Chargement...

Un suivi d’exploitation qui rapporte plus de 50% d’économies

Par Jean-Noël BONI, Directeur-Adjoint du BET GEE Ingénierie

La mission d’AMO Exploitation « Assistant au maître d’Ouvrage pour l’Exploitation » consiste à apporter le conseil et prestations au maître d’ouvrage afin d’optimiser son bilan d’exploitation, depuis le diagnostic de ses installations jusqu’au suivi d’exploitation.

Nous avons débuté notre mission AMO EXPLOITATION en octobre 2008 sur une copropriété dénommée Etoile Mermoz (13) de 112 logements répartis sur 3 bâtiments. La chaufferie, située en sous-sol, fonctionnait au fioul et assurait le chauffage et la production d’ECS de l’ensemble des logements.

Copropriété Etoile Mermoz

Copropriété « Etoile Mermoz »

La différence entre l’avant suivi d’exploitation et l’après suivi d’exploitation a été largement bénéfique puisque le coût global de l’exploitation - consommation d’énergie et contrat d’exploitation – a diminué de plus de 50% !


1

Une situation de départ propice aux économies d’énergie

SITUATION avant suivi d’exploitation

Chaufferie  n’ayant fait l’objet d’aucune amélioration, matériel vétuste.
Soit un ratio de consommation MWh / DJU : 1,13

Situation après 2 années de suivi d’exploitation en 2010 sans changement de matériel mais avec une vigilance quant à la régulation, l’équilibrage.

  • Ratio de consommation MWh/DJU : 0,86 soit une économie de 23% soit de 12 000 € TTC pour un coût annuel d’AMO de 1 900 € TTC

SITUATION AVANT TRAVAUX en  saison de chauffe 2011/2012

Chaufferie fonctionnant au fioul domestique avec 2 chaudières GUILLOT TOTALTUB de 25 ans
Puissance totale 1 340 KW

  • Coût annuel chauffage et ECS base 1651 DJU : 158 270 € TTC
  • Coût annuel contrat exploitation P2 et P3: 15 457 € TTC

Soit un coût total : 173 727 €TTC/an


2

Des travaux rentabilisés en moins d’un an

TRAVAUX REALISES lors de la saison de chauffe 2012/2013 suite à une Mission MOE

Vue de la chaufferie après travaux

Vue de la chaufferie après travaux

Passage au gaz, installation de 2 chaudières DE DIETRICH C330, restructuration hydraulique pour un montant total travail de 88 373 € TTC (inclus aide des CEE Certificats d’Economies d’Energie pour 22 568 € HT)

Schéma des travaux de chaufferie

Schéma des travaux de chaufferie (Cliquez pour agrandir)

Négociation du contrat d’exploitation par un contrat MTI pour un coût total P2/P3 de 10 693 € TTC, et un coût P1 de 60 617 € TTC pour 1651 DJU
→ Soit coût total de 71 310 €/an soit une économie estimée de 59 %

Dès la première année d’exploitation, économie de 16% par rapport à la consommation prévisionnelle, renégociation du contrat P1 avec COFELY.

Travaux rentabilisé en moins d’un an sans aucun appel de fond, l’appel de fond prévisionnel pour le fioul couvrait financièrement les coûts des travaux et les consommations gaz

A ce jour

Ratio MWH/DJU : 0,55 soit une économie de 51% entre 2008 et 2015
Coût annuel chauffage et ECS : 56 000 € TTC/an soit -65% entre 2008 et 2015

Difficultés et forces du projet
Les principales difficultés de ce type de dossier sont liées aux réticences de l’exploitant, ce qui n'a pas été le cas sur cet exemple COFELY ayant été moteur. En général lorsqu'un exploitant dispose d’un contrat à son avantage, lorsqu’il fournit forfaitairement l’énergie, lorsque les dépenses de renouvellement du matériel (P3) ne sont pas transparentes (aucunes informations à la disposition du Maître d’ouvrage sur la nature et montant des dépenses de P3), comme par exemple lorsque le contrat cours encore sur de nombreuses années.

Les principales forces de ce projet sont concrétisées par un temps de retour sur investissement très court, moins d’un an sur cet exemple précis.
En moyenne sur ce type de dossier ou nous intervenons en tant qu’AMO suivi de travaux visant la réduction des consommations énergétique, nous obtenons des temps de retour sur investissement inférieur à 5 ans.


3

Qu’est-ce que l’AMO Exploitation ?

Le maître d’ouvrage ou son délégué, syndic d’immeuble par exemple, ne dispose pas forcément des compétences en interne permettant de vérifier et valider toutes les données d’un contrat d’exploitation des équipements de génie climatique.

L’AMO Exploitation est dit « Assistant au maître d’Ouvrage pour l’Exploitation. L’expérience et la compétence de l’AMO Exploitation consiste à proposer une analyse neutre et objective :

AMO Exploitation

Après avoir diagnostiqué les installations, leurs spécificités (rafraichissement, ECS…), l’AMO exploitation va conseiller et adapter les contrats d’exploitation aux besoins du Maître d’Ouvrage.

Pour mémoire, il existe une variété importante de type de contrat, un exploitant peut prendre en charge plusieurs types d’opérations, qui correspondent à 4 types de prestations : P1, P2, P3 et P4.

Prestation P1

L’exploitant fournit l’énergie pour la production énergétique (Chauffage, ECS, éventuellement Rafraichissement)

Prestation P2

Maintenance des installations (maintien en bon état de fonctionnement de l’installation) et conduite du chauffage (opérations de pilotage de la production et de distribution de la chaleur nécessaire pour obtenir les températures contractuelles dans les différents locaux et, le cas échéant, celle de l’eau chaude sanitaire et du rafraichissement)

Prestation P3

Garantie totale et renouvellement du matériel (gros entretien), forfait annuel qui couvre le remplacement des équipements définis dans le contrat

Prestation P4

Financement d’une rénovation de chaufferie

Concernant le P1, il existe là aussi différent type de contrat :

  • MF : Marché forfaitaire, l’exploitant livre l’énergie garantissant son contrat quelles que soit les températures extérieures et leurs variations d’une année sur l’autre
  • MT : Marché température, l’exploitant doit fournir une température définit en facturant un tarif d’énergie corrélé aux températures extérieures et leurs variation d’une année sur l’autre (DJU)
  • MC : Marché Comptage, l’exploitant comptabilise et facture l’énergie consommé selon un tarif de Mwh contractuel…

Il existe également une clause Intéressement sur les Marchés, sauf pour le MF, exemple :

  • MTI : Même contrat que le MT avec un intéressement c’est-à-dire que l’exploitant avec une température interne et extérieure de référence va réaliser des économies d’énergie (équilibrage, régulation, chaudières…) sur le combustible et partager les économies financières avec le Maître d’ouvrage ou son délégué.

L’objectif premier de l’AMO Exploitation est de diminuer et maitriser les consommations énergétiques tout en assurant la pérennité des équipements techniques et composants du bâti (multitechniques)

Les  prestations notamment se composent :

Du contrôle administratif de l'Exploitation 

  • Contrôle de l’exécution correcte des prestations contractuelles
  • Examen de tout Avenant au Contrat ou de toute proposition de modification de ce Contrat
  • Contrôle de toutes facturations présentées par l'Exploitant
  • Contrôle du Mémoire Fin Saison de chauffe
  • Contrôle décompte " P3 "
  • de maîtriser les niveaux de consommations énergétiques en veillant au respect du confort des locataires

Le contrôle de bonne conduite des installations

  • Suivi des consommations électriques (contrôle des factures)
  • Suivi des consommations de combustible (contrôle des factures)
  • Contrôle des rendements de combustion
  • Contrôle du respect des températures contractuelles
  • Contrôle du bon état d'entretien des installations
  • Interventions éventuelles auprès de l'Exploitant sur demande du maître d'ouvrage

Visites et rapports

  • Entre quatre et douze visites par an en présence de l’Exploitant
  • Mise en route
  • En cours de saison de chauffe
  • Fin de saison de chauffe
  • En cours de climatisation
  • Rapports pour dito

Mission préventive

  • Examen de toute proposition de modification par l'Exploitant des installations
  • Proposition de remplacement préventif de certains équipements  
  • Conseils de modification des installations en vue de réaliser des économies d'énergies ou mise en conformité eu égard à la réglementation en vigueur

Par Jean-Noël BONI,
Directeur Adjoint du BET GEE Ingénierie



Source et lien

logo gee-ing
http://gee-ing.com

Le Bureau d’étude GEE INGENIERIE (Groupement études et énergie) a été créé en 1983 par Suzanne LASSAVE, notre activité se répartie à proportion égale entre la Maîtrise d’Œuvre et l’AMO Exploitation que ce soit en logement, tertiaire et industrie. Nous avons commencé notre activité par des missions de rénovation de chaufferie avec comme fil conducteur la maitrise de l’énergie. Ce qui nous a amené à proposer dès 1983 une mission de suivi et contrôle de l’exploitation sur la copropriété Château Saint Jacques comprenant 800 logements, ou des dérives importantes de consommations énergétique avaient été constatées. Cette activité de suivi et de contrôle se développant, nous nous sommes spécialisés dans l’Assistance Maîtrise d’Ouvrage Exploitation des Equipements Energétique (chaufferie, PAC…).

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité