Emmanuelle Cosse, ministre du logement et de l'habitat durable, au colloque EnerJ-Meeting ...




- RÉNOVATION - Le ministère en charge de l’énergie vient de lancer une prime, sous conditions de ressources, et cumulable avec le CITE, pour certains travaux d’économies d’énergie des ménages à revenus modestes, et ce jusqu'au 31 mars 2018. Cette prime sera versée par des obligés ou éligibles des CEE, qui devront signer une charte “Coup de pouce économies d’énergie” et s’engager à mettre en place des incitations financières pour ces travaux. La prime devra s’élever à au moins : 800 € pour le remplacement d’une chaudière individuelle par une chaudière neuve au gaz ou au fioul à haute performance énergétique ; 100 € pour l’installation d’un programmateur centralisé pour radiateurs électriques ; 50 € pour l’installation d’un émetteur électrique à régulation électronique à fonctions avancées ; 1300 € pour le remplacement d’une chaudière individuelle par une chaudière neuve au bois de classe 5. 45% des ménages seront éligibles à cette nouvelle prime, estime-t-on au ministère, où on prévoit que, dès le mois de mars, les premières offres de primes seront opérationnelles. Par ailleurs, un arrêté du 15 février 2017 paru au JO du 21 février vient de porter, en complément de cette prime, le volume total de CEE délivrés au bénéfice de ménages en situation de précarité énergétique à : 178 000 kWh cumac pour l'opération CEE « chaudière individuelle à haute performance énergétique » ; 22 200 kWh cumac pour l'opération « système de régulation par programmation d'intermittence », pour les logements en chauffage électrique ; 11 100 kWh cumac pour l'opération «émetteur électrique à régulation électronique à fonctions avancées» ; 289 000 kWh cumac pour l'opération « chaudière biomasse individuelle ». de ces divers équipements.

- LABEL E+C- - Emmanuelle Cosse, la ministre du logement et de l'habitat durable, a déclaré lors du récent colloque EnerJ-Meeting qu’il faudrait « sans doute augmenter l'ambition sur certains niveaux du label E+C- et l'ajuster sur d'autres ». Pour sa part, Frédéric Pignard (Daikin France) a jugé que «les postulats de calcul de ce label pourraient être plus ambitieux en termes d’émissions de CO2». En l’état, a-t-il ajouté, ils favorisent les solutions les plus émissives en gaz à effet de serre ou en particules fines. De son côté, Alain Mille (GRDF) a dit que « l’un des enjeux de l’expérimentation du label serait d’améliorer la robustesse de la méthode de calcul des émissions de gaz à effet de serre sur le cycle de vie, méthode qui repose, à ce jour, sur des données souvent non stabilisées ou incomplètes », a-t-il estimé. Pour sa part, Eric Bataille (groupe Atlantic) s’est inquiété d’un « risque de gel » des projets solaires thermiques, notamment en ECS, du fait de la place accordée au photovoltaïque dans le label, il a même parlé d’« acte manqué ». De son côté, Anne-Sophie Perrissin-Fabert, directrice de l’Alliance HQE-GBC, a jugé « insuffisantes » les ambitions des plus bas niveaux « carbone » du label.


enerj-meeting2017

- EFFINERGIE - Lors du récent colloque EnerJ-Meeting, Yann Dervyn (Collectif Effinergie) a indiqué que, dans le cadre d’une très prochaine évolution des labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie 2013, il faudrait pour obtenir ces nouveaux labels, notamment, respecter un niveau énergétique et carbone E2-C1 ou E3-C1, faire un effort sur le BBio (-20%), le Cep (-20% en logement, -40% en tertiaire), avoir une perméabilité à l’air renforcée par rapport à la RT, vérifier l’étanchéité des réseaux de ventilation et mettre en place un commissionnement des équipements. Par ailleurs, il a indiqué qu’Effinergie travaillait sur un concept de QEPOS (quartier à énergie positive). Ce QEPOS aura vocation à adapter les critères des BEPOS pour tenir compte des spécificités territoriales, a-t-il précisé.

- CHAUFFAGE - A la question, posée à un échantillon représentatif de Français par OpinionWay pour monexpert-renovation-energie.fr : « en hiver, vous arrive-t-il d’avoir froid chez vous malgré le chauffage ? », voici les réponses obtenues :
- en sortant de la douche : 14% ont dit « souvent », 30% de temps en temps, 30% rarement, 25% jamais, 
- le matin au réveil : 12% souvent, 27% de temps en temps, 34% rarement, 26% jamais,
- le soir au coucher : 9% souvent, 21% de temps en temps, 38% rarement, 31% jamais,
- en rentrant à la maison : 7% souvent, 19% de temps en temps, 38% rarement, 35% jamais,
- pendant la nuit : 4% souvent, 17% de temps en temps, 36% rarement, 42% jamais.

Par ailleurs, 9% des personnes interrogées jugent vétustes les installations d’aération et/ou de VMC de leur logement ; 54%, correctes; 17%, neuves, tandis que 13% disent ces installations « inexistantes ».  En ce qui concerne le chauffage et/ou la chaudière, 7% jugent leur état vétuste, 58% correct, 27% neuf, tandis que 4% parlent d’installations «inexistantes». Autre question, posée aux seuls locataires : « votre propriétaire entretient-il suffisamment votre installation de génie climatique ? », 58% répondent « suffisamment » en ce qui concerne l’aération et/ou la ventilation (contre 39% « pas suffisamment »), tandis que, pour le chauffage et/ou la chaudière, les réponses sont : 70% suffisamment, 28% pas suffisamment.

- HAUTE-SAVOIE - Le ministère en charge de l’énergie vient de mettre en place, au bénéfice de la Vallée de l’Arve, fort polluée, une obligation de remplacement de tous les appareils de chauffage « très polluants » en trois ans et d’interdire de nouvelles constructions avec des équipements de chauffage au bois peu performants. Le ministère vise le remplacement de 10 000 appareils domestiques de chauffage au bois, « en ciblant en priorité les ménages aux revenus plus modestes ».

- ENR - Dans la « stratégie nationale pour la mer et le littoral » qu’il vient de publier et dans laquelle il est, notamment, question d’énergie thermique des mers et de stockage d’énergie en mer, le ministère en charge de l’énergie constate que « la France possède de très nombreux atouts, non seulement pour participer au développement de filières industrielles dans les différentes technologies d’énergies marines renouvelables, mais également pour accueillir, sur son territoire métropolitain ou insulaire, des centrales de production d’EnR ». L’apport des énergies marines permettra de contribuer à l’atteinte de l’objectif de 38% de chaleur renouvelable d’ici 2030, ajoute-t-on au ministère.



Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 630 € TTC/an : Cliquez ici


Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 12 Décembre 2016



Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Guide de solutions pour répondre aux exigences de la RE2020

Guide de solutions pour répondre aux exigences de la RE2020

Schneider Electric a conçu un Guide pour répondre aux exigences de la Réglementation Environnementale 2020.


Bilan 2021 et perspectives 2022 des industries CVC en France par UNICLIMA

Bilan 2021 et perspectives 2022 des industries CVC en France par UNICLIMA

Découvrez la tendance dans le mouvement de la transition énergétique et écologique en 2021.


Réseaux de chaleur et de froid urbains

Réseaux de chaleur et de froid urbains

Découvrez les solutions pour les réseaux de chaleur et de froid urbains développées par Wilo.


Génération frugale pour un scénario zéro carbone en 2050

Génération frugale pour un scénario zéro carbone en 2050

Pour escompter un scénario zéro carbone en 2050, une société frugale est-elle inévitable ?


Retour d’expérience sur 106 maisons rénovées BBC et plus à énergie positive

Retour d’expérience sur 106 maisons rénovées BBC et plus à énergie positive

La rénovation en résidentiel, Enertech, Effinergie, Médiéco et négaWatt en ont démontré toute sa portée en rénovant 106 maisons devenues BBC.


Les industriels du CVC sont-ils prêts pour l'évaluation de l'impact carbone d'un bâtiment ?

Les industriels du CVC sont-ils prêts pour l'évaluation de l'impact carbone d'un bâtiment ?

Depuis plusieurs années, les industriels du secteur CVC se sont engagés dans la démarche PEP.


Actions technico-économiques pour éradiquer les étiquettes F & G d’un patrimoine de logements sociaux

Actions technico-économiques pour éradiquer les étiquettes F & G d’un patrimoine de logements sociaux

Les étiquettes énergétiques F et G liées au DPE sont un fléau pour le patrimoine de logements sociaux, au coeur des enjeux du secteur bâtiment. Comment les éradiquer ?


Enquête exclusive sur la RE2020 auprès des concepteurs

Enquête exclusive sur la RE2020 auprès des concepteurs

Que pensent les concepteurs MOA et MOE de la RE2020 ? Du label d'état RE2020 ? XPair et Tribu Energie ont mené l'enquête : voici leurs réponses.


Solutions de rénovation globale de maisons individuelles : les 11 projets de référence « Rénostandard »

Solutions de rénovation globale de maisons individuelles : les 11 projets de référence « Rénostandard »

11 projets de référence Rénostandard sous les lumières du programme PROFEEL et du CSTB : découvrez les solutions de rénovation globale de maisons individuelles


Photovoltaïque en 26 questions-réponses pour gens pressés et démêler le vrai du faux

Photovoltaïque en 26 questions-réponses pour gens pressés et démêler le vrai du faux

Intéressons-nous sur le sujet du développement du solaire photovoltaïque en France avec l'aide du Guide questions-réponses élaboré par le CNRS et le FedPV.


Rex Résidentiel : démarche durable à Saint Tropez (83)

Rex Résidentiel : démarche durable à Saint Tropez (83)

Thermozyklus présente un retour d'expérience de démarche durable auquel la marque a contribué. En résidentiel à Saint-Tropez


Le biométhane : un gaz vert pour un système énergétique plus résilient

Le biométhane : un gaz vert pour un système énergétique plus résilient

Renouvelable et stockable, le biométhane est un gaz vert qui a de l'avenir dans la transition énergétique.


Nouveaux équipements de chauffage : exit le fioul, mais maintien du gaz et du « biofioul » !

Nouveaux équipements de chauffage : exit le fioul, mais maintien du gaz et du « biofioul » !

Avec la mise en application du nouveau décret, les nouveaux équipements de chauffage ne peuvent plus fonctionner au fioul mais le gaz et le biofoul demeurent acceptés !


Pompe à chaleur pour répondre à la RE2020 dans les logements collectifs

Pompe à chaleur pour répondre à la RE2020 dans les logements collectifs

Avec la réglementation environnementale RE2020, les pompes à chaleur sont devenues quasiment obligatoire, même pour les logements collectifs.


Rénovation Net Zéro Carbone : HQE-GBC pose les bases

Rénovation Net Zéro Carbone : HQE-GBC pose les bases

La rénovation zéro carbone est au coeur des enjeux pour le secteur du bâtiment. Net Zéro Carbone est une nouvelle initiative visant à créer des guides d'application pour y participer au mieux.