Chargement...

La Commission européenne veut relancer la chaleur renouvelable

La Commission européenne veut relancer la chaleur renouvelable

En affirmant une volonté d’augmenter le soutien financier de l’Union européenne à l’efficacité énergétique et en promettant « un nouveau train de mesures en faveur des EnR », la Commission européenne a présenté, la semaine dernière, une stratégie pour « bâtir une Union européenne de l’énergie résiliente, assortie d'une politique en matière de changement climatique tournée vers l’avenir ». Elle veut, en particulier, « remettre à plat la notion d’efficacité énergétique, traitée comme une source d’énergie en soi ». Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, a déclaré qu’il souhaitait que, en Europe, l’énergie soit « de plus en plus renouvelable et durable ». Pour sa part, Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne chargé de l'Union de l'énergie, a dit qu’ «une seule grande Union de l’énergie» permettrait de «garantir la prévisibilité dont les investisseurs ont tant besoin pour créer des emplois et de la croissance». Nous entamons aujourd'hui une transition fondamentale vers une économie à faibles émissions de carbone et respectueuse du climat, a-t-il poursuivi. De son côté, Miguel Arias Cañete, commissaire européen pour l'action en matière de climat et d'énergie, a dit sa volonté de renforcer les économies d’énergie et de « favoriser l'expansion des EnR ».

A l’occasion d’une conférence organisée par la Commission européenne sur la place du chauffage et de la climatisation dans la transition énergétique en Europe, la semaine dernière à Bruxelles, l’association Cogen Europe de la cogénération a souligné que l'élaboration des politiques au niveau de l'Union européenne ne devait pas se traduire par « la simple création de couches législatives supplémentaires » et que toute politique européenne en faveur du chauffage et de la climatisation devait s’insérer dans une approche  « plus large » qui établisse des liens entre législations existantes et futures. De son côté, Thomas Nowak, secrétaire général de l’association européenne de la PAC EHPA, a souligné que la combinaison de grosses PAC et de chauffage urbain était un choix « approprié » pour augmenter la part du chauffage «renouvelable» dans les zones à forte densité de population. Pour sa part, Ulrich Schmidt, président de l’association EHI (European Heating Industry), a jugé que l’Union européenne devait «se concentrer» sur le remplacement des quelque 80 millions de chaudières gaz ou fioul « anciennes et inefficaces » actuellement en service en Europe. Il a proposé un «labelling» des appareils installés. La législation doit être focalisée sur les consommateurs, a-t-il ajouté : pour ces derniers, il y a certains aspects comme le confort ou le prix qui « ne sont pas négociables », a-t-il expliqué. Nous avons besoin d'un cadre politique audacieux en matière d'efficacité énergétique, avec un objectif ambitieux visant à assurer le développement d'une culture de l'efficacité énergétique en Europe, a poursuivi M. Schmidt. Par ailleurs, l’association européenne EPEE, qui représente des fabricants de matériels de chauffage, de climatisation et de réfrigération, a souhaité une amélioration des contrôles du respect des normes en Europe.

Ventilation : recul du marché français en 2014

En logement individuel la VMC a reculé globalement de 2,2% en 2014. En VMC simple flux la baisse est de 1,5%, à 733 406 unités, avec -3,3% en autoréglable, mais +2,5% en hygroréglable. En VMC double flux, la chute est forte : -15,4%, à 29 212 unités. Au syndicat Uniclima, on explique cette chute par la baisse de construction de maisons individuelles. En aérateurs type VMR de débit inférieur à 400 m3/h, la baisse est de 2%, à 429 919 unités. En collectif/tertiaire, le marché des caissons simple flux progresse de 0,3%, à 98 895 unités, tandis que celui des caissons double flux régresse de 5,8%, à 11 224, une régression qu’Uniclima attribue essentiellement au report ou à la suspension de projets de construction en tertiaire. En réseaux aérauliques le marché des conduits plastiques et métalliques a reculé de 0,3% l’année dernière, à 23611 km, avec -2,1% en conduits métalliques et +0,7% en conduits plastiques, tandis que les ventes d’accessoires baissaient de 1%, avec cependant une croissance de 18% en accessoires à joints, qui représentent désormais 28% du marché des accessoires de réseaux aérauliques (contre 23% en 2013). En grilles et diffuseurs de diffusion d’air, le marché a progressé de 5%, à 578 150 unités. Quant aux surfaces équipées en poutres climatiques, le marché baisse de 19,5%. Les ventes d’équipements performants continueront de baisser si la construction neuve ne repart pas, souligne-t-on à Uniclima. De plus, l’absence d’incitation ne permet pas d’avoir de perspectives sur le marché de la rénovation, car bon nombre de solutions ne sont pas choisies en rénovation.

Bonnes perspectives 2015 pour le marché européen de la climatisation tertiaire

En Europe, le quatrième trimestre 2014 est une bonne surprise pour le marché des chillers (groupes de production d’eau glacée) qui a clôturé à +10,3%, bien au-dessus des prévisions des fabricants, vient d’indiquer Eurovent Market Intelligence. Toutefois, la France a connu une croissance plus faible. Au total, 2014 a été une année positive en Europe, avec une croissance de 4,2%. Et cette tendance devrait se poursuivre en 2015. En chillers, le marché européen a progressé de 10,3%  au quatrième trimestre 2014 et devrait croître de 2,2% au premier trimestre 2015 et de 6,5% sur l’ensemble de l’année. Au sujet des centrales de traitement d’air, Eurovent Market Intelligence parle d’un quatrième trimestre 2014 «plutôt morne». Le marché a connu une stagnation tout au long de 2014, mais les fabricants prévoient une amélioration d’ici la fin de 2015, ajoute-t-on. En centrales de traitement d’air, la croissance européenne a été de 0,6% au quatrième trimestre 2014 et Eurovent Market Intelligence prévoit +0,8% au premier trimestre 2015 et +6,4% pour l’ensemble de l’année. En ventilo-convecteurs, le marché européen a reculé de 1,8% au quatrième trimestre 2014 et devrait encore baisser de 0,1% au premier trimestre 2015, mais Eurovent Market Intelligence prévoit une croissance de 5,5% sur l’ensemble de l’année. En rooftops, le marché européen a baissé de 3% en 2014, avec -2,5% au quatrième trimestre, mais sont prévues des croissances de 12,4% au premier trimestre 2015 et de 7,7% pour l’ensemble de l’année.

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 630 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 27 Octobre 2014

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité