Chargement...

A Paris, des Data Centers chauffent une piscine !

Par Christophe PERRON, fondateur et PDF de Stimergy

Créée en 1905 par l'architecte Louis Bonnier, la piscine de la Butte-aux-Cailles à Paris comprenant 3 bassins a été chauffée à ses débuts par un puits artésien de 535 mètres (géothermie), puis à partir de 1945, par le chauffage urbain. Depuis le mois de mai, l’eau des bassins de la piscine intérieure est en partie chauffée grâce aux serveurs installés par la société Stimergy.

Illustration piscine

piscine de la Butte-aux-Cailles à Paris

Crédit photo Gérard Sanz


1

Une infrastructure numérique écoresponsable

Partant du constat alarmant que la chaleur produite par les serveurs de datacenter est perdue et que, pire, on refroidit ces serveurs en utilisant de l'électricité (environ 50% de la facture énergétique), Stimergy, jeune société française créée en 2013, a conçu un procédé permettant de recycler la chaleur dégagée par les serveurs informatiques afin de préchauffer de l’eau.

L'énergie consommée par ces datacenters est au final utilisée 2 fois : une fois pour faire fonctionner les serveurs informatiques et une fois pour le préchauffage de l'eau, réalisant ainsi une économie d'énergie importante.

Cette innovation, illustration fonctionnelle et industrielle d’un modèle d’économie circulaire, permet non seulement de faire des économies d’énergie et d’émission de gaz à effet de serre (45T CO2 par an) au territoire parisien, mais évite également l’utilisation de climatisation énergivore pour refroidir les serveurs.

données chauffage piscine

Un local a été aménagé à proximité de la chaufferie de cet établissement. Il contient 6 chaudières numériques et permettra d’héberger une centaine de puissants serveurs.
Ces serveurs immergés dans un bain d’huile sont couplés thermiquement au système de chauffage de la piscine grâce à une double boucle d’échange, garantissant performance et double isolation physique des flux.

C’est également une capacité de stockage de données cryptées de 5000 Terra Octet, soit 420 000 heures de film en haute définition.

chaudières numériques

2

Fonctionnement

fonctionnement des chaudières numériques

Des chaudières numériques installées en chaufferie sécurisée transfèrent la chaleur des serveurs en amont du système de production centralisée d'eau chaude des bâtiments.
Un ballon tampon est placé en amont du système de production de chaleur.
La chaleur des serveurs est récupérée par le système de refroidissement liquide et transmis au ballon tampon.
Les serveurs fonctionnant 365 jours/an, l'apport énergétique est continu et prévisible.

Schéma piscine
3

Données techniques

  • 6 chaudières de 8KW installées dans un local dédié
  • Installation de 100 serveurs informatiques
  • Capacité de stockage de 1250 Terra Octets, soit 60 000 heures de films en haute définition
  • 50 T de CO² économisées par an
  • Taux de couverture estimé à 30%
  • Fourniture d'un contrat de chaleur constant et décarbonné à la mairie de Paris sur une durée de 8 ans (200 MWh/an)
  • Economies de factures énergétiques sur le poste chauffage urbain

exemple de raccordement d'un bassin olympique de 50m

Exemple de principe raccordement préchauffage pour un bassin olympique 50 M


4

Un système certifié et primé

Certifié par le CSTB, ce système de récupération de chaleur est considéré comme un équipement de production d'énergie renouvelable d'après la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Le système a aussi obtenu en février 2017 le Titre V système pour une résidence étudiante montrant un gain de plus de 15 kWh/m²/an, améliorant la classe énergétique des bâtiments.

→ Grand prix de l'innovation EDF en 2013
→ Prix Happy City en 2015
→ Trophées de l'économie circulaire en 2016


5

Réconcilier transition énergétique et transition numérique

Ces chaudières numériques permettent ainsi à l’antenne parisienne de TeamTO, le premier studio français indépendant d’animation 3D, de bénéficier d’une grande capacité de calcul afin de produire leurs films d’animation. Par exemple, le film d’animation Gus, Petit Oiseau Grand Voyage, produit par TeamTO a nécessité 500.000 heures de calcul.

Cette installation est la première à équiper une piscine et confirme le développement de la société qui compte déjà 4 installations fonctionnelles réparties en France dans des bâtiments résidentiels ainsi que de nombreux autres projets en cours, notamment en Ile-de-France, Rhône-Alpes-Auvergne et Loire Atlantique.

Un modèle économique à reproduire pour que les bâtiments résidentiels, tertiaires et les équipements sportifs puissent maîtriser leurs charges, rénover ou construire avec des solutions bas carbone qui valoriseront leur patrimoine.

Vidéo Stimergy

Vidéo Stimergy - salle serveurs écoresponsable - Cliquez sur l'image pour visualiser la vidéo



LES ACTEURS DU PROJET

LES CHIFFRES CLÉS

Entreprise
Stimergy

- 6 chaudières de 8KW installées dans un local dédié
- Installation de 100 serveurs informatiques
- Capacité de stockage de 1250 Terra Octets, soit 60 000 heures de films en haute définition
- 50 T de CO² économisées par an
- Taux de couverture estimé à 30%
- Fourniture d'un contrat de chaleur constant et décarbonné à la mairie de Paris sur une durée de 8 ans (200 MWh/an)
- Economies de factures énergétiques sur le poste chauffage urbain



Par Christophe PERRON, fondateur et PDF de Stimergy


SOURCE

logo stimergy

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité