Simulation Thermique Dynamique de la Mairie de Bastia

Par Philippe FOBIS – Directeur du BET FOBIS



La rénovation thermique de l’Hôtel de Ville de Bastia a été réalisée dans le cadre de « l'Appel à Projets Bâtiments Démonstrateurs en Corse ». L’objectif réglementaire était de rénover avec un Cep après travaux au plus égal au Cep avant travaux diminué de 40%, soit Cepaprès travaux≤60% Cepavant travaux.

La Simulation Thermique Dynamique (STD) demandée par le maître d’ouvrage au BET avait comme objectif d’optimiser et de prioriser les solutions techniques et les investissements.

Le bâtiment existant étudié est un bâtiment administratif de bureaux essentiellement. C’est un ERP de 5ème catégorie qui date des années 1960 et accueille principalement la mairie de Bastia (2B).


mairie de Bastia




Objet de l’étude de simulation thermique

L’étude de simulation thermique dynamique était demandée dans le cahier des charges concepteurs de la mairie de Bastia. L’objet était est de confirmer les économies de chauffage et climatisation et les retours sur investissements liées aux différents choix de techniques mises en œuvre pour le bâtiment, ainsi que d’optimiser les puissances qui seront installées.


mairie de Bastia



Les principaux travaux de performance énergétique d’un montant de 2,3 M€ HT ont concerné :


  • le remplacement et le renforcement de l’isolation en toiture terrasse.
  • la mise en œuvre d’une ITE (isolation thermique par l’extérieur) et d’un système de peau rapportée en dalle à 90% minérale solidarisé à la paroi par une ossature primaire ménageant une lame d’air ventilée,
  • le remplacement des menuiseries extérieures et des volets,
  • le remplacement du système de chauffage et la mise en place d’un système de rafraîchissement pour gérer la surchauffe de l’été,
  • la mise en place d’une ventilation mécanique contrôlée,
  • le remplacement des luminaires des parties communes,
  • la mise en place d’une GTB



Les détails de l’étude « simulation thermique dynamique » figurent ci-après. Cette étude STD réalisée sur le bâtiment a permis :

  • Au cours de l’APS, de trouver les bons compromis entre les épaisseurs d’isolant thermique de la façade, l’isolant en toiture, les natures des vitrages et le choix des équipements techniques.
  • D’optimiser la puissance installée de chauffage et climatisation par rapport aux calculs classiques apports/déperditions compte tenu de la géométrie du bâtiment et des expositions très différentes des ouvertures des bureaux.
  • Et de justifier auprès du client la mise en place d’un VRV 3 tubes (à récupération d’énergie) par rapport à un VRV deux tubes compte tenu des transferts d’énergie en demi-saison en fonction de l’orientation des façades.


Sur le plan de la réglementation, le calcul réglementaire fait par Clima-Win nous amène à un projet conforme avec un Gain Cep projet / Cep réf de 44.74% et un gain de Cep projet / Cep initial de 64.27%.



Les objectifs du programme Bâtiments Démonstrateurs en Corse ont donc été respectés.

Les détails des travaux et de l’étude thermique réglementaire peuvent être consultés : Rénovation thermique de l'Hôtel de Ville de Bastia



1.1 Masques proches

Les masques proches sont provoqués par les bâtiments environnants qui occultent la course du soleil.



implantation des bâtiments environnants

Masques proches : cette figure montre l’implantation des bâtiments environnants



Solstice d’été à 6H (figure de gauche) et à 18H (figure de droite)

Masques proches

Solstice d’hiver à 8H (figure de gauche) et à 15H (figure de droite)



Les figures montrent les ombres engendrées par les bâtiments aux alentours en fonction des deux solstices. On voit que selon la période, ceci n’est pas négligeable.



1.2 Masque lointain

Le diagramme solaire pour une latitude donnée (42°40’03’’N dans notre cas), permet de visualiser l'azimut et la hauteur du soleil pendant les heures de la journée et suivant les saisons. La courbe du bas représente la course du soleil en Décembre et celle du haut en Juin.


masque lointain
Masque lointain


Le masque lointain schématisé sur la figure ci-dessus ne montrant qu’un léger masque à l’Ouest correspondant au relief de la « montagne » n’aura que très peu d’influence sur le bâtiment.






Calcul de simulation thermique dynamique

Nous allons utiliser deux logiciels pour réaliser cette étude :

- Alcyone pour la saisie du bâtiment
- Pleiades+Comfie pour la simulation thermodynamique




2.1 Saisie du bâtiment sous logiciel Alcyone

Après avoir créé nos parois ainsi que nos menuiseries sous Pleiade, nous obtenons le bâtiment suivant réparti en plusieurs zones :

Saisie du bâtiment sous logiciel Alcyone




2.2 Simulation sous logiciel Pléiade

2.2.1 Parois et Ouvrants

Dans le cas de base, le bâtiment n’est pas isolé. Il comporte aussi des fenêtres bois simple vitrage pour la plupart des locaux.



Composition

R
(m².K)/W

U
W/(m².K)

Plancher bas : Béton 20 cm + carrelage

0,13

2,25

Plancher intermédiaire : Béton 20 cm + carrelage

0,12

2,21

Toiture : Béton 20 cm

0,12

3,55

Mur extérieur : Béton 60 cm

0,35

1,87

Mur extérieur – 5ème étage : Béton 30 cm

0,18

2,76

Mur intérieur Béton 10 cm

0,07

3,04

Fenêtre bois SV Ug = 4.95 ; Uf =

0,24

4,08

Fenêtre bois DV - Ug = 2.95 ; Uf = 2.4

0,36

2,76

Fenêtre PVC DV - Ug = 2.80 ; Uf = 1.80

0,41

2,42

Porte bois intérieure - Uf = 5

0,20

5,00



Caractéristiques des parois et ouvrants




2.2.2 Scénarii utilisés

On va devoir créer plusieurs scénarii pour représenter l’occupation du bâtiment, les consignes de chauffage et de rafraîchissement, les puissances dissipées par les différents appareils et l’éclairage ainsi que la ventilation.


2.2.2.1 Chauffage

La température de chauffage à maintenir est de 20°C la journée et de 18°C la nuit et le week-end.



Scénario de chauffage

Scénario de chauffage



2.2.2.2 Occupation

Pour simplifier, on considère que les bureaux sont occupés toute la durée d’ouverture excepté entre 12H et 13H alors que les salles de réunion seront occupées à temps partiels. On néglige la présence dans les WC ainsi que dans les couloirs et hall. Cela ne va pas influer sur le calcul.

Pour les bureaux, on considère environ 15 personnes en occupation normale. Selon les salles de réunion le nombre de personnes varie entre 15 et 25.



Scénario d’occupation des bureaux et des salles de réunions

Scénario d’occupation des bureaux et des salles de réunion




2.2.2.3 Ventilation

On considère une ventilation aux entrées d’air naturelles (étanchéité et ouvertures des ouvrants). On prend 0.3 Vol/H.


2.2.2.4 Puissance dissipée et Eclairage

La puissance d’un appareil n’est pas toute transformée en chaleur. C’est la puissance dissipée qui représente environ 20-25% de la puissance totale.



Puissance dissipé et Eclairage

Scénario de puissance dissipée






Résultat de la simulation thermodynamique

Nous allons simuler tout d’abord le cas de base avant de voir le gain avec les différentes modifications apportées au bâtiment.


3.1 Cas de base



Zones

Besoins en chauffage

RDC

23 MWh

R+1

7,8 MWh

R+1-MSA

11,4 MWh

R+2

20,2 MWh

R+3

34,7 MWh

R+4

33,3 MWh

R+5

33,3 MWh

Réunion

22 MWh

Hall et Couloir

75,4 MWh

WC

11,3 MWh

Total

260,3 MWh


Besoins en chauffage sans isolation



Les besoins les plus élevés par mètre carré sont ceux du R+5. Cela est dû au fait que les déperditions sont aussi très importantes par la toiture.



Isolation par l’extérieur

On fait le choix d’isoler par l’extérieur. Pour les murs, on utilise le STO THERM CLASSIC : 120 mm (R=3,15 m².K/W).
Pour la toiture, on utilise de l’EFIGREEN ALU 150 mm (R= 6,2 m².K/W) en plus de la dalle existante.




Mur existant + STO THERM CLASSIC 120 mm



R=3,15 m².K/W



Dalle existante + EFIGREEN ALU 150 mm



R= 6,2 m².K/W



Composition des nouvelles parois



Ce processus va permettre de réduire considérablement nos besoins en chauffage.



Zones

Besoins en chauffage

RDC

8,2 MWh

R+1

2,8 MWh

R+1-MSA

4,6 MWh

R+2

8,2 MWh

R+3

8,6 MWh

R+4

9 MWh

R+5

5,5 MWh

Réunion

4,4 MWh

Hall et Couloir

40,7 MWh

WC

4,2 MWh

Total

96,6 MWh

62%


Besoins en chauffage avec isolation des parois



  • Grâce à cette technique, on réalise une économie de 62%.



Remplacement des vitrages

On va remplacer les fenêtres (simple vitrage avec cadre bois pour la quasi-totalité du bâtiment) par des fenêtres PVC double vitrage.




Fenêtre PVC - DV



Uw=1.9 (Facteur solaire vitrage seul = 0.63)



Nouvelles menuiseries




Zones

Besoins en chauffage

RDC

20,2. MWh

R+1

7,5 MWh

R+1-MSA

18,8 MWh

R+2

8,2 MWh

R+3

19,5 MWh

R+4

31 MWh

R+5

33 MWh

Réunion

22 MWh

Hall et Couloir

73,1 MWh

WC

11,2 MWh

Total

252,1 MWh

3,1%


Besoins en chauffage avec isolation des parois



  • Les économies réalisées sont faibles. Cela est cohérent car la surface des ouvrants ne représente pas beaucoup par rapport à la surface totale du bâtiment.




Isolation + Vitrage


Zones

Besoins en chauffage

RDC

7,7. MWh

R+1

2,4 MWh

R+1-MSA

3,3 MWh

R+2

7,6 MWh

R+3

8 MWh

R+4

8,5 MWh

R+5

5,3 MWh

Réunion

4,6 MWh

Hall et Couloir

40,1 MWh

WC

4,1 MWh

Total

93 MWh

64,2%


Besoins en chauffage avec isolation des parois et ouvrants



En combinant l’isolation extérieure et le remplacement des vitrages, les économies réalisées sont considérables.



  • On réalise une économie de 64%




Puissance de chauffage



Evolution de la température annuelle pour la zone RDC
Evolution de la température annuelle pour la zone RDC



La période de chauffage diminue. Il faut donc chauffer de mi-Novembre jusqu’à fin Avril.




Nous allons comparer la puissance de chauffage nécessaire entre notre cas de base et le cas avec isolation extérieure et remplacement des ouvrants. Pour cela, on va considérer se mettre dans le cas le plus défavorable, c’est-à-dire :

- Prendre la température extérieure de base qui est -2°C pour Bastia
- Ne pas tenir compte des apports internes et solaires
- Majorer de 20% la puissance




Zones

Cas de Base

Isolation + Ouvrants

RDC

26 kW

12 kW

R+1

10.3 kW

4.8 kW

R+1-MSA

14 kW

6.8 kW

R+2

24.1 kW

11 kW

R+3

38.5 kW

11.3 kW

R+4

33.2 kW

11.8 kW

R+5

24.4 kW

8.2 kW

Réunion

24.4 kW

7.5 kW

Hall et Couloir

34 kW

16.4 kW

WC

6 kW

1.8 kW

Total

235.2 kW

92 kW


Puissance de chauffage



L’économie pour la puissance de chauffage nécessaire est de 60%. On passe de 90 W/m² à environ 40 W/m².




3.6 Puissance de rafraîchissement

En été, la température peut atteindre jusqu’à 27°C. Pour une raison de confort, nous allons climatiser la journée avec une température de consigne de 25°C.




Période de rafraichissement annuelle pour la zone RDC

Scénario de rafraichissement

Scénario de rafraichissement



  • La puissance de rafraîchissement nécessaire n’est que de 45 kW avec isolation des parois et remplacement des ouvrants.


A titre indicatif, sans isolation, la température peut atteindre jusqu’à 29-30°C et la puissance de climatisation nécessaire pour respecter les consignes de température serait de 110 kW.



très peu de fluctuation de température
Température dans la zone RDC avec chauffage et climatisation



Grâce à l’isolation par l’extérieur et le remplacement des ouvrants, nous voyons bien qu’il n’y a que très peu de fluctuation de température (18°C et 20°C pour le chauffage et 25°C pour le rafraîchissement).

Par Philippe FOBIS – Directeur du BET FOBIS – Avignon (84)

SOURCE



BET FOBIS

BET FOBIS
10 avenue de la croix rouge
84000 AVIGNON
Tél: 04 90 84 08 33

http://betfobis.com

logo aam

Commentaires

  • Yves
    0
    09/10/2015

    "La puissance d’un appareil n’est pas toute transformée en chaleur. C’est la puissance dissipée qui représente environ 20-25% de la puissance totale."
    Aïe! La conservation de l'énergie en prend un sacré coup! Pour des ordinateurs l'énergie consommée est évidemment transformée en chaleur dans le local à 100%. Le seules exceptions sont l'ECS qui finit à l'égout, et une infime partie de la puissance de l'éclairage qui est transmise à travers les vitrages, mais sûrement pas 75%...


LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Guide de solutions pour répondre aux exigences de la RE2020

Guide de solutions pour répondre aux exigences de la RE2020

Schneider Electric a conçu un Guide pour répondre aux exigences de la Réglementation Environnementale 2020.


EnerJ-meeting Lyon le 15 nov. pour « construire et rénover objectif 0 carbone »

EnerJ-meeting Lyon le 15 nov. pour « construire et rénover objectif 0 carbone »

Le 15 novembre 2022 aura lieu la 2e édition d'EnerJ-meeting Lyon. Au programme "Construire et rénover objectif zéro carbone".


Les industriels du CVC sont-ils prêts pour l'évaluation de l'impact carbone d'un bâtiment ?

Les industriels du CVC sont-ils prêts pour l'évaluation de l'impact carbone d'un bâtiment ?

Depuis plusieurs années, les industriels du secteur CVC se sont engagés dans la démarche PEP.


Bilan 2021 et perspectives 2022 des industries CVC en France par UNICLIMA

Bilan 2021 et perspectives 2022 des industries CVC en France par UNICLIMA

Découvrez la tendance dans le mouvement de la transition énergétique et écologique en 2021.


Réseaux de chaleur et de froid urbains

Réseaux de chaleur et de froid urbains

Découvrez les solutions pour les réseaux de chaleur et de froid urbains développées par Wilo.


Première solution double-flux avec homologation incendie C4

Première solution double-flux avec homologation incendie C4

Aldes a développé la première solution double-flux avec homologation incendie C4. Découvrez cette solution de ventilation.


Solutions de rénovation globale de maisons individuelles : les 11 projets de référence « Rénostandard »

Solutions de rénovation globale de maisons individuelles : les 11 projets de référence « Rénostandard »

11 projets de référence Rénostandard sous les lumières du programme PROFEEL et du CSTB : découvrez les solutions de rénovation globale de maisons individuelles


Mondial du Bâtiment : l’enveloppe basse consommation, bas carbone … Et plus encore

Mondial du Bâtiment : l’enveloppe basse consommation, bas carbone … Et plus encore

Des solutions d’industriels orientées maîtrise des ressources, économies d’énergie et réduction des émissions de carbone


Lot CVC et vecteur air : un axe majeur pour réduire la consommation énergétique dans le tertiaire

Lot CVC et vecteur air : un axe majeur pour réduire la consommation énergétique dans le tertiaire

Réduire le consommations énergétiques des bâtiments tertiaires est une difficulté à laquelle le vecteur air peut répondre.


Interclima : performance et rendement du CVC pour répondre au défi bas carbone

Interclima : performance et rendement du CVC pour répondre au défi bas carbone

Découvrons le panorama des innovations CVC du récent salon Interclima avec une présentation de l’offre en équipements de confort orientée performance et rendement et bas carbone.


Nouveau DPE : chronique d’un désastre annoncé

Nouveau DPE : chronique d’un désastre annoncé

Ce 1er avril 2022, la liste des logiciels permettant de réaliser le calcul du nouveau DPE a été publiée. Pour BBS Slama, c'est le désastre annoncé.


Comment bien concevoir une ventilation avec diffusion ?

Comment bien concevoir une ventilation avec diffusion ?

Elément fondamental de la QAI (qualité d'air intérieur), la ventilation se décline sous de nombreux systèmes. Parmi eux, la ventilation avec diffusion. Atlantic vous dit tout


Pourquoi et comment récupérer la chaleur de l’air avant de le rejeter à l’extérieur ?

Pourquoi et comment récupérer la chaleur de l’air avant de le rejeter à l’extérieur ?

Récupérer la chaleur de l'air avant de le rejeter à l'extérieur peut être un atout à maints égards. Atlantic Climatisation et ventilation nous explique pourquoi et comment faire


Montée en compétence des artisans et entreprises partenaires d'Hellio

Montée en compétence des artisans et entreprises partenaires d'Hellio

Hellio oeuvre pour la montée en compétences de ses artisans et entreprises partenaires : découvrez comment !


Décret tertiaire : comment atteindre les objectifs réglementaires en limitant les investissements ?

Décret tertiaire : comment atteindre les objectifs réglementaires en limitant les investissements ?

Le décret tertiare est désormais entré vigueur : comment respecter les objectifs réglementaires tout en limitant le coût des investissements ?