Chargement...

Tour Elithis Danube BEPOS, une première mondiale

Par Thierry Bièvre, Président Directeur Général d'Elithis

La ville de Strasbourg accueillera en 2015 une tour de 66 logements qui produira plus d'énergie qu'elle n'en consomme, une première au monde.

La Tour Elithis Danube, c’est la volonté de réaliser un projet innovant dans la catégorie «tours de logements» : concevoir et réaliser ces constructions de nouvelle génération au prix standard du marché.

Ce projet répond à une triple ambition – économique sociale et environnementale : celle de rendre l’énergie positive accessible à tous.

La Tour Elithis Danube souhaite ainsi réconcilier 4 enjeux traditionnellement jugés comme antagonistes :

  • L’efficacité énergétique allant jusqu’à offrir à des habitants les moyens de gommer ou presque leur facture énergétique
  • Une qualité de construction et d’architecture de très haut niveau
  • Un confort et un bien-être des habitants très sensiblement améliorés
  • Des coûts de construction maîtrisés ne dépassant pas les standards de la simple conformité réglementaire.

Une architecture inspirée de l'univers portuaire

La tour Elithis Danube se dressera à l’entrée de la Zac Danube, près du pont, un lieu où se rejoignent ville ancienne, quartier de l'Esplanade et faubourg de Neudorf, avec pour point de jonction l'ancien port. Un emplacement stratégique à la confluence entre le passé et le futur de la ville. Ce quartier en pleine reconquête, proche du centre-ville ancien, est voué à devenir le coeur moderne et écologique de Strasbourg.

La tour s'inscrit dans une architecture totémique qui emprunte aux architectures industrielles ses façades et sa silhouette s'inspirant des « vigies », ces figures particulières aux ports.

Le bâtiment approchera les 50 mètres de haut, avec un rez-de-chaussée et 16 étages. Étroite, la tour ne comportera que 4 logements maximum par étage, allant du T2 au T4.

Le projet est conçu pour répondre aux désirs des nouveaux urbains, de la jeunesse née à l'ère d'internet, qui ont des aspirations à un monde plus participatif. Un grand espace commun qui réunit les habitants sera situé au dernier étage sous la toiture faites de capteurs solaires. Une sorte de belvédère donnant sur la ville ouvert à tous.

Conception bioclimatique

L’accent est porté en premier lieu sur la conception bioclimatique du bâti dans son environnement et son climat pour limiter le recours exclusif aux technologies répondant aux besoins de confort des habitants : chauffage en hiver, confort d’été et de mi-saison, ventilation pour un air sain, etc.

L’environnement a ainsi été un des points clés de la conception de la tour. En effet, l’architecture bioclimatique mise en place vise une symbiose parfaite entre la tour et le climat alsacien: le froid, le vent et le soleil. Outre leurs qualités purement graphiques, les lignes élancées du bâtiment ont été pensées pour atteindre cette harmonie : la tour est compacte et optimisée pour limiter les déperditions dans le froid de l’hiver, profilée côté Canal pour limiter les expositions au nord, pour laisser glisser les vents d’hiver, élargie au sud pour optimiser les apports énergétiques du soleil et pour le plaisir des habitants.

Les façades sont inspirées par l'univers des ports avec une thématique verticale sur deux hauteurs d'étages et trois teintes allant du sombre au clair. La façade sombre vers le sol, claire vers le ciel, intègre des capteurs solaires et des verres polarisants. Elle est conçue comme une enveloppe « sensitive », capable de s'adapter aux éléments et au climat.

Conception bioclimatique

Conception BEPOS Respiration de la tour

Confort et agrément des habitants

Le projet est conçu pour le confort et l’agrément des habitants qui tous veulent une belle vue, une bonne orientation, et un maximum d’espace.
Les logements sont à double orientation avec de grands séjours d’angle avec vue sur la ville. Cela permettra une bonne ventilation d’été.
Le plan à pans coupés minimise les façades nord, pour un maximum d’apports solaires en hiver.

Le projet apportera une nouvelle conception du logement : plus spacieux, plus généreux, plus chaleureux, plus flexible, plus sain.
Pour atteindre conjointement ces objectifs, des innovations importantes seront mises en oeuvre, en particulier :

  • une toute nouvelle vision de la répartition des surfaces et des usages
  • une conception inédite des espaces techniques réservés à la délivrance du confort
  • des espaces de vie flexibles, adaptables, offrant de nouveaux services aux usagers

 Tour Elithis Danube


Les prévisions de consommation énergétique prennent en compte les besoins individuels de chauffage, d’électricité, de ventilation et d’eau chaude mais aussi l’énergie utilisée pour le fonctionnement des parties communes (ascenseurs…) et pour faire fonctionner les appareils électroniques domestiques.

Non seulement les futurs habitants verront leurs dépenses énergétiques réduites au strict minimum, mais en plus, grâce à la présence de panneaux photovoltaïques de nouvelle génération, la tour produira de l'électricité, prioritairement, pour son propre fonctionnement. En effet, la future tour produira l'équivalent de 100 kWh par mètre carré et par an avec entre 800 et 1000 m² de panneaux photovoltaïques installés sur le toit, pour une consommation normale légèrement moindre, de l'ordre de 97 kWh/m².
Les différents usages de la géothermie au cours de l’année permettront de ne pas appauvrir les ressources au cours du temps.

Les espaces communs ont été imaginés dans une logique de partage et de convivialité. Au dernier étage, les résidents profiteront d'un large espace avec sa terrasse en belvédère sur la ville. Lieu de réception, jardin partagé... chacun en profitera selon ses envies.

Instrumentation, mesures, pilotage

Pour un usage favorisant l’efficacité énergétique et parce que le bien-vivre des usagers est une préoccupation essentielle du projet, une attention toute particulière est portée à l’accompagnement des habitants de la Tour Elithis Danube.

Des technologies permettant de mesurer précisément les consommations énergétiques sont programmées: cela incitera les habitants à avoir de bonnes pratiques énergétiques en les informant en permanence de leur niveau de consommation. Le système de mesurage sera pédagogique et permettra :

  • Aux usagers de connaître leur niveau de consommation en temps réel, en cumulé, en référence à un objectif conventionnel de consommation.
  • Aux concepteurs de vérifier, contrôler et analyser les « réactions du bâtiment ». Cela facilitera l’acquisition des connaissances nécessaires pour mesurer les consommations réelles ainsi que la pertinence de la communication et des conseils de bonnes pratiques avec les habitants et les exploitants.
  • Aux exploitants de surveiller et contrôler les systèmes en fonctionnement, d’être informés des dysfonctionnements potentiels des installations et de disposer d’indicateurs d’anticipation de la maintenance.


L’ensemble du système pourra communiquer à distance. Il sera développé avec des technologies de type smart phone, IT de dernière génération au minimum.

Ce projet sera conduit avec le Système de Formation Intégrée (SFI), un dispositif innovant créé par Elithis.
Celui-ci vise à former in situ l’ensemble des acteurs d’une opération de construction afin de garantir leur implication, le respect du programme et les objectifs d’efficacité énergétique du projet. Il favorise ainsi le décloisonnement des métiers, trop souvent observé sur le marché du bâtiment et source de retards et de non-qualités. Il permet de faciliter et simplifier la mise en oeuvre du projet, la juste utilisation des connaissances et compétences de chacun des acteurs. Il renforce les compétences de chacun dans son domaine sans nuire aux actions des autres intervenants.

Les formations proposées s’articulent autour de 4 catégories :

  • les fondamentaux et expertises (bâtiment, énergie, sécurité, etc.) ;
  • Les spécificités du projet ;
  • Les spécificités des métiers (mise en oeuvre sur chantier) ;
  • L’exploitation du bâtiment (usages, gestion technique du bâtiment, etc.). Tous les acteurs du projet adhéreront au SFI.

Une livraison prévue en 2015

Les travaux de construction devraient débuter au début de l’année 2014 pour une livraison prévue en 2015. Et même si le coût du projet n’a pas été dévoilé, Elithis, qui bénéficie d’une subvention de la Caisse des Dépôts de 884.000 € au titre des investissements d’avenir, assure que la construction de la Tour Elithis Danube ne sera pas plus chère que celle d’un bâtiment normal. Le prix au mètre carré devrait lui osciller entre 4.000 et 4.500 euros.

Les acteurs du projet

Architecte et Maître d'oeuvre :
Agence d'architecture X-TU

Bureau d'études :
Groupe ELITHIS

Communauté urbaine de Strasbourg

Ville de Strasbourg

Caisse des dépôts

Pôle Alsace Energivie

Les chiffres clés

Surface habitable logements : 4.500 m²
66 logements : 17 T2 – 33 T3 – 16 T4

Zone de commerces en rez-de-chaussée :
600 m²

Energie photovoltaïque produite :
100 kWh par mètre carré

Surface de panneaux solaires :
800 à 1.000 mètres carrés

Consommation annuelle estimée :
97 kWh par mètre carré

Par Thierry Bièvre, Président Directeur Général d'Elithis

→ Sources et liens :


Commentaires

  • issam
    14/09/2013

    Oui plus d'éléments techniques constructifs et d'équipements auraient été les bienvenus sur ce projet Bepos

  • Mounir
    04/09/2013

    Projet intéressant, dommage que les systèmes mis en place ne soient pas plus détaillés (peut-être encore en cours d'études). Il sera intéressant d'avoir un retour à l'instar du projet de bureaux par ELITHIS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité