Deux PAC gaz et solaire : une référence instrumentée

Par Olivier BROGGI – Ingénieur développement GrDF

Le site instrumenté est une résidence pour étudiants d'une superficie de 2200 m² située rue Dinetard à Toulouse. Elle comporte 4 étages et est composée de 119 logements de type T1, un logement pour le gardien de type T4 et plusieurs locaux communs (salles de travail, laverie…). Le bâtiment est chauffé mais non climatisé.

Résidence étudiants PAC gaz Robur

Cette chronique issue de conférences au sein d'ICO(*) vous livre les éléments de conception et le bilan énergétique de cette référence PAC gaz + Solaire.



N'hésitez pas à « blogger » et à donner commentaires et appréciation en fin de page et bonne lecture !




Solution choisie : 2 PAC gaz avec chaudière et solaire

Solution de référence : 2 chaudières à condensation de 110 kW + ECS solaire.

Solution choisie : 2 pompes à chaleur avec un ɳ de production moyen sur PCI estimé à 134 %

L’étude réalisée calculait des temps de retour et des rendements globaux d’installation (pac + chaudière) si on installait une, deux ou trois pompes à chaleur à absorption sur ce site.

Au regard de ces chiffres, le maître d’ouvrage à fait le choix de chauffer son bâtiment par une installation composée de deux pompes à chaleur (PAC) à absorption gaz naturel en base et d'une chaudière à condensation en  appoint.

Chaque PAC aérothermique a une puissance nominale de 35kW (chauffage seul)
L'eau chaude sanitaire est préchauffée grâce à un ensemble de panneaux solaires thermiques et le chauffage de l'ECS est complété par la chaudière gaz à condensation.
L'installation a été instrumentée et suivie sur une saison de chauffe, d'octobre 2011 à avril 2012.

Plus value de la solution PAC gaz : 31900 € TTC

Schéma de l'installation
schéma

schéma
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Instrumentation et performance de l'installation

Sur un an de fonctionnement l'instrumentation de ce site a permis de mettre en évidence quelques coquilles de programmation de sa régulation au moment de la mise en service de l'installation. En effet :

  • La  température d’émission des PAC a été en moyenne de 42°C sans loi d’eau apparente, et elle oscillait généralement entre 40 et 45°C. Une loi d’eau était prévue dans l’étude de manière à travailler à de plus basses températures en mi saison et donc d’avoir de meilleurs rendements des PAC.
  • Les deux PAC fonctionnaient alternativement et l’appoint par la chaudière se mettait en marche dès qu’une PAC ne suffisait pas à fournir l’énergie nécessaire au chauffage  du bâtiment.

    Un problème de paramétrage de la régulation qui ne laissait pas suffisamment de temps au régulateur des PAC pour qu’elles démarrent toutes les deux. La régulation centrale donnait trop vite l’ordre à la chaudière de se mettre en route.
  • L’appoint par la chaudière fonctionnait tous les jours à partir de 6h du matin. Il produisait environ 60 kW pendant 4h puis 10 kW à 30 kW en continu jusqu’à minuit  (sans compter la production d’ECS).

Cependant, et heureusement :

  • Le suivi de site a permis de quantifier les performances de l'installation en termes de confort des occupants par la mesure en hiver des températures et hygrométries des locaux : Température intérieure moyenne en janvier et février (les deux mois les plus froids) : 22,3°C avec une hygrométrie de l'ordre de 40%, donc ambiance très confortable.

  • Température intérieure moyenne en janvier et février (les deux mois les plus froids) : 22,3°C avec une hygrométrie de l'ordre de 40%, donc ambiance très confortable.

  • Taux de disponibilité de l'installation : 100%.

  • Un GUE(1) ou COP gaz(1) de 1.42 en moyenne sur la saison de chauffe, équivalent à une efficacité de production de 142% sur PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur), pour une température d'émission variant entre 40 et 45°C sans loi d'eau.

  • Une performance proche à 11% des valeurs annoncées par le constructeur, qui présente une efficacité de 160% (pour une température d'émission de 40°C).


(1): GUE = COPgaz = rapport entre la production thermique et la consommation de GN de la PAC

  • Un COP sur énergie primaire(2) de 1.25 en moyenne sur la saison de chauffe, soit une consommation des auxiliaires électriques représentant 13% de la consommation totale d'énergie des PAC.


(2) : COPep = rapport entre la production thermique et les consommations de GN et d'électricité auxiliaire de la PAC

Graphique

  • Même en prenant en compte les consommations des auxiliaires, les PAC à absorption gaz restent donc très performantes.

Proportion d'Energie renouvelable de l'installation

Installation solaire Proportion d'EnR sur la consommation des deux PAC

Production d'EnR des 2 PAC : 19300 kWh
Consommation de gaz des 2 PAC : 48900 kWh
Taux d'EnR sur la consommation : 39%


Proportion d'EnR sur la consommation du système de chauffage

(PAC + appoint chauffage par chaudière, production d'ECS exclue)

Production d'EnR système de chauffage : 19300 kWh
Consommation de gaz système de chauffage : 96900 kWh
Taux d'EnR sur la consommation : 20%

De la théorie à la pratique …

schéma



2 PAC :
ɳ de production moyen sur PCI de 134 %
Plus value de 31900 € TTC


Un écart de 12% entre la théorie et la pratique…

Graphique théorie

Cependant, pour l’installation d’une seule pompe à chaleur, le bureau d’étude prévoyait un rendement global de l’installation de 122% sur PCI. Nous sommes donc très proches de ces valeurs.

Maintenant que la régulation a été corrigée (loi d’eau et cascade des machines) nous pouvons donc être confiant pour être très proche de nos 134% théorique l’an prochain.

Conclusion

Le site instrumenté de Toulouse a permis d'évaluer la technologie de pompe à chaleur aérothermique à absorption gaz naturel en fonctionnement basse température (40°C) et a montré un fonctionnement tout à fait satisfaisant :

  • Les performances en chauffage mesurées in situ sont en moyenne de 142% sur énergie primaire pour une température de production d’environ 42°C, soit 11% en dessous de la performance nominale (160% à A7/W40).

  • Le taux de disponibilité de l'installation a été de 100% avec un niveau de confort en température et hygrométrie très satisfaisant.

  • La part des auxiliaires électriques reste importante et représente de 10% à 15% des consommations globales.

Olivier BROGGI – Ingénieur développement GrDF
Olivier BROGGI est Ingénieur d'affaires national chargé chez GrDF du Développement de Réseau.

Ces conférences appelées Journées du Confort de l’Eau dites JCE sont accessibles dans plusieurs villes de France.

Pour assister aux prochaines JCE à Nantes (Octobre), Reims (Novembre) et Toulouse (date à préciser), inscrivez-vous gratuitement auprès du responsable formation ICO : info@association-ico.net

*ICO. L'association ICO, créée en 1991, a pour objectif la progression des idées et techniques permettant d'améliorer les performances énergétiques et environnementales des bâtiments.

→ Sources et Liens




Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Chauffage urbain et réseaux de chaleur, solutions multi-énergies

Les réseaux de chaleur font partie du Plan Climat et représentent des solutions multi-énergies. Découvrez comment construire ces réseaux ainsi que leur fonctionnement.


Gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites

Gestion énergétique des bâtiments tertiaires  et multisites

En réponse au décret tertiaire et décret BACS pour optimiser la gestion énergétique des bâtiments tertiaires et multisites : solution EMS et comptage électrique communiquant


Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Réseaux de chaleur : accélérer le développement pour répondre aux objectifs réglementaires

Suivons l'évolution après avoir reçu les aides par le Fonds Chaleur l'impact sur les réseaux de chaleur pour accélérer le développement.


Rénovation énergétique en copropriété : Trophées métropolitains CoachCopro 2021

Rénovation énergétique en copropriété : Trophées métropolitains CoachCopro 2021

Le mercredi 24 mars 2021 se déroulait la cérémonie virtuelle de remise de prix des Trophées métropolitains CoachCopro 2021.


Rénovation énergétique par étapes pour le logement individuel. Rapport d’expertise

Rénovation énergétique par étapes pour le logement  individuel.  Rapport d’expertise

Découvrez l'étude qui fait un point concret sur la rénovation « par étapes » des logements et analyse les conditions de réussite à la réalisation de rénovations performantes .


Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Sept organisations professionnelles créent l’Association Française de la Ventilation

Découvrons la création et la structuration de l'Association Française de la Ventilation qui a eu lieu ce 27 Janvier 2021.


RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

RE2020 : évolutions, nouveautés et avis d’un bureau d’études référent

La Réglementation Environnementale 2020, reportée à 2021, continue d'inclure nouveautés et évolutions. Nathalie Tchang, directrice BET TRIBU ENERGIE, nous en présente les détails.


Nouveau DPE : l’occasion d’une dose supplémentaire de vaccin contre la confusion DPE - audit

Nouveau DPE : l’occasion d’une dose supplémentaire de vaccin contre la confusion DPE - audit

Assistez au dialogue constructif entre deux personnages sur le nouveau DPE - Diagnostic Performance Energétique.


Burger King n’attend pas la RE2020 et montre la voie !

Burger King n’attend pas la RE2020 et montre la voie !

Burger King se démarque encore et ce n'est pas que du marketing ! La société s'engage dans une démarche de performance énergétique respectant les exigences de la prochaine RE2020


Rénovation énergétique des logements en France, étude de l’ONRE et statistiques

Rénovation énergétique des logements en France, étude de l’ONRE et statistiques

L’ONRE (observatoire national de la rénovation énergétique) offre un panorama des rénovations énergétiques en France.


Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Décret tertiaire en rénovation : une obligation qui demande savoir-faire et temps

Le nouveau décret tertiaire en rénovation est désormais obligatoire pour tous les bâtiments existants de plus de 1000m2. Aussi, comment transformer cette obligation en opportunité ?


La ventilation double-flux thermodynamique : performances et qualité sanitaire

La ventilation double-flux thermodynamique : performances et qualité sanitaire

Tous les ERP sont concernés par la nécessité de réaliser des économies d'énergie et de sécuriser la qualité d'air respiré. La ventilation double-flux thermodynamique est une réponse fiable


PAC air-air, confort avec la console compacte, silencieuse et performante

PAC air-air, confort avec la console compacte, silencieuse et performante

La pompe à chaleur air-air est une solution aussi performante que compacte et silencieuse. Elle offre ainsi un confort total aux utilisateurs.


Chauffage, rafraîchissement et ECS : le confort n’admet pas de « circonstances exceptionnelles »

Chauffage, rafraîchissement et ECS : le confort n’admet pas de « circonstances exceptionnelles »

Avec l'augmentation de la présence au domicile, il devient nécessaire de trouver des solutions à haute efficacité énergétique, notamment en terme de chauffage et rafraîchissement des habitation


2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

2021 et la Réglementation Environnementale : une année électrochoc ?

Suivons l'évolution de la RT 2012 à la future RE 2020, 2021 selon un calendrier mal adapté et incertain.