Chargement...

Une VMC très performante comme seul chauffage

Une maison sans chauffage en Alsace ! Oui, grâce notamment à une VMC double flux à très haut rendement couplée à un puits canadien à eau glycolée thermiquement très performant. Un chauffe-eau solaire assure, lui, les besoins sanitaires.


LE CONTEXTE

Entreprise Hilbert
Une VMC double flux très performante est requise en maison passive. Son échangeur de chaleur à haut rendement valorise la quasi-totalité de la chaleur de l’air extrait. Pour préchauffer l’air extérieur en hiver et le rafraîchir en été, la VMC est couplée à un puits canadien à eau glycolée. « Celui-ci offre un meilleur échange thermique et est moins cher qu’un puits aéraulique. Il n’y a pas d’entretien et d’évacuation des condensats à prévoir », indique Vincent Kempf. « Cette boucle géothermique récupère la température du sol et la transmet à l’air entrant. Pour une température extérieure de -15 °C, l’air neuf entre dans la VMC entre 0 et -2 °C », complète Philippe Hilbert, gérant de Hilbert & Cie. Au final, la maison n’a besoin d’aucun chauffage. Seule énergie thermique utilisée : le soleil pour assurer les besoins sanitaires.



LA MISE EN OEUVRE

La VMC est installée dans un local technique au rez-de-chaussée, dont les murs sont isolés par 12 cm de ouate de cellulose. Elle est couplée au puits canadien, composé d’une canalisation en PVC (Ø 22 mm) de 125 m de longueur, enterrée à 2,5 m de profondeur. « La centrale de VMC (Novus 300 de Paul Ventilation), certifiée NF selon le référentiel NF-205, atteint un rendement record de 98 % de récupération de chaleur, le taux le plus élevé du marché », indique Philippe Hilbert. Elle est équipée d’un échangeur de chaleur enthalpique, dont la membrane polymère récupère la chaleur et une grande partie de l’humidité. « Cet échangeur évite d’assécher l’air en redistribuant l’humidité dans la maison », précise celui-ci. Côté sanitaire, l’eau chaude est produite par un chauffe-eau autovidangeable. Le ballon solaire de 400 litres est posé à côté de la VMC. Orientée est-ouest, la toiture à deux pans ne permettait pas la mise en place de panneaux solaires. Ils seront posés sur châssis dans le jardin. Le Cesi a été dimensionné pour assurer 75 % des besoins d’une famille de 4 personnes.



L'ORGANISATION

La mise en place de la VMC a été réalisée par le climaticien. L’installateur insiste sur l’enveloppe budgétaire à allouer à ce type d’équipement. « Le budget pour une VMC double flux en maison neuve s’élève généralement à 4 000 ou 5 000 € HT. Il est ici de 16 000 € HT, puits canadien compris. Pour une VMC équipée de toutes les options, il faut compter de 19 000 à 20 000 € TTC. L’installation doit être réalisée par un spécialiste du génie climatique », explique le climaticien.

Commentaires

  • a Faure
    06/05/2014

    Quel systeme VMC double flux préconisez vous pour une maison de 110 m2 située legerement au nord de Montelimar dans la vallée du rhone, correctement isolée. Quel est le budjet à prevoir et le cout annuel ? Merci pour vos renseignements. AF TEL: 06 03 93 98 04

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité