Chargement...

Rénovation à énergie zéro du logement social. Retour d’expérience et massification

Par Sébastien DELPONT, Directeur du programme EnergieSprong France
et Fabien LASSERRE, Responsable pôle innovation technique, Vilogia, promoteur privé d'immobilier social

La rénovation à énergie zéro n’est pas un idéal mais une réalité avec la démarche EnergieSprong initiée aux Pays Bas et mise en œuvre en France dans un objectif de massification de la rénovation énergétique du parc social. Voici un retour d’expérience de cette nouvelle démarche de performance énergie zéro en rénovation avec un coût maîtrisé et une recherche ciblée du confort des locataires. Regard croisé d’un bailleur social Vilogia et d’EnergieSprong, lors de la Journée EnerJ-meeting à Paris le 7 févier 2019.


Rénovation à énergie zéro : regard croisé d’un promoteur et d'EnergieSprong
VIDEO conférence EnerJ-meeting du 7 février 2019


1

Rénovation à énergie zéro du logement social, la démarche EnergieSprong

Initiée aux Pays-Bas, la démarche EnergieSprong est ambitieuse. Elle s’appuie sur :
→ Un niveau énergie zéro garanti (tous usages) sur 30 ans, grâce à une meilleure efficacité énergétique et à la production locale d’EnR,
→ Un surinvestissement financé par les économies d’énergie et de maintenance réalisées sur 30 ans, sans impact sur le reste à vivre des occupants, leur assurant un « bouclier énergétique »,
→ Des travaux réalisés en une semaine et en site occupé via l’utilisation, entre autres, d’éléments préfabriqués et de la maquette numérique,
→ Un logement attractif, confortable et esthétique, avec d’autres travaux d’amélioration.

En France, la démarche est portée par l’USH, le CSTB et le Pôle Fibres Energivie et coordonnée par la société GreenFlex avec le soutien de l’UE. Fin 2018, elle se concrétise par la signature d’une Charte d’Engagement par 64 acteurs (fournisseurs de solutions, facilitateurs et bailleurs) dont 14 bailleurs s’engageant à lancer la rénovation de plus de 6500 logements d’ici 2022.

A date, 2 premiers pilotes ont été réalisés en 2018 dans les Hauts de France sur les patrimoines de Vilogia et ICF Habitat et 4 autres pilotes sont en cours en Auvergne-Rhône- Alpes, Bretagne et Hauts de France.

Les premiers retours sont très positifs. Les groupements ont su fournir, dans un délai court, des réponses complètes et de qualité, et le fait de devoir atteindre le niveau E=0 n’a pas représenté de contrainte technique spécifique. La charge de travail s’est concentrée en majorité sur la phase de conception, du fait de la préfabrication d’une partie de la rénovation et la coopération entre les différents corps de métiers a été cruciale.

L’intérêt de la démarche pour un organisme de logement social
Comme l’explique Fabien Lasserre (cf. paragraphe suivant), EnergieSprong répond à de nombreuses contraintes rencontrées par les bailleurs sociaux.

L’intérêt de la démarche pour la maîtrise d’oeuvre
La démarche EnergieSprong a pour volonté de faire travailler ensemble les acteurs de la filière de la construction et de la rénovation1, dans un esprit collaboratif et avec un objectif commun de massifier la rénovation énergétique. Cela nécessite un temps plus long pour fournir des réponses performantes.

L’intérêt de la démarche pour les pouvoirs publics
Pour les collectivités locales, EnergieSprong est l’occasion de redynamiser des quartiers en ayant un impact social et économique positif, en permettant un embellissement des villes, la recréation d’un lien social, tout en s’engageant dans la réduction de la consommation énergétique, le développement des EnR et la lutte contre la précarité énergétique.
A l’échelle nationale, EnergieSprong contribue à l’atteinte des objectifs fixés dans la LTECV et des engagements internationaux, avec à la clé des bénéfices économiques.

1- Maîtres d’ouvrage, architectes, bureaux d’études, fournisseurs de solutions, entreprises de construction, mainteneurs, énergéticiens, opérateurs de réseau, collectivités, financeurs, usagers etc


2

EnergieSprong, Rénovation à énergie zéro du logement social

EnergieSprong est une initiative néerlandaise créée il y a une petite dizaine d’années. L’objectif est d’atteindre le plus haut niveau de performance énergétique (standard de l’Union Européenne en 2050) tout en atteignant un très haut niveau de satisfaction de la part des locataires, en faisant bénéficier le bâtiment des progrès du numérique et de l’industrialisation pour garantir sur 30 ans une consommation énergétique nulle. C’est-àdire de rénover des logements en 2019 qui seront plus performants que les meilleurs logements neufs actuellement construits !

Ce concept répond totalement aux objectifs des bailleurs. En effet, les bailleurs investissent sur des temps longs, les temps des crédits immobiliers. Les bailleurs sociaux cherchent aussi à lutter réellement contre la précarité énergétique. Or actuellement, les travaux effectués en rénovation ne sont jamais garantis simplement. EnergieSprong offre la possibilité, via un contrat global de performance associant concepteur, constructeur et exploitant, de garantir simplement la performance. En effet, l’objectif n’est pas d’être à x% en dessous d’un seuil théorique mais bien d’arriver à une énergie nulle sur une année. La production d’électricité des panneaux photovoltaïques compense l’intégralité des consommations énergétiques des logements (chauffage, cuisson, TV,…).

Au-delà de la garantie long terme d’une consommation énergétique nulle, c’est aussi l’intérêt central pour la satisfaction du locataire qui est extrêmement importante !
Souvent cette recherche de satisfaction n’est pas clairement exprimée par les bailleurs lors des rénovations. Elle est intégrée dans les programmes via des travaux d’embellissements ou d’amélioration thermique. Là, la satisfaction passe par les actions de travaux mais aussi par le comportement sur le chantier ! Cet aspect est central : le chantier doit bien se passer pour le locataire.

Enfin, EnergieSprong permet de répondre très vite aux impératifs de réhabilitation. Les maisons pilotes de 80 m² ont été rénovées en 6 semaines et il est tout à fait possible d’abaisser cette durée à 3-4 semaines. Le bailleur peut alors concentrer son action sur d’autres opérations et les locataires sont impactés sur une durée bien plus courte que d’habitude. EnergieSprong est un produit qui répond à toutes les attentes des bailleurs. Cependant, cette démarche induit de profonds changements sur toute la chaîne de la construction.
S’il y a un produit qui mérite une mobilisation et une intelligence collective massive, c’est bien EnergieSprong.


Par Sébastien DELPONT, Directeur du programme EnergieSprong France
et Fabien LASSERRE, Responsable pôle innovation technique, Vilogia, promoteur privé d'immobilier social



Sébastien Delpont

Sébastien DELPONT
Diplômé de l’Ecole Centrale de Lille et titulaire d’un MSc en Ingénierie de l’environnement de l’Université Technique du Danemark, Sébastien Delpont est directeur associé chez GreenFlex et manager du programme EnergieSprong France. Il accompagne des organisations à innover et à accélérer leur transition dans le domaine de l’énergie, de l’économie circulaire et la smart city.

Fabien Lasserre

Fabien LASSERRE
Ingénieur, Fabien Lasserre a occupé différents postes liés à l’immobilier durable chez des bailleurs sociaux et foncières (ICF Habitat, Poste Immo), des bureaux d’études et sociétés de conseils (Rothschild, groupe Suez). En 2015, il prend la responsabilité du pôle d’innovation technique de Vilogia et gère avec ses équipes les projets innovants concernant la performance environnementale des bâtiments (passifs, autoconsommation, empreinte environnementale…) et le numérique pour le logement (BIM, bâtiments connectés, impression 3D, industrialisation des procédés constructifs).


SOURCES ET LIENS

EnergieSprong
Vilogia

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité