Chargement...

L’hydrogène: des transports propres à portée de main

Le 12 mai dernier, la Commission européenne rendait public les résultats de l'expérience des bus à hydrogène. Des tests qui souligne la fiabilité de cette technologie.

Photo : Ces bus utilisent l'hydrogène afin d'alimenter des piles à combustible, ce procédé permettant un taux d'émission polluante nul.
L'hydrogène sera-t-elle la source d'énergie de demain ? A cette question régulièrement posée, un nouvel élément de réponse vient d'être rajouté. Mi-mai dernier, lors de la conférence de Hambourg relative au projet Cute (Clean Urban Transport for Europe – transport urbain propre pour l'Europe) la Commission européenne présentait les résultats de la plus grande expérience au monde de bus alimentés par des piles à hydrogène.
Depuis la mi-2003, 27 bus de transport en commun ont parcouru sans polluer et sans incident, plus d'un million de kilomètres et transporté plus de quatre millions de passagers dans neuf villes européennes (Amsterdam, Barcelone, Hambourg, Londres, Luxembourg, Madrid, Porto, Stockholm et Stuttgart). Ces bus utilisent l'hydrogène afin d'alimenter des piles à combustible, ce procédé permettant un taux d'émission polluantes nul.
  • Cette expérience a permis de réelles avancées :
    la conception, construction et l'exploitation de neuf chaînes d'approvisionnement en hydrogène et stations-services différentes ;
  • la production et l'utilisation de plus de 192 t d'hydrogène, donc 100 t produites à partir de sources renouvelables ;
  • environ 9 000 ravitaillements des bus en toute sécurité ;
  • une disponibilité des bus supérieure à 90%.

Ce projet Cute cède désormais la place à une nouvelle initiative « Hydrogène pour les transports » qui prévoit la mise en service dans les trois prochaines années de quelques 200 véhicules à hydrogène ainsi que leurs infrastructures d'approvisionnement.
Avec un investissement total de 105 millions d'euros des secteurs privés et publics dont 48 millions de la Commission européenne, cette initiative regroupe plusieurs projets : Hyfleet: Cute, Zero Regio, Hychain: Minitrans.

Trois nouveaux projets

Le projet « Hyfleet: Cute » mobilisera une cinquantaine de bus à hydrogène sur trois continents: 34 bus alimentés par des piles à hydrogène seront mis en service à Amsterdam, Pékin, Barcelone, Londres, Luxembourg, Madrid, Perth (Australie) et Reykjavik, tandis que 14 bus à hydrogène équipés de moteurs à combustion interne sillonneront les rues de Berlin. Ce projet prévoit également le développement, à partir des deux technologies, d'une nouvelle génération de bus plus efficaces et plus compétitifs.

Le projet « Zero Regio », quant à lui, portera sur le fonctionnement de huit voitures de tourisme alimentées par des piles à combustible, à Francfort et Mantoue (Italie). Le but de ce projet sera le développement et la démonstration de systèmes d'infrastructure pour l'hydrogène comme carburant de substitution.

Enfin, le projet « Hychain: Minitrans » concernera 158 petits véhicules de transport (fourgonnettes, minibus, scooters, pousse-pousse et fauteuils roulants) en France, en Allemagne, en Espagne et en Italie. Ces petits véhicules représentent un marché de plusieurs millions d'unités et pourraient bien constituer un point d'entrée pour l'hydrogène et les piles à combustible. Ce projet veut mettre en avant le déploiement de parcs de véhicules innovants alimentés par des piles à combustible de faible puissance afin de créer un nouveau marché pour l'hydrogène comme combustible de substitution en Europe.

Résultats de cette nouvelle initiative en 2009. MG

Renseignements :

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité