Chargement...

La cogénération domestique en France dès 2009

Annoncée par l’équipe marketing de De Dietrich Thermique sur le salon Interclima de 2006, déjà présentée par Viessmann au printemps 2007 à ISH Frankfort, la chaudière dotée d’un petit générateur d’électricité figure parmi les produits d’avenir de la filière.

De Dietrich Thermique avance sur son projet d’application domestique de la cogénération : la chaudière électrogène ou micro-cogénération annoncé en projet dès le début de l’année 2006, devrait être disponible commercialement en 2009.

Un partenariat dans ce sens avait été lancé entre De Dietrich Thermique/Remeha et Microgen en décembre 2005. L’appareil est en « field tests » sur une centaine d’installations en Hollande depuis cette année, et le lancement de ce nouveau matériel doit s’effectuer en décembre 2008 en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas.
Elle sera ensuite disponible en janvier 2009 sur les marchés allemands et français, a annoncé Jérôme Hoeffler, responsable produits chez De Dietrich Thermique.

Ces générateurs sont en mesure de fournir 100% des besoins thermiques en maison individuelle (chauffage et eau chaude sanitaire), et 50 à 80% des besoins électriques (selon le profil de besoins et le type de matériel installé). Le produit que met au point DDT ressemble à une chaudière murale intégrant une chaudière à condensation et un petit moteur Stirling de 1 kW. À combustion externe, il tire son énergie des calories résiduelles du corps de chauffe, et produit de l’électricité en 50 Hz.

Quel est l’intérêt de cet équipement ? Implanté en grand nombre, en hiver, il pourrait contribuer à résoudre les problèmes de pointes de consommations.
La production électricité se ferait de façon décentralisée sans pertes en ligne. Ce générateur offrirait aussi la possibilité d’un secours en cas de coupure de courant. Intérêt énergétique : avec l’utilisation du gaz naturel, on est au maximum des performances de la condensation. Avec cette cogénération, on va plus loin puisque l’on produit chaleur et électricité avec un rendement global tout aussi bon (107%).

À comparer avec une micro-cogénération seule produit 100 kWhep avec une perte de 4 kWhep ou une centrale électrique et une production de chaleur par chaudière basse température produiront 143 kWhep avec 63 kWhep de pertes ! Le retour sur investissement se situe à moins de 5 ans.

Claire Espivant

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité