Chargement...

MICROCOGÉNÉRATION: Première installation dans des bâtiments neufs !

À Épinay-sur-Seine, GRDF et France Habitation testent 4 « Écogénérateurs » dans un bâtiment neuf occupé.

micro-cogénération

Gaz Réseau Distribution France (GRDF), filiale de GDFSuez assurant la distribution du gaz naturel, vient de passer une nouvelle étape de l’étude de la microcogénération.
Après les mesures en laboratoire, il s’est associé à un maître d’ouvrage, France Habitation, pour tester 4 machines dans des conditions réelles d’utilisation.
« La Pépinière », bâtiment comprenant 42 logements locatifs a été inaugurée le 12 février à Épinay-sur-Seine. Le reste des logements est équipé de chaudières à condensation classiques.
« L’intérêt de ce bâtiment, c’est d’avoir des logements identiques, dont certains sont équipés d’une chaudière à condensation et d’autres de la chaudière au sol microcogénération de Whispergen », commente Valéry Guenet, responsable qualité de France Habitation. « Les installations ont été mises en service en septembre. Nous pourrons comparer concrètement un an de fonctionnement, dans les mêmes conditions climatiques et le même type d’appartements. »
Chacune des machines développe 13 kW, dont 7 kW pour le brûleur « Stirling » et 6 kW pour le brûleur d’appoint ECS.

De son côté, Régis Contreau, de la direction de la recherche et de l’innovation de GDF-Suez attend « une économie de 15 % sur la facture d’énergie, par rapport à la solution composée d’une chaudière à condensation et de la consommation électrique habituelle. La machine doit assurer 100 % des besoins de chauffage et d’eau chaude de l’appartement et entre 50 et 80 % de ses besoins en électricité.
Cette chaudière est couplée à un ballon à accumulation de 200 litres. » L’inertie permet en effet « d’allonger le cycle de production d’électricité », précise Régis Contreau.

Pour autant, le marché français attend plutôt des chaudières murales. Les fabricants annoncent leur sortie entre 2009 et 2010. L’électricité produite est directement utilisée dans le logement, l’éventuel excédent étant réinjecté dans le réseau.
Le tarif de rachat utilisé est celui prévu pour les petites installations de moins de 36 kW, c’est-à-dire le tarif de vente hors taxe de l’électricité, soit, à Epinay-sur-Seine, 8,03 centimes d’euros par kilowattheure.
Coût du raccordement au réseau : environ 200 €. Cette installation n’a pas été totalement instrumentée par GRDF qui se contente de relever les différents compteurs : électricité (consommation et injection) et gaz.
L’installation électrique a été réalisée par l’entreprise Helbul, l’installation des chaudières par UTB. Cette dernière ne réclame pas de compétence particulière par rapport à une chaudière à condensation habituelle.
L’évacuation des fumées se fait par une ventouse classique.

Un locataire interrogé trouve le confort très satisfaisant mais remarque un bruit, notamment au démarrage, qui devient gênant quand l’appartement est très calme et qui pourra facilement être corrigé par l’utilisation de cloisons acoustiques.
En termes d’émissions de CO2 liée à la production d’énergie primaire, ce système est susceptible d’économiser 1 tonne de CO2 par an. D’une part, il évite la perte en ligne de l’électricité du réseau. D’autre part, il produit l’électricité au moment où il en a besoin et notamment pendant les pics de consommation en hiver, quand les centrales électriques thermiques fonctionnent en plus des centrales nucléaires.

Hugues Haëntjens

VÉRIFICATION PÉRIODIQUE DU CIRCUIT D’AZOTE

Du côté de l’exploitation, Thierry Vanbostal, chef d’équipe de l’entreprise Courteille (Paris), explique que l’entretien est pratiquement identique à celui d’une chaudière habituelle.
Deux demi-journées de formation ont suffi à en maîtriser les différences. Il se limite à la vérification des deux brûleurs de la machine une fois par an, ainsi qu’à la vérification des sondes d’ionisation et d’allumage. Le circuit fermé contenant de l’azote liquide (-195 °C) qui sert à refroidir le cycle Stirling doit aussi être vérifié, et rechargé le cas échéant.

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité