Etude sur les aides en rénovation, un reste à charge toujours élevé

Par Pierre Maillard, PDG de Hellio

Rénovation énergétique : voici une étude menée par Hellio sur l’évolution des primes et du reste à charge pour les ménages en situation de précarité énergétique par poste de travaux.

aides rénovation hellio

Dans le contexte actuel de l’explosion des prix de l’énergie et face au risque de pénurie cet hiver, le Gouvernement multiplie les annonces pour appeler à consommer moins et mieux l’énergie.

Les travaux de rénovation énergétique sont la pierre angulaire pour atteindre cet objectif mais ils restent hors de portée pour les plus précaires en raison du reste à charge parfois colossal en fonction des postes. En parallèle, des aides existent, MaPrimeRénov’ et les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) pour les plus connues, mais elles subissent régulièrement des évolutions réglementaires, parfois à la hausse mais aussi à la baisse.

Pour dresser un état des lieux des variations depuis janvier 2021 jusqu’à juillet 2022, Hellio s’est intéressé à l’évolution des primes et du reste à charge des ménages modestes (correspondants à la couleur jaune du barème MaPrimeRénov’ ) et précaires (correspondants à la couleur bleu du barème MaPrimeRénov’ ) sur les principaux postes de travaux (rénovation globale, isolation des murs, isolation des combles, chaudière biomasse, pompe à chaleur air/eau et chaudière gaz), en prenant en compte les différentes évolutions réglementaires.

Info de dernière minute : Augmentation des primes CEE annoncées à compter de septembre 2022 !

Afin de relancer le dispositif des CEE qui patinait depuis le début de l’année, avec pour effet une diminution du montant des aides, le Gouvernement a décidé de réhausser de 25 % le niveau d’obligation à atteindre pour les fournisseurs d’énergie. Conséquence attendue : le montant des aides versées au particulier devraient repartir à la hausse à partir de sept 2022.

Exemple de cas concret : Un propriétaire de maison isolant ses 100 mètres carrés de combles verra ainsi sa prime moyenne passer de 646 euros à 765 euros (pour un coût de chantier compris entre 2 000 et 7 500 euros selon s’il s’agit de combles perdues ou aménagés).

Cap sur la rénovation globale et le chauffage ENR

Considérée comme LA priorité des travaux à mener, la rénovation globale est portée par plusieurs aides : MaPrimeRénov’5 et le Coup de pouce Rénovation performante en maison individuelle6. Mais son reste à charge demeure très élevé : entre 35 253 € et 41 664 € au 1er juillet 2022, après 2 évolutions réglementaires.

Le 1er janvier 2022 est intervenue une baisse des aides accordées (- 29 % pour les précaires et - 24 % pour les modestes), liée aux changements de calculs du Coup de pouce Rénovation performante, entraînant une hausse du reste à charge de 5 292 € pour les précaires et de 3 565 € pour les foyers modestes7. Une augmentation qui s’est accentuée depuis mars 2022 avec la hausse du coût des chantiers en raison de la guerre en Ukraine (hausse des matières premières, augmentation des prix de l’énergie, etc.).

À l’inverse, grâce au cumul désormais possible de MaPrimeRénov’ Sérénité et du Coup de pouce des CEE depuis 1er juillet 2022, les aides augmentent de 116 % et 95 %, respectivement pour les précaires énergétiques et les foyers modestes. Une évolution qui permet aux précaires de revenir au niveau de reste à charge de 2021, aux alentours de 35 000 €, mais qui reste cependant trop élevé et empêche inévitablement les ménages modestes et précaires de franchir le pas.

Dans la pratique, il peut être difficile pour le moment d’obtenir l’aide MaPrimeRénov’ Sérénité. En effet, celle-ci est conditionnée par l’évaluation d’un interlocuteur Mon Accompagnateur Rénov’, dont les modalités restent encore inconnues : le texte réglementaire n’a toujours pas été publié à ce stade.

[3] Hors programme Habiter Mieux Sérénité
[4] Les coûts estimés par l'Ademe pour la rénovation globale et la chaudière biomasse semblaient sous-estimés par rapport à la moyenne constatée par Hellio sur le terrain
[5] À condition d'atteindre au moins 35 % d'économies d'énergie
[6] À condition d'atteindre au moins 55 % d'économies d'énergie
[7] Calcul basé sur 40 chantiers Hellio de travaux de rénovation globale (hors programme Habiter Mieux Sérénité)

Rénovation globale d’une maison de 150 m² (BAR-TH-164)

cee

Du côté du chauffage, la chaudière biomasse et la pompe à chaleur air/eau tirent leur épingle du jeu.

Stables depuis le 1er janvier 2021, les aides pour l’installation d’une chaudière biomasse ont connu une seule évolution : l’augmentation de MaPrimeRénov’ de 1 000 € le 15 avril 2022. Estimé à 1 629 € pour les précaires
et 4 703 € pour les modestes, le reste à charge ne baisse pas pour autant en raison de l’impact de la guerre en Ukraine
qui engendre une hausse du prix des travaux.

Chaudière biomasse (BAR-TH-113)

BIOMASSE

La tendance observée pour la pompe à chaleur air/eau est identique. La seule évolution concerne l’augmentation de 1 000 € MaPrimeRénov’ le 15 avril 2022, portant le montant des primes à 9 000 € pour les précaires et 8 000 € pour les modestes.
Cette aide supplémentaire ne permet pas de baisser le reste à charge moyen, estimé à 4 681 € pour les précaires et 5 681 € pour les modestes. Elle suffit seulement à absorber la hausse des prix des matériaux, les ménages devant même débourser un peu plus en juillet 2022 par rapport à février 2022.

Pompe à chaleur air/eau (BAR-TH-104)

pac air eau
 

Les aides pour les mono-gestes d’isolation et de chaudière gaz en berne

Pourtant jugés comme incontournables si pas encore réalisés, les travaux d’isolation des murs sont de moins en moins subventionnés, le reste à charge est en très forte hausse : + 400 % pour les ménages précaires et + 81 % pour les modestes entre janvier 2021 et juillet 2022.

Ce poste de travaux a été impacté par 2 révisions des aides à la baisse. La bonification des CEE pour les précaires a pris fin le 31 décembre 2021 avec une 1ère baisse importante des aides de près de 21 % et une hausse du reste à charge de 2 695 €.

La 2e baisse des aides CEE pour les travaux d’isolation des murs et la hausse du coût des chantiers liée au conflit russo-ukrainien ont ensuite provoqué un doublement du reste à charge entre le 1er janvier 2022 et le 1er juillet 2022 pour les ménages précaires, et un quasi doublement pour les ménages modestes.

Isolation des murs de 100 m2 (BAR-EN-102)

Isolation murs

Les aides aux travaux d’isolation des combles ont subi 2 baisses successives liées à l’évolution du Coup de pouce Isolation. Le reste à charge moyen a bondi de 1 200 € à 3 395 € entre janvier 2021 et juillet 2022 pour les précaires et de 1 700 € à 3 955 € pour les modestes.

La 1ère révision le 1er juillet 2021 a donné lieu à une baisse des aides de près de 18 % (précaires) et 25 % (modestes) et donc, en parallèle, à une augmentation du reste à charge moyen de 800 € pour les précaires et de 1 000 € pour les modestes.
Enfin, plus récemment, l’arrêt du Coup de pouce Isolation depuis le 1er juillet 2022, couplé au contexte de hausse des prix des matériaux dû au conflit russo-ukrainien, entraîne une nouvelle augmentation du reste à charge moyen.

Isolation des combles de 100 m2 (BAR-EN-101)

combles

A l’inverse des équipements utilisant les énergies renouvelables, et dans le contexte géopolitique actuel, la chaudière gaz n’a plus le vent en poupe !
L’arrêt du Coup de pouce Chauffage gaz et émetteurs le 30 juin 2021 a entraîné une baisse des aides de près de 41 % pour les précaires et de 36 % pour les modestes. Entre la baisse des primes accordées et la hausse des prix des matériaux constatée, le reste à charge moyen a de son côté augmenté de plus de 48 % pour les précaires et de 27 % pour les modestes entre janvier 2021 et juillet 2022.
Les aides pour la chaudière gaz connaîtront un nouveau coup d’arrêt le 31 décembre 2022 avec la suppression de MaPrimeRénov’.

Chaudière gaz (BAR-TH-106)

chaudière gaz

chaudieres gaz
 

Annexe : méthodologie de l’étude Hellio

Pour réaliser son étude sur la précarité énergétique, Hellio s’est appuyé sur l’étude de l’Ademe 2019 pour estimer le coût des travaux pour l’isolation des murs (100 m2), l’isolation des combles (100 m2), la pompe à chaleur, la chaudière gaz, et sur ses propres chantiers pour la rénovation globale (maison de 150 m2) et la chaudière biomasse. La hausse du coût des chantiers constatée depuis le 1er mars 2022 est estimée sur la base des retours terrain de Hellio. Le montant des primes, incluant MaPrimeRénov’ et les CEE, est calculé via les données moyennes de Hellio.


Par Pierre Maillard, PDG de Hellio
 

Source et lien

hellio

A propos d'Hellio

Hellio est l’acteur historique de référence de la maîtrise de l’énergie. Pionnier du marché des économies d’énergie en France (métropole et Outre-Mer), Hellio ambitionne de permettre au plus grand nombre de maîtriser son énergie : le groupe se démarque par le savoir-faire, l’innovation et la culture métiers de ses équipes sur toute la chaîne de valeur de l’efficacité énergétique. Avec son réseau d’artisans RGE agréés, Hellio oeuvre pour simplifier les démarches et apporter des solutions sur-mesure pour tous les consommateurs d’énergie - des particuliers aux entreprises, en passant par les collectivités locales - et ce pour tous les types de bâtiments et leurs équipements.
Indépendant, expert et ancré dans la transition énergétique au quotidien, Hellio prend part à l’effort de relance pour faire de l’énergie de demain, une énergie positive et d’impact, au service de tous.

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

HELLIO

Contact Direct

Envoyer
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité

Visiter notre site web

Voir la fiche société

Nos coordonnées

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Journée incontournable pour les professionnels du bâtiment. Découvrir comment les acteurs du bâtiment peuvent construire plus durable grâce à des solutions efficaces.


Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

EnerJ-meeting Paris, le grand rendez-vous de toute la filière des décideurs du bâtiment fait peau neuve au Carrousel du Louvre le 6 Février 2024


Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.


Pourquoi est-il important d’équilibrer une installation avec une pompe à chaleur ?

Pourquoi est-il important d’équilibrer une installation avec une pompe à chaleur ?

Les avantages d’une installation équilibrée avec une PAC : économies d’énergie et confort assuré.


Performances et traitement des installations de chauffage

Performances et traitement des installations de chauffage

Sentinel partage son savoir-faire quant à l'optimisation du chauffage et de l'eau chaude sanitaire (ECS)


Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur au réfrigérant naturel, le R290

Les pompes à chaleur utilisant le réfrigérant naturel R290 sont des systèmes innovants qui exploitent les propriétés thermodynamiques exceptionnelles de ce fluide frigorigène écologique.


Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Le plancher chauffant et rafraîchissant de Schulter est une solution innovante et polyvalente, adaptée à la fois aux nouvelles constructions et aux rénovations.


Carbone incorporé dans les bâtiments : le livre blanc et ses 25 recommandations

Carbone incorporé dans les bâtiments : le livre blanc et ses 25 recommandations

Découvrez dans le Livre Blanc les 25 recommandations pour réduire le carbone incorporé dans les bâtiments.


Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 : Ventes d'équipements de CVC en hausse ! Découvrez les chiffres positifs et les tendances du marché.


Transition hydrique des bâtiments collectifs et tertiaires : le podcast de BWT

Transition hydrique des bâtiments collectifs et tertiaires : le podcast de BWT

Cet article met en avant un podcast de BWT qui aborde l'optimisation de l'utilisation de l'eau dans les bâtiments collectifs et tertiaires, à l'occasion de la Journée Mondiale de l'Eau 2024.


Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Déshumidification de locaux et déshumidification de piscines

Explorer les solutions de déshumidification pour locaux et piscines, pour un contrôle efficace de l'humidité.


Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Conception d’une solution PAC hybride collective : les points d’attention

Solution PAC hybride collective : l’alliance parfaite entre efficacité énergétique et performance.


DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

DPE : un toilettage est nécessaire, les adaptations à apporter

Optimisez votre DPE pour une efficacité énergétique maximale et réduire sa consommation d'énergie.


Les bureaux d’études qui pilotent les rénovations énergétiques expriment leur inquiétude

Les bureaux d’études qui pilotent les rénovations énergétiques expriment leur inquiétude

Les bureaux d’études qui pilotent les rénovations énergétiques appellent à ne pas sacrifier l'ambition pour des économies à court terme.


Trophées de la Construction - 23e édition - Ouverture des inscriptions

Trophées de la Construction - 23e édition  - Ouverture des inscriptions

Le rendez-vous annuel incontournable et fédérateur des professionnels du BTP, de l'architecture et du cadre de vie.