Groupe scolaire BEPAS à très basse énergie à L’Isle-sur-Serein

Par Antonin MADELINE - Chargé de mission Bâtiments durables - Bourgogne Bâtiment Durable

Afin d'agrandir sa capacité d'accueil scolaire, la commune d’Isle-sur-Serein a créé un tout nouveau groupe scolaire comprenant les écoles maternelle et primaire, une cantine, une garderie et une bibliothèque.

La mairie a souhaité construire ce nouveau bâtiment dans une démarche de qualité environnementale et de très basse consommation énergétique, avec une attention particulière sur les matériaux biossourcés et sur la qualité de l'air intérieur.

Cette opération est lauréate de l'appel à projets 2008 "bâtiments très basse énergie" du Conseil régional de Bourgogne.


Crédit photos J-M Bette

Description du bâtiment


Plan de masse - Architecte J-M Bette


Façade Nord - Crédit photo Bourgogne Batiment Durable

Construit dans une zone rurale sur vide-sanitaire, le groupe scolaire est majoritairement de plain-pied avec un étage sur le pignon Ouest.

Le bâtiment de forme rectangulaire est compact et recouvert d’un bardage en bois d'essences naturellement durables et de forêts gérées durablement. Ses façades principales sont orientées Nord-Sud avec des menuiseries en pin double vitrage et du triple vitrage sur la façade Nord.

Une galerie bioclimatique en partie centrale du bâtiment avec une grande surface vitrée en partie haute, protégée par un important débord de toiture et des persiennes, qui donnent sur un mur de refend en béton. Elle permet d'augmenter la surface vitrée Sud, les apports de lumière naturelle et les apports solaires passifs.


Galerie bioclimatique - Crédit photo Bourgogne Batiment Durable

La toiture en zinc est isolée avec 22 cm de laine de bois + 10 cm de laine de roche et le plancher bas avec 20 cm de laine de roche.

La toiture terrasse végétalisée avec du sédums et des plantes vivaces extensives est isolée avec 19 cm de polyuréthane.


Toiture terrasse végétalisée - Crédit photos Bourgogne Batiment Durable

La structure du bâtiment est mixte avec des planchers et des refends en béton et des murs en ossature bois avec un remplissage en bottes de paille de 36 cm provenant de l'exploitation agricole du maire de la commune. Un expert a accompagné le maître d'ouvrage et le maître d'oeuvre sur la réalisation de l'isolation en paille.



Structure mixte : planchers et refends en béton et murs en ossature bois - Crédit photos J-M Bette


Crédit photos J-M Bette

Descriptif détaillé des murs extérieurs

- bardage en lame de Pin ou à clins à emboîtement en Douglas ou en panneaux composite revêtu de plaques de bois naturel
- contre lattage en douglas
- écran pare-pluie
- contreventement en OSB (2 cm)
- ossature bois composé de 2 montants séparé par une isolation en laine de bois
- isolation en bottes de paille (36 cm)
- membrane freine-vapeur
- contreventement en OSB (1,2 cm)
- lame d'air (1,5 cm)
- contre lattage
- plaques de gypse et de cellulose (1,3 cm)

Descriptif détaillé des murs extérieurs


Isolation en bottes de paille - Crédit photo J-M Bette

Traitement de l'air, chauffage et eau chaude sanitaire

Centrale de traitement d'air

Le groupe scolaire est équipé d'une centrale de traitement d'air constituée de deux ventilations double flux à débits variables (débit maximal pour la zone Sud de 2 200 m³/h, pour la zone Nord de 3 600 m³/h) équipées d'échangeurs à roues (efficacité jusqu'à 86%) et de ventilateurs à faibles consommations (puissances max respectives de 670 W et 1 000 W).

La régulation et la modulation du débit s'effectue par une programmation horaire, des sondes de température ambiante, des sondes de présence et une sonde de mesure CO2 pour la salle du restaurant.

Chauffage

Les déperditions nettes globales du bâtiment sont de 49 kW. Les besoins de chauffage calculés par la STD sont de 28 627 kWh/an soit 24,68 kWh/an.m²SU.

Le chauffage est assuré par une chaudière à granulés raccordée à des radiateurs basse température.

Cette chaudière à granulés bois d'une puissance nominale de 36 kW bénéficie d'une modulation de puissance de 30 à 100%. Un silo textile d'une capacité de stockage de 5,4 tonnes et une vis sans fin permettent une alimentation en granulés par aspiration dans une gaine souple.

Un grand confort thermique est maintenu grâce à une régulation avec programmation horaire, une sonde sur la température extérieure et des thermostats d'ambiance dans chaque pièces actionnant des vannes 2 voies électrothermiques montées sur les dérivations du circuit radiateur à destination du local.


Silo à pellets


Chaudière bois - Crédit photos Bourgogne Batiment Durable

Eau chaude sanitaire

La production d'eau chaude sanitaire est assurée par avec deux ballons électriques instantanées de 30 et 100 litres dotés d'une jaquette isolante d'une résistance thermique minimum de 2,5 m².K/W.

Objectifs de consommation : Bâtiment à très basse énergie (BEPAS)

L'objectif est d'atteindre le niveau 2 (Bâtiment très basse énergie) de l'appel à projets 2008 de la Région Bourgogne. 20 kWhep/an.m² SU pour le chauffage et 70 kWhep/an.m² SU pour les autres usages.

L'objectif d'étanchéité à l'air du bâtiment est Q4= 0,6 m³/(h.m²) (4 Pa) pour l'étude thermique et n50 = 0,6 h-1 pour l'appel à projets.

La consommation d'énergie estimée pour tous les usages est de 64 420 kWhep/an soit 56 kWhep/an.m² SU.
(Méthode de calculs physiques - Appel à projets Bâtiment Basse Energie Bourgogne 2008).
La facture d'énergie est quant à elle estimée 3 770 € TTC/an.

La conception du bâtiment, avec notamment la "galerie bioclimatique" au centre, permet d'optimiser les apports solaires passifs et l'éclairement naturel avec 44% des baies en façade Sud, elle-même, largement vitrée (50%). La surface de baies représente 23% de la surface utile du bâtiment.
La durabilité des matériaux et revêtements est supérieure à 10 ans.
Les éclairages sont tous de type basse consommation avec tubes fluorescents et lampes fluorescentes compactes équipés de ballasts électroniques à cathode chaude.
Des détecteurs de présence, de sons et de luminosité dans les salles de classes, circulations et sanitaires optimisent la consommation.

Entrée de l'école - Crédit photos Bourgogne Batiment Durable

Bilan environnemental, social et économique

L'opération aura permis à l'ensemble des acteurs de développer leurs compétences en matière de construction très basse consommation énergétique et d'étanchéité à l'air, mais aussi au niveau des matériaux mis en oeuvre, notamment l'isolation en bottes de paille. Ce bâtiment a été réalisé en très grande majorité par des entreprises départementales (87%) qui ont ainsi bénéficié de 94% des marchés.

Les préconisations QEB du maître d'ouvrage et de son assistant ont été en partie mises en oeuvre et l'objectif prévisionnel de bâtiment très basse consommation a été atteint. Selon l'étude RT, les consommations d'énergie pour le chauffage, l'eu chaude, les auxiliaires et les éclairages seront de 62 kWhep/an/m² SHON.

En comparaison au bâtiment de référence de la réglementation thermique RT 2005, cette école devrait permettre chaque année d'éviter l'émission de 5,5 teqCO2, 3,5 kg équivalent SO2, 28 kg équivalent NOx, 93 g de déchets radioactifs faibles et 8 g de déchets radioactifs forts.

Bilan coût-énergie sur la durée de vie du bâtiment

(Méthode de calculs Réglementation Thermique (RT 2005) - Cep projet)

Bilan coût-énergie sur la durée de vie du bâtiment


Sur 20 ans, ce bâtiment BEPAS devrait permettre une économie de 145 000 €.TTC sur les dépenses énergétiques de fonctionnement par rapport au bâtiment de référence de la réglementation thermique RT 2005.

Eléments de reproductibilité et perspectives

L'utilisation de matériaux biossourcés, sains et locaux est à reproduire, notamment l'isolation par bottes de paille présentant, de plus, un avantage économique. Néanmoins, la mécanisation du procédé, avec des presses permettant différents gabarits et densités de bottes de paille, est nécessaire pour pouvoir le transférer à grande échelle.


Façade Ouest - Crédit photos Bourgogne Batiment Durable

Les principales perspectives de cette opération sont le suivi et l'évaluation, notamment avec les comptages énergétiques et le suivi des contrats et coûts d'exploitation prévus. Les employés ont été formés à l'entretien des équipements techniques (chaudières granulés, ventilation double flux) et les professeurs à l'utilisation du bâtiment. Il est également prévu de réaliser un nouveau test d'étanchéité à l'air du bâtiment, un ou deux ans après, afin de constater l'évolution dans le temps du niveau d'étanchéité à l'air du bâtiment.

Téléchargez le dossier technique complet

Les acteurs du projet

Maître d'ouvrage
Alain Chaplot, maire

Architecte
Jean-Marie BETTE

BET Energie/Fluides et Structure
SNC LAVALIN

BET Eclairage
STUDIO DESCHAMPS

Construction bois/Isolation paille
VAUCOULEUR

Gros oeuvre
GEBAT CONSTRUCTIONS

Chauffage/Ventilation
FAVERGEAT

Les chiffres clés

- Surface de la parcelle : 4 200 m²

- Surface Hors Oeuvre Nette (SHON) : 1 298 m²

- Surface utile (SU) : 1 160 m²

- Volume chauffé (m³) : 3 642,40 m²

- Consommations tous usages : 56 kWhep/an.m²

- Indice d'isolation (W/m².K surface chauffée) : 0,70

- Capacité d'accueil : 6 classes pour 180 enfants et 15 adultes

- Coût (honoraires + travaux) : 2 110 000 €.HT

- Coût total des travaux au m² : 2 177 €.TTC/m²


Par Antonin MADELINE - Chargé de mission Bâtiments durables - Bourgogne Bâtiment Durable

SOURCES ET LIENS

Logo Bourgogne Bâtiment Durable

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

La ventilation naturelle est-elle une solution pertinente pour répondre aux enjeux d'aujourd'hui ?

La ventilation naturelle est-elle une solution pertinente pour répondre aux enjeux d'aujourd'hui ?

La ventilation des bâtiments peut-elle répondre aux problématiques de qualité de l'air intérieur (QAI) sans augmenter les consommations énergétiques ?


EnerJ-meeting Paris le 9 février : « construction et rénovation, sobriété et solutions 0 carbone »

EnerJ-meeting Paris le 9 février : « construction et rénovation, sobriété et solutions 0 carbone »

Le 9 février 2023 aura lieu la 7 ème édition d'EnerJ-meeting Paris sur le thème « construction et rénovation, sobriété et solutions 0 carbone »


Obligation d’installer des panneaux photovoltaïques sur les parkings extérieurs de plus de 80 places

Obligation d’installer des panneaux photovoltaïques sur les parkings extérieurs de plus de 80 places

Les parkings extérieurs de plus de 80 places doivent installer des panneaux photovoltaïques.


Pétition pour une baisse de la TVA sur les matériaux biosourcés, géosourcés et de réemploi

Pétition pour une baisse de la TVA sur les matériaux biosourcés, géosourcés et de réemploi

Voici une pétition pour une baisse de la TVA sur les matériaux biosourcés, géosourcés et de réemploi lancée par La frugalité heureuse et créative


Bonne année 17² x 7 !

Bonne année 17² x 7 !

Prenons connaissance du constat de cette fin d’année qui aura vu un fiasco avant les fêtes : la COP 15 de Montréal sur la biodiversité.


RE2020 pour surfaces inf. à 50 m2, extensions et constructions temporaires

RE2020 pour surfaces inf. à 50 m2, extensions et constructions temporaires

A partir du 1er janvier 2023, l’obligation réglementaire de la RE 2020 est étendue. Découvrez ces nouvelles mesures.


EnerJ-meeting Pais 2023, construire et rénover avec sobriété et zéro carbone

EnerJ-meeting Pais 2023, construire et rénover avec sobriété et zéro carbone

Pour cette 7e édition parisienne d'EnerJ-meeting, événement dédié aux prescripteurs et décideurs du Bâtiment, le thème retenu est : Construire et rénover solutions zéro carbone


2023, année de tous les dangers pour le résidentiel neuf ?

2023, année de tous les dangers pour le résidentiel neuf ?

Découvrons l'état des lieux de l'activité économique en France et sur les perspectives du bâtiment.


Simulateur de votre empreinte carbone

Simulateur de votre empreinte carbone

Grâce au simulateur d'empreinte carbone, vous pouvez évaluer votre impact carbone sur l'environnement. Faites le test en moins de 10 minutes gratuitement !


Systèmes hybrides Hoval, les solutions décarbonées pour vos projets de CVC en collectif et tertiaire

Systèmes hybrides Hoval, les solutions décarbonées pour vos projets de CVC en collectif et tertiaire

Découvrez une présentation des différents appareils qui composent le système hybride Hoval.


Bilan 2021 et perspectives 2022 des industries CVC en France par UNICLIMA

Bilan 2021 et perspectives 2022 des industries CVC en France par UNICLIMA

Découvrez la tendance dans le mouvement de la transition énergétique et écologique en 2021.


Réseaux de chaleur et de froid urbains

Réseaux de chaleur et de froid urbains

Découvrez les solutions pour les réseaux de chaleur et de froid urbains développées par Wilo.


10 millions de logements chauffés par PAC en 2030

10 millions de logements chauffés par PAC en 2030

Équilibre des Énergies partage ses propositions pour atteindre 10 millions de logements chauffés par pompe à chaleur en 2030


Pompe à chaleur pour répondre à la RE2020 dans les logements collectifs

Pompe à chaleur pour répondre à la RE2020 dans les logements collectifs

Avec la réglementation environnementale RE2020, les pompes à chaleur sont devenues quasiment obligatoire, même pour les logements collectifs.


Interclima : performance et rendement du CVC pour répondre au défi bas carbone

Interclima : performance et rendement du CVC pour répondre au défi bas carbone

Découvrons le panorama des innovations CVC du récent salon Interclima avec une présentation de l’offre en équipements de confort orientée performance et rendement et bas carbone.