Chargement...

PAC sur plancher chauffant et chauffe-eau instantanés

Une pompe à chaleur air/eau et un plancher chauffant répondent aux faibles besoins de chauffage d'une crèche, bâtiment passif de 35 m². La production d’eau chaude sanitaire (ECS) est assurée par des chauffe-eau instantanés pour ne pas pénaliser le calcul thermique.


LE CONTEXTE

Entreprise Ledru
Les besoins de chauffage s’élèvent ici à 9,3 kWhep/m².an. Ce bâtiment passif n’est pas suffisamment compact pour pouvoir être chauffé uniquement par la VMC double flux à récupération de chaleur. Un chauffage de faible puissance est donc nécessaire. L’architecte a préconisé la mise en oeuvre d’une solution énergie renouvelable : pompe à chaleur air/eau et chauffage au sol. La PAC n’assure pas la production d’ECS. « La distance était trop grande entre la production et les différents points de puisage. Cela aurait entraîné trop de pertes de chaleur. Il aurait fallu mettre en place une boucle d’eau chaude avec un circulateur, d’où une augmentation du coût de l’installation et de la consommation électrique. Du point de vue du calcul thermique, il était plus judicieux de mettre en place une production sanitaire indépendante », explique le chauffagiste.



LA MISE EN OEUVRE

D’une puissance de 8 kW, la PAC (Aldes) est un modèle bi-bloc. L’unité extérieure est installée en façade ouest. Le module hydraulique prend place dans un local technique, à l’intérieur du bâtiment. Un ballon tampon de 50 litres a été mis en place pour éviter les courts cycles du compresseur, et ainsi optimiser sa durée de vie. La PAC alimente en eau chaude un plancher chauffant basse température (Multibéton). Le chauffage au sol n’a pas été mis en place dans toutes les pièces de la maison de la petite enfance. « En conception passive, on ne raisonne pas par pièce, mais pour l’ensemble de l’enveloppe thermique », explique l’architecte. La surface du plancher chauffant ne totalise que 35 m², répartis dans les deux espaces de vie (relais assistantes maternelles – RAM – et crèche). La VMC permet de diffuser la chaleur dans les autres pièces et d’homogénéiser la température dans tout le bâtiment. La production d’eau chaude est assurée par quatre petits chauffeeau instantanés électriques de 2 kW unitaire (Atlantic). Ils assurent les besoins sanitaires des huit points de puisage.



L'ORGANISATION

L’installation du chauffage a mobilisé deux personnes pendant trois jours : deux pour la mise en place de la PAC, un pour celle du plancher chauffant. La liaison frigorifique qui relie l’unité extérieure et le module intérieur de la PAC a fait l’objet d’une attention particulière. « Nous avons isolé la gaine avec de la mousse polyuréthane, puis mis un scotch d’étanchéité. Un test de la porte soufflante a été réalisé pour vérifier l’étanchéité », explique Romain Desvignes, chargé d’affaires plomberie/chauffage.

Commentaires

  • Sébastien
    25/02/2014

    Le cop est altéré La machine est montée en découplage avec une régulation fermant la circulation d'eau (température eau sortie pac supérieure à la température départ planché , maintenance de la bouteille en température inutile) . J'aurai mis la bouteille tampon en série sur retour et régulé l'ambiance directement sur la modulation du compresseur. la machine me parait trop puissante (émission maxi d'un plancher chauffant 70 watt au M2 ) bien à vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité