Chargement...

Chaleur renouvelable : la PAC est en avance sur les objectifs 2020, les autres en retard



Chaleur renouvelable : la PAC est en avance sur les objectifs 2020, les autres en retard

En France métropolitaine, en données corrigées des variations climatiques, le bois-énergie a représenté, en 2016, 71,2% de la consommation primaire d’EnR pour la production de chaleur, les PAC 15,6%, le solaire thermique seulement 0,7%. C’est ce qui ressort d’une étude récente du Commissariat général au développement durable, qui précise que, par contre, dans les DOM, le solaire thermique a constitué, toujours en 2016, 63% de cette même consommation primaire d’EnR pour la production de chaleur (contre 32% pour la biomasse solide et 6% pour le biogaz), et ce en données non corrigées des variations climatiques. L’étude indique par ailleurs que, en 2016, pour l’ensemble métropole+DOM, la consommation finale brute de chaleur renouvelable a atteint 67,4% de l’objectif officiel fixé pour 2020, avec 17,9% en solaire thermique, 27% en géothermie, 117,7% en PAC, 66,5% en biomasse solide (y compris déchets urbains renouvelables) et 43,6% en biogaz. La filière PAC a ainsi dépassé la trajectoire prévue pour 2016, alors que le solaire thermique, la géothermie, la biomasse solide et le biogaz chaleur présentaient des retards importants, commente l’étude. Elle ajoute que, entre 2005 et 2016, pour l’ensemble métropole+DOM, la consommation finale brute s'est accrue de : 117 ktep en solaire thermique, 29 ktep en géothermie, 1 975 ktep en PAC, 2 319 ktep en biomasse solide (y compris déchets urbains renouvelables) et 193 ktep en biogaz.


chaleur-renouvelable-pac.jpg

Par rapport à la trajectoire prévue pour 2016 par le Plan national d’action, cette consommation finale brute était, en 2016, en retrait de 389 ktep en solaire thermique, de 215 ktep en géothermie, de 2 605 ktep en biomasse solide et de 78 ktep en biogaz, alors qu’elle était en avance de 603 ktep en PAC. En 2016, poursuit l’étude, la consommation finale brute a totalisé 166 ktep en solaire thermique (+3,1% sur 2015), 135 ktep en géothermie de basse et moyenne énergie, 2 178 ktep en PAC (avec 270 ktep en PAC géothermiques),  1 114 ktep en réseaux de chaleur et 10 575 ktep en biomasse solide et déchets urbains renouvelables (avec 6 951 ktep pour la consommation de bois des ménages), et ce pour l’ensemble métropole+DOM. L’étude indique également que les DOM ont représenté 41% des surfaces de capteurs solaires thermiques installées en France en 2016 et que, par ailleurs, la production de chaleur cogénérée à partir de biogaz a progressé de 19% entre 2015 et 2016.


Quelles énergies pour le génie climatique en résidentiel/tertiaire ?

Voici, selon une récente étude du Ceren, quelle a été en 2016 la consommation énergétique du secteur résidentiel en France métropolitaine, à climat réel (en TWh PCS pour le gaz et en TWh PCI pour les autres énergies), les chiffres 2015 étant entre parenthèses :

Chauffage. Electricité : 36,3 (33). Gaz de réseau : 133,9 (121,8). Fioul : 49,1 (45,8).GPL : 3,5 (3,3). Chauffage urbain : 13,6 (12,7). Bois : 94,8 (84,9).
ECS. Electricité : 23,7 (24,2). Gaz de réseau : 16 (15,9). Fioul : 4,4 (4,5).GPL : 0,8 (0,8). Chauffage urbain : 3,8 (3,7). Bois : 0,5 (0,5).
Voici par ailleurs les mêmes données mais pour le secteur tertiaire :
Chauffage. Chauffage urbain : 8,1 (7,3). Electricité : 16,6 (14,6). EnR : 1,3 (1,2). Gaz naturel : 55,4 (55,4). PAC : 2,4 (2,3). Produits pétroliers : 21,3 (20).
Refroidissement/climatisation. Electricité : 17,3 (17,1). PAC : 2,7 (2,5).
ECS. Chauffage urbain : 1,5 (1,5). Electricité : 7,1 (7). EnR : 0,1 (0,1). Gaz naturel : 11 (11). Produits pétroliers : 3,5 (3,5).


Climatisation : Comment va évoluer le marché ?

En climatisation, comment évoluera le marché mondial dans les années qui viennent ? C’est à cette question que s’efforcent de répondre plusieurs récentes études de la société internationale Technavio, dont voici les prévisions de croissance (en moyenne annuelle) :

- CLIMATISATION. Le marché mondial des climatiseurs de type « packaged » (c’est-à-dire monobloc) s’accroitra de plus de 5% d’ici 2021. Carrier, Daikin, Johnson Controls, Lennox et Ingersoll Rand dominent ce marché selon l’étude qui, toutefois, cite aussi Blue Star, Gree, Haier, LG Electronics, Midea, Mitsubishi Electric, Nortek, Panasonic, Rheem, Samsung, Voltas et Whirlpool.

- CLIMATISATION. Le marché des systèmes de type « single packaged » progressera de presque 7% d’ici 2021. Daikin, Johnson Controls, LG Electronics et Trane dominent ce marché, selon l’étude, qui cite également, toutefois, Bosch, Carrier, Electrolux, Fujitsu, Gree, Haier, Lennox, Magic Aire, Midea, Mitsubishi Electric, Panasonic et Samsung.

- CLIMATISATION. Le marché des systèmes de type « unitary » progressera de presque 7% d’ici 2021. Daikin, Johnson Controls, LG Electronics et Trane dominent ce marché, selon l’étude, qui mentionne aussi, toutefois, AAON, AllStyle Coil, Bosch, Carrier, Electrolux, Friedrich, Fujitsu, Gree, Haier, Lennox International, Magic Aire, Mestek, Midea, Mitsubishi Electric, Panasonic et Samsung.

- CLIMATISATION. Le marché des « systèmes HVAC efficaces au plan énergétique » croitra d’environ 11% d’ici 2022. L’étude mentionne, entre autres acteurs majeurs sur ce marché, Daikin, Ingersoll-Rand, Johnson Controls, Lennox, LG Electronics et Carrier.



Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 630 € TTC/an : Cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 5 Février 2018


Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité