Résidence HLM BBC chauffée aux eaux grises usées

Par Alain Mouré - Président et fondateur de la PME Biofluides Environnement

Quand un immeuble insalubre devient une résidence HLM BBC chauffée aux eaux grises usées.

Se chauffer à partir des eaux grises usées perdues quotidiennement par nos lave-vaisselle, lave-linge et lavabos...c'est désormais possible. L'idée, simple et astucieuse, revient à Alain Mouré. Président et fondateur de la PME Biofluides Environnement, ce spécialiste du traitement de l'eau a imaginé un système capable de récupérer toutes les calories perdues lors du transfert des eaux grises usées : l'E.R.S® pour Energy Recycling System. Reportage dans une nouvelle résidence HLM à Paris 11ème.

Longtemps réputée pour son caractère populaire, la rue de Charonne vit depuis plusieurs années au rythme des profondes mutations engagées par la ville de Paris. Galeries d'arts, boutiques branchées...et logements sociaux animent désormais cette artère centrale du quartier de la Roquette. C'est là, au numéro 138, que les badauds peuvent remarquer la toute nouvelle architecture d'un vieux bâtiment qui était devenu, au fil du temps, insalubre.

Immeuble rue de Charonne

Un vaste programme de requalification

A l'origine de ce projet, un protocole d'accord pour éradiquer l'habitat indigne signé entre le bailleur ICF Habitat La Sablière, filiale de la SNCF, la ville de Paris et la SIEM (Société Immobilière d'Economie Mixte de la Ville de Paris). Après démolition, l'ancien immeuble qui abritait 13 familles, s'est transformé en l'espace de 13 mois en une résidence HLM BBC Effinergie de 17 logements allant du T1 au T5.

Pour atteindre le niveau de performance exigé par le label - soit une consommation énergétique inférieure à 50 kWep/m²/an - ICF Habitat Sablière a notamment fait appel à la technologie E.R.S®. Ce concept, inventé par la PME Biofluides Environnement, permet de récupérer la chaleur émanant des eaux grises usées et la recycler pour alimenter le circuit de chauffage et d'eau chaude sanitaire.

Pour découvrir l’installation E.R.S® il faut se rendre au sous-sol de l’immeuble. Là, dans un local technique de 15 m², une cuve de 2000 litres est alimentée en temps réel par les eaux grises (eaux usées "chaudes" provenant des lave-linge, lave-vaisselle, douches, éviers...) générées par les locataires. Une fois extraites par l'intermédiaire d'échangeurs, les calories sont transmises au circuit évaporateur d'une pompe à chaleur développée spécialement pour fonctionner avec la cuve E.R.S® de Biofluides Environnement.

Les eaux ainsi « délestées » de leur chaleur sont alors rejetées à l’égout. Le circuit condenseur préchauffe l'eau chaude sanitaire avec un COP de 3,2 à 55°C. Avec sa technologie ERS, Biofluides Environnement parvient à couvrir 60% des besoins en eau chaude sanitaire de l'immeuble. Concrètement, sur une consommation quotidienne de 0,7m³ d'eau chaude à 55°C par appartement, l'ERS® permet de fournir 0,7 m³ d'eau à 40 °C.

Pour les locataires des 17 logements, l'ERS ® permet de réaliser une économie de près de 60% sur leur facture d'eau chaude sanitaire.

Ce vaste programme de requalification a nécessité, en plus de la démolition de l'ancien bâti, le recours à un système constructif en pré-murs béton afin de répondre aux contraintes d'accessibilité et d'exigüité du site.


L’installation E.R.S® est installée au sous-sol de l’immeuble

60% d’économie sur la facture d’ECS (eau chaude sanitaire)

A eux seuls, les lave-linge et lave vaisselle d'une famille de 4 personnes produisent chaque année près de 5000 litres d'eau à 50°C. A cela s'ajoutent les consommations liées aux douches, bains et autres usages courants d'eau chaude. Au final, la quantité moyenne de ce foyer atteindra 50 000 litres par an ! C'est pour exploiter ce gisement de chaleur perdue que Biofluides Environnement a développé l'ERS®...Avec comme enjeu principal la réduction de la facture énergétique des locataires.

Sur le projet de la rue de Charonne, la mise en œuvre de la technologie ERS® permet aux occupants de bénéficier d'économies réelles à hauteur de 60% sur leur facture d'eau chaude sanitaire. Les besoins en ECS du bâtiment représentent près de 28 270 KWh. Biofluides Environnement et sa technologie ERS® permettent de produire une chaleur nette de 15 376 KWh. Les économies d'énergies équivalent à 15 376 KWh/an et seront impactées par le bailleur social sur la quittance de loyer.

Consommation énergétique de 49,5 kWep/m²/an

Pour atteindre un tel niveau de performance énergétique, le bailleur social et ses partenaires ont fait appel à de nombreuses solutions innovantes au delà du système de récupération des eaux grises usées :
- pré-murs en béton livrés sur le chantier,
- système d'ITE,
- toitures végétalisées pour assurer une bonne isolation et étanchéité,
- menuiseries mixtes bois/aluminium
- brise-soleil sur la façade sud pour le confort d'été et les apports solaires d'hiver,
- balcons rapportés sur la structure pour éviter les ponts thermiques,
- recours à des chaudières gaz à condensation.

L'ensemble bénéficie des labels Habitat & Environnement option Performance et BBC Effinergie et est conforme au Plan Climat de la ville de Paris exigeant une consommation énergétique inférieure à 50 kWep/m²/an, soit sur un logement standard de 60 m², une consommation de 250 €/an.


Les balcons rapportés sur la structure évitent les ponts thermiques

Une technologie unique en France

Développé exclusivement par Biofluides Environnement, l'’E.R.S® est un système unique de récupération des calories issues des eaux grises usées générées par les locataires. Le système est composé d’une cuve dans laquelle circulent les eaux grises usées en contact avec des échangeurs. L’énergie captée augmente la température de l’eau circulant dans les échangeurs qui, couplés à une pompe à chaleur Eau/Eau crée de l’eau chaude sanitaire réinjectée dans le réseau principal d’ECS des immeubles. L’ensemble Cuve/PAC est géré par une armoire de Commande & Contrôle équipée d’un automate industriel programmable qui assure l’ensemble des fonctions d’automatisme de commande des vannes, de cycle de nettoyage automatique, de régulation de la PAC et circuits fluides associés. Ce dernier assure également la gestion des alarmes, la surveillance télémétrique du système E.R.S® via les capteurs, compteurs, et informations de contrôles du système. Une fois analysées et traitées en temps réel, ces informations sont converties pour être diffusées au bailleur et/ou aux locataires via un écran dans le hall de l’immeuble (disponibles également via internet ou SMS).

Depuis son lancement en 2006, la technologie E.R.S® a été déployée dans plus de 19 réalisations en France, principalement pour des projets d'habitat.

Les acteurs du projet

Maître d’ouvrage : ICF Habitat La Sablière

Entreprise générale : Bouygues Bâtiment Ile de France Habitat Social

Architecte : L-BA - Living and Building Archishop - Thibaut ROBERT

Labels : Qualitel H&E, profil A option performance - BBC Effinergie - Plan Climat de la Ville de Paris

Les chiffres clés

- SHON : 1 390 m²

- Début des travaux : février 2012

- Fin des travaux : avril 2013

- Durée des travaux : 14 mois

- Montant global de l'opération : 4 488 000 € TTC

Par Alain Mouré - Président et fondateur de la PME Biofluides Environnement

SOURCES ET LIENS

Commentaires

  • jean-claude
    0
    11/04/2014

    temps de retour ?
    coût du projet lié à la récupération ?
    économies ?
    durée de vie du matériel ?


  • Patrick
    0
    12/11/2013

    Bonjour,

    Le lien vers le rapport RAGE semble ne pas fonctionner..
    Cordialement

    (réparé, et merci de votre message, climatiquement vôtre, le webmaster)


LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Retour d’expérience sur 106 maisons rénovées BBC et plus à énergie positive

Retour d’expérience sur 106 maisons rénovées BBC et plus à énergie positive

La rénovation en résidentiel, Enertech, Effinergie, Médiéco et négaWatt en ont démontré toute sa portée en rénovant 106 maisons devenues BBC.


Actions technico-économiques pour éradiquer les étiquettes F & G d’un patrimoine de logements sociaux

Actions technico-économiques pour éradiquer les étiquettes F & G d’un patrimoine de logements sociaux

Les étiquettes énergétiques F et G liées au DPE sont un fléau pour le patrimoine de logements sociaux, au coeur des enjeux du secteur bâtiment. Comment les éradiquer ?


Solutions de rénovation globale de maisons individuelles : les 11 projets de référence « Rénostandard »

Solutions de rénovation globale de maisons individuelles : les 11 projets de référence « Rénostandard »

11 projets de référence Rénostandard sous les lumières du programme PROFEEL et du CSTB : découvrez les solutions de rénovation globale de maisons individuelles


Baromètre QUALIT’EnR 2022 : « Les Français et les EnR »

Baromètre QUALIT’EnR 2022 : « Les Français et les EnR »

Le baromètre QUALIT’EnR 2022 démontre que plus d’un Français sur trois envisagent d’équiper leur logement en EnR, soit 37 %.


Bilan 2021 et perspectives 2022 des industries CVC en France par UNICLIMA

Bilan 2021 et perspectives 2022 des industries CVC en France par UNICLIMA

Découvrez la tendance dans le mouvement de la transition énergétique et écologique en 2021.


Réseaux de chaleur et de froid urbains

Réseaux de chaleur et de froid urbains

Découvrez les solutions pour les réseaux de chaleur et de froid urbains développées par Wilo.


Guide de solutions pour répondre aux exigences de la RE2020

Guide de solutions pour répondre aux exigences de la RE2020

Schneider Electric a conçu un Guide pour répondre aux exigences de la Réglementation Environnementale 2020.


Retour d’expérience RE2020 en logements collectifs avec seuils échéance 2025

Retour d’expérience RE2020 en logements collectifs avec seuils échéance 2025

Intéressons-nous au retour d'expérience de l'ingénieur énergie-environnement David Lebannier sur les logements collectifs avec seuils échéance 2025.


La ventilation double-flux thermodynamique : un COP jusqu'à 12, sans contamination possible

La ventilation double-flux thermodynamique : un COP jusqu'à 12, sans contamination possible

Le Covid continue et le décret tertiaire impose un fort objectif d'économies d'énergie : répondre à ces problématiques est-il encore possible ?


La ventilation double-flux thermodynamique, sans contamination possible

La ventilation double-flux thermodynamique, sans contamination possible

Pour éviter toute contamination par la ventilation, il existe désormais des solutions telles que la ventilation double-flux thermodynamique.


Les industriels du CVC sont-ils prêts pour l'évaluation de l'impact carbone d'un bâtiment ?

Les industriels du CVC sont-ils prêts pour l'évaluation de l'impact carbone d'un bâtiment ?

Depuis plusieurs années, les industriels du secteur CVC se sont engagés dans la démarche PEP.


Nouveau DPE : chronique d’un désastre annoncé

Nouveau DPE : chronique d’un désastre annoncé

Ce 1er avril 2022, la liste des logiciels permettant de réaliser le calcul du nouveau DPE a été publiée. Pour BBS Slama, c'est le désastre annoncé.


Nouveaux équipements de chauffage : exit le fioul, mais maintien du gaz et du « biofioul » !

Nouveaux équipements de chauffage : exit le fioul, mais maintien du gaz et du « biofioul » !

Avec la mise en application du nouveau décret, les nouveaux équipements de chauffage ne peuvent plus fonctionner au fioul mais le gaz et le biofoul demeurent acceptés !


Rex Résidentiel : démarche durable à Saint Tropez (83)

Rex Résidentiel : démarche durable à Saint Tropez (83)

Thermozyklus présente un retour d'expérience de démarche durable auquel la marque a contribué. En résidentiel à Saint-Tropez


Le futur label RE2020 confié à un Groupement d’Intérêt Ecologique et au Plan Bâtiment Durable

Le futur label RE2020 confié à un Groupement d’Intérêt Ecologique et au Plan Bâtiment Durable

Le futur label RE2020 est en cours d'élaboration. C'est le Plan Bâtiment Durable et le Groupement d’Intérêt Ecologique qui en ont la charge