ère opération labellisée "Bâtiment biosourcé" de la région Occitanie.">ère opération labellisée "Bâtiment biosourcé" de la région Occitanie." />

Chargement...

Résidence Les Magnolias : 1ère labellisation « bâtiment biosourcé » d’Occitanie

Par Lise BIRARD - Chargée de communication Envirobat Occitanie, Site de Toulouse

Lauréate en 2013 de l’appel à projet « Bâtiments économes de qualité environnementale en Midi-Pyrénées » la résidence "Les Magnolias" est la 1ère opération labellisée "Bâtiment biosourcé" de la région Occitanie. Elle propose 23 logements sociaux exemplaires en matière de performances environnementales et énergétiques sous la forme de deux nouveaux bâtiments où la couleur orange des pare-soleil verticaux tranche avec le bois des bardages.

Plan de masse

Crédit photo Lieux Communs

L’opération menée par Nouveau Logis Méridional (groupe SNI) a consisté à construire, sur une parcelle comprenant déjà un bâtiment de 30 logements datant des années 80, 23 logements supplémentaires répartis dans 2 bâtiments afin de limiter les vis-à-vis et les ombres portées.


1

Un système constructif mixte béton/bois

La parcelle comprenant déjà un bâtiment, la préfabrication a été un critère de choix pour éviter de trop lourdes installations de chantier, aussi bien pour la structure porteuse en béton que pour les façades en ossature bois.

Résidence Les Magnolias

Crédit photo Ademe

L’ossature porteuse (poteaux, planchers, refends) est en béton pour des questions à la fois d’inertie thermique, de performance acoustique et de gestion de la sécurité incendie. L’enveloppe extérieure isolante est en ossature bois, en partie préfabriquée (ossature, liteaux, bardage), le reste étant mis en oeuvre sur site (isolation en laine de roche, revêtement intérieur en plaque de plâtre).

béton et bois

Les murs de refends sont en béton « bilame », les façades en ossature et panneaux bois
Crédit photo CeRCAD Midi-Pyrénées


façades en bois prêtes à être posées

Le bâtiment B en chantier : noyau intérieur en béton et façades en bois prêtes à être posées
Crédit photo CeRCAD Midi-Pyrénées


façade en bois

Le bâtiment B en chantier : façade en bois donnant sur une loggia, avant son isolation
Crédit photo CeRCAD Midi-Pyrénées


Le choix du bois en réponse à l’objectif de labellisation « biosourcé niveau 3 » : le bardage est en Douglas autoclave pré-grisé en usine pour faciliter la maintenance et pour des raisons esthétiques (plus grande homogénéité du vieillissement du bois dans le temps quelle que soit l’exposition des façades).


bardage pré-grisé

Esthétique des façades en bardage pré-grisé
Crédit photo Ademe


Les menuiseries sont en Chêne. Elles sont oscillo-battantes et équipées de persiennes à projection pour faciliter la gestion du confort d’été (ventilation traversante possible en toute sécurité et protection vis-à-vis du soleil tout en gardant de la luminosité).

volets en bois à projection

Les menuiseries sont en chêne et les occultations sont des volets en bois à projection
Crédit photo CeRCAD Midi-Pyrénées


Le bois est également utilisé pour les balcons, loggias et terrasses et pour certaines parties des toitures.
Du côté des isolants, l’origine biosourcée des matériaux se trouve dans l’isolation en fibre de bois et de bois/chanvre des faux-plafonds des toitures (principalement celles du bâtiment A).
Adossée à la démarche de qualité environnementale Habitat&Environnement (profil A), l’opération atteint le niveau 3 du label « Bâtiment biosourcé » avec 53 kg/m² de surface de plancher, le seuil minimum étant à 36 kg/m² pour ce type de bâtiment.


Balcon résidence Les Magnolias

Les balcons comprennent un espace rangement
Crédit photo Ademe



2

Détails du système constructif

Structure porteuse béton / façades bois autoporteuses d’un étage à l’autre
Charpente et couverture : toitures-terrasses non accessibles sous étanchéité en bitume élastomère
Isolation sous étanchéité par 6 cm de polystyrène expansé

bâtiment A : R+3 : plancher haut béton 20 cm, support des capteurs solaires ; R+2 : solive et panneaux bois.
Isolation par 32 cm de fibre de bois/chanvre posée sur faux-plafonds suspendus, combles ventilés.

bâtiment B : R+3 : plancher haut béton 20 cm, support des capteurs solaires - isolation par l’extérieur par 23 cm de laine de roche ou polystyrène expansé ; R+1 : solive et panneaux bois - isolation par 32 cm de fibre de bois/chanvre posée sur faux-plafonds suspendus.

Murs extérieurs :
bâtiment A : RDC : béton bilame à isolation intégrée ou non suivant locaux (béton préfabriqué 6 cm - PSE 12 cm - béton coulé 12 cm - béton préfabriqué 6 cm) ; étages : ossature bois isolée par 20 cm de laine de roche (12 cm entre ossature et 8 cm en doublage intérieur)

bâtiment B : suivant parois, béton bilame à isolation par l’extérieur 12 cm ou ossature bois isolée par 20 cm de laine de roche (12 cm entre ossature et 8 cm en doublage intérieur).

Murs de refends : béton bilame 20 cm.
Plancher bas : béton 20 cm avec isolant sous dalle de 13 cm (polystyrène expansé) et isolant sous chape de 6 cm. Planchers intermédiaires : béton 20 cm.
Parois vitrées : menuiseries bois double vitrage 10/20/4 argon. Occultation par volets persiennés bois à projection et gestion manuelle.
Finitions : murs et plafonds peints ; sols carrelés.

Résidence Les Magnolias

Crédit photo CeRCAD Midi-Pyrénées


3

Choix des équipements de confort

Chauffage :
→ Pour les grands logements (T2bis, T3, T4) : chaudière gaz individuelle à condensation (23,7 kW) et radiateurs à eau chaude
→ Pour les petits logements (T1, T2) : convecteurs électriques.

Eau Chaude Sanitaire : Chauffe-Eau Solaire Collectif avec appoint stockage Individualisé (CESCAI)

Ventilation : ventilation mécanique simple flux hygroréglable de type B

Rafraîchissement : aucun

Eclairage : lampes basse consommation avec détection de présence pour les communs

Suivi des consommations : compteurs dans chaque logement avec accès aux informations pour les locataires via une application smartphone


4

Consommations énergétiques

Consommation d’énergie primaire réglementaire visée : 40,7 kWhep/m².an (bâtiment A) et 38,3 kWhep/m².an (bâtiment B)

Chauffage : 18,5 kWhep/m².an (bâtiment A) et 16,9 kWhep/m².an (bâtiment B)
ECS : 14,2 kWhep/m².an (bâtiment A) et 15,8 kWhep/m².an (bâtiment B)
Eclairage : 3,6 kWhep/m².an (bâtiment A) et 3,9 kWhep/m².an (bâtiment B)
Ventilation et auxiliaires : 4,3 kWhep/m².an (bâtiment A) et 1,8 kWhep/m².an (bâtiment B)
Rafraîchissement : 0 kWhep/m².an (bâtiment A) et 0 kWhep/m².an (bâtiment B)

Production solaire thermique visée : 10,4 kWhep/m².an (bâtiment A) et 9,3 kWhep/m².an (bâtiment B)

Etanchéité à l’air
bâtiment A : Q4PaSurf = 0,35 m³/h.m²
bâtiment B : Q4PaSurf = 0,24 m³/h.m²
(valeur visée = 0,8 ; valeur réglementaire = 1)


5

Une opération labellisée Biosourcé et Effinergie+

Démarche qualité atteinte : certification Habitat & Environnement Profil A – Label Biosourcé et Effinergie+

De part sa performance énergétique en conception, l’opération a été labellisée Effinergie+ (soit RT12 - 20%).

Les équipements choisis sont simples afin de faciliter leur utilisation et leur maintenance, dans un but de maîtrise des charges locatives.
Pour inciter les locataires aux économies d’énergie, les logements sont équipés de compteurs individuels et un suivi web des consommations est proposé.

Hall d'entrée résidence Les Magnolias

Hall d'entrée du bâtiment A
Crédit photo CeRCAD Midi-Pyrénées



LES ACTEURS DU PROJET

LES CHIFFRES CLÉS

Maître d’ouvrage
Nouveau Logis Méridional

Architectes :
Lieux Communs

Ingénierie :
TPF-i (BETEREM Ingénierie)
Novacert
ATP
Qualiconsult
Gamba Acoustique & Associés
Alios

Terrain : 4246 m²
Surface de plancher : 1402,5 m²
SHON RT : bâtiment A : 675,3 m² / bâtiment B : 1115,1 m²
SHAB : bâtiment A : 476,45 m² / bâtiment B : 832,71 m²

Typologie des logements : bâtiment A : 4 T1, 3 T3, 2 T4
bâtiment B : 8 T2, 2 T3, 4 T4

Coût total de l’opération : 1614 € HT/m² SHON RT
Coût du bâtiment (hors VRD et aménagement espaces verts) : 1167 € HT/m² SHON RT
Coût de maîtrise d’oeuvre & ingénierie : 214 € HT/m² SHON RT



Par Lise BIRARD - Chargée de communication Envirobat Occitanie, Site de Toulouse


SOURCE

logo envirobat

Commentaires

  • OLIVIER
    15/03/2018

    Une description précise montrant bien comment on peut valoriser le bois autour du béton dans un processus de construction rapide, prenant aussi en compte la limitation des charges pour les locataires.

  • Noé
    22/02/2018

    Belle réalisations architecturale. Cependant, comment un bâtiment ayant ses T1 et T2 chauffés aux convecteurs et ses plus grands appartements chauffés au gaz (combustible polluant de provenance lointaine) peut il être certifié "biosourcé" ? Un chauffage centrale d'origine biomasse (granulés, plaquettes...) aurait été bien plus approprié .

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité