi que « Une ville, un réseau » qui aide les études pour les réseaux de chaleur et de froid dans les collectivités de moins de 50 000 habitants, de même que l’accélération des projets de géothermie portés par le gouvernement depuis son annonce de Février dernier.


L’enjeu de la chaleur renouvelable et récupérée

La chose est régulièrement rappelée par les diverses publications sur les consommations d’énergie en France : la chaleur compte pour pratiquement la moitié des besoins (le total est d’environ 450 TWh), et un quart de ce volume est apporté par les énergies renouvelables, essentiellement la biomasse. L’effort produit par le Fonds Chaleur depuis 2009 a atteint 3,68 milliards d’euros qui a aidé à la construction de 7 100 installations d’un coût total de 12,4 Mds€ ; l’effet de levier est supérieur à 3. À ce titre, l’ADEME souligne qu’« au prix du gaz en 2022 [environ 100€/MWh], la quantité de chaleur produite en une seule année par tous les projets aidés [40 TWh] aurait coûté, si elle avait été produite à partir de gaz, en ordre de grandeur, l’équivalent des aides attribuées par le Fonds Chaleur en 14 ans », soit 4Md€.

fonds chaleur 2022

Réseaux de chaleur et installations biomasse consomment 70% du Fonds Chaleur

En 2022, 221 des 522 M€ ont aidés à l’investissement dans des réseaux de chaleur. Ce poste a été augmenté de 63% par rapport à 2021 et a financé 380 km de réseaux de distribution. Les chaufferies biomasse continuent de recevoir des aides de manière importante (146 M€), mais elles sont aux deux tiers orientées vers les installations industrielles de grandes tailles dans le cadre la décarbonation de l’industrie, qu’il s’agisse des appels à projets « Biomasse chaleur industrie agriculture et tertiaire - BCIAT » ou « Biomasse chaleur industrie du bois - BCIB ». Par ailleurs, toujours en 2022, dans le cadre de l’appel à projets BCIAT, l’ADEME ajoute à son palmarès l’accompagnement de 23 projets avec le Fonds de décarbonation de l’industrie pour un montant d’aides de 181 M€ et une production de chaleur de 2,63 TWh annuels. Fonds Chaleur et Fonds de décarbonation de l’industrie additionnent 700 M€ d’aides et une production annuelle potentielle de 6,3 TWh.

Cette communication de l’ADEME veut aussi répondre à celle, mi-avril, des acteurs de la filière de la chaleur renouvelable – AFPG, ATEE, AMORCE, CIBE, ENERPLAN, FEDENE, SER et Via Séva – qui demande aux pouvoirs publics de déclencher un « Plan Marshall ». Les signataires proposent un calage du Fonds Chaleur à 750 M€/an dès 2023 et de le porter progressivement à 1,65 Mds€ en 2027, puis 2,99 Mds€ en 2030. Ce pour atteindre un palier global de 54% de chaleur issue d’EnR&R à cette échéance. Le taux d’EnR&R des réseaux de chaleur passerait ainsi de 63% actuellement à 80% à la fin de la décennie.


Plan Marshall de la chaleur renouvelable et récupérable 



Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Reférencement gratuit

Référencez gratuitement votre société dans l'annuaire

Suggestions

Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Découvrez les dernières avancées dans le domaine de la géothermie de surface, où les pompes à chaleur (PAC) exploitent la chaleur du sous-sol.


Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 : Ventes d'équipements de CVC en hausse ! Découvrez les chiffres positifs et les tendances du marché.


Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Cette expertise vise à optimiser les performances énergétiques des logements collectifs en combinant chaudières à gaz naturel et pompes à chaleur, en réponse aux normes réglementaires et aux e


Performances et traitement des installations de chauffage

Performances et traitement des installations de chauffage

Sentinel partage son savoir-faire quant à l'optimisation du chauffage et de l'eau chaude sanitaire (ECS)


Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

EnerJ-meeting Paris, le grand rendez-vous de toute la filière des décideurs du bâtiment fait peau neuve au Carrousel du Louvre le 6 Février 2024


Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Explorer les solutions de déshumidification pour locaux et piscines, pour un contrôle efficace de l'humidité.


Nouvel arrêté végétalisation et production d’EnR pour une toiture d’immeuble

Nouvel arrêté végétalisation et production d’EnR pour une toiture d’immeuble

Arrêté du 19 Décembre 2023 portant application de l'article L. 171-4 du code de la construction et de l'habitation.


Performance des chaudières gaz condensation à 3 piquages

Performance des chaudières gaz condensation à 3 piquages

Les avantages des chaudières à gaz à 3 piquages : économies d’énergie et réduction des émissions.


Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Solution PAC hybride collective : l’alliance parfaite entre efficacité énergétique et performance.


La maison de l'innovation du groupe La Poste, HQE « EXCELLENT », E+C-, OSMOZ, BIODIVERCITY ET R2S

La maison de l'innovation du groupe La Poste, HQE  « EXCELLENT », E+C-, OSMOZ, BIODIVERCITY ET R2S

Le parc immobilier de la poste est considérable avec plus de 9 000 immeubles et 6 millions de mètres carrés.


« Sans transition » ... et surtout sans se raconter d’histoires car il n’y a pas de transition énergétique

« Sans transition » ... et surtout sans se raconter d’histoires car il n’y a pas de transition énergétique

Selon les premières interviews de Jean-Baptiste Fressoz, l'auteur dévoile comment matières et énergies s’accumulent.


Pourquoi est-il important d’équilibrer une installation avec une pompe à chaleur ?

Pourquoi est-il important d’équilibrer une installation avec une pompe à chaleur ?

Les avantages d’une installation équilibrée avec une PAC : économies d’énergie et confort assuré.


Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Accélérer la décarbonation du secteur du bâtiment

Le bâtiment neuf doit non seulement être efficace et exemplaire sur le plan énergétique mais également sur le plan environnemental .


Trophées de la Construction - 23e édition - Ouverture des inscriptions

Trophées de la Construction - 23e édition  - Ouverture des inscriptions

Le rendez-vous annuel incontournable et fédérateur des professionnels du BTP, de l'architecture et du cadre de vie.


Nouvel Espace pro Hitachi, certainement la meilleure docuthèque du marché

Nouvel Espace pro Hitachi, certainement la meilleure docuthèque du marché

Hitachi se consacre à la création de services et d’outils innovants pour améliorer la vie de ses clients.