Génie climatique : stagnation des achats des grossistes

Génie climatique : stagnation des achats des grossistes

En matériels de génie climatique, les achats des entreprises de commerce de gros chauffage/sanitaire ont diminué de 0,2% l’an passé, à 1,8 milliard d’euros HT. C’est ce qui ressort d’une étude présentée lors de la Convention nationale de la fédération de grossistes Fnas la semaine dernière à Paris. On estime à la Fnas que ce recul de 0,2% - « tout juste un semblant d’équilibre sur fond de conjoncture dégradée » - pourrait traduire « un phénomène de reconstitution de certains stocks » chez les distributeurs.


Les reculs d’achats les plus importants en 2014 ont concerné les brûleurs gaz/fioul en caisse (-21,3%, à 18 millions d’euros), les chaudières biomasse et poêles à bois  (-17,8%, à 45 millions), le solaire thermique (-16,5%, à 23 millions), les tubes et raccords fonte, acier ou inox (-21,1%, à 16 millions),  les fixations de plomberie (-17,4%, à 32 millions), les raccords cuivre et laiton (-15,2%, à 57 millions), les tubes cuivre (-13,8%, à 131 millions), les chaudières hybrides gaz/fioul (-13,4%, à 5 millions) et les chaudières sol classiques gaz/fioul (-12,6%, à 57 millions). Inversement, les plus fortes progressions 2014 sont observées en chauffe-eau thermodynamiques (+54,3%, à 59 millions), PAC aérothermiques ou géothermiques (+26,1%, à 130 millions) et chaudières murales gaz à condensation (+14,3%, à 146 millions). Ces croissances sont dues au marché du neuf porté par la RT 2012, a commenté Jean-Pascal Chirat, président de la Section Thermique de la Fnas. On souligne à la Fnas que la bonne orientation des chaudières murales à condensation est directement liée à « l’impact des solutions énergétiques favorables au gaz dans la RT 2012 ».


M. Chirat a estimé que le marché des PAC « devrait être tiré vers le haut en 2015 », en conservant sa « dynamique » en construction neuve et en gagnant des positions en rénovation. Il a constaté, par ailleurs, que, l’an passé, la croissance des chauffe-eau thermodynamiques n’avait pas compensé, en nombre d’appareils, la chute des chauffe-eau électriques. Dans les achats des grossistes de la Fnas, les chauffe-eau électriques (y compris groupes de sécurité) ont pesé 167 millions d’euros l’an passé, en baisse de 5,8%, contre une soixantaine de millions pour les chauffe-eau thermodynamiques. Et ils ont représenté 9,2% des achats chauffage du commerce de gros chauffage/sanitaire, soit un recul de 0,6 point sur un an, ce qui fait qu’ils ont été détrônés de leur leadership par la climatisation. Celle-ci a constitué, en effet, 9,5% des achats chauffage des adhérents de la Fnas l’année dernière, mais avec toutefois des achats en baisse de 1,5%, à 172 millions d’euros, et avec aussi une part des achats en diminution de 0,2 point (contre +1,5 point pour les PAC aérothermiques et géothermiques et +1,2 point pour les chauffe-eau thermodynamiques).
En plomberie, les achats des négociants ont totalisé 665,9 millions d’euros en 2014, en baisse de 7,6%. L’évolution est également négative du point de vue du chiffre d’affaires des négoces, mais de manière moins marquée (-4,5%), ce qui traduit un possible mouvement de déstockage, commente-t-on à la Fnas.

 



Voici, pour plusieurs familles de produits de génie climatique, l’évolution des achats des adhérents de la Fnas en 2014 :


Chaudière murale gaz classique : 113 millions d’euros (-7,1%),
Chaudière murale gaz condensation : 146 millions d’euros (+14,3%),
Chaudière sol gaz/fioul classique : 57,7 millions d’euros (-12,6%),
Chaudière sol gaz/fioul condensation : 90,7 millions d’euros (+1,4%),
Chaudière hybride gaz/fioul : 4,9 millions d’euros (-13,4%),
Chaudière biomasse, poêle à bois : 44,9 millions d’euros (-17,8%),
Brûleur en caisse gaz/fioul : 18,1 millions d’euros (-21,3%),
PAC (aérothermie/géothermie) : 130,2 millions d’euros (+26,1%),
Chauffe-eau thermodynamique : 59,8 millions d’euros (+54,3%),
Solaire thermique : 22,9 millions d’euros (-16,5%),
Climatisation : 172,5 millions d’euros (-1,5%),
Ventilation : 83,5 millions d’euros (-1%),
Chauffe-eau électrique : 167,2 millions d’euros (-5,8%),
Chauffe-eau, chauffe-bain et accumulateur gaz : 25 millions d’euros (-3,9%),
Corps de chauffe, chauffage divisé : 138,6 millions d’euros (-2%),
Plancher chauffant : 80 millions d’euros (+0,3%),
Pompe, circulateur, accélérateur : 129,4 millions d’euros (+1,9%),
Régulation de chauffage : 99,4 millions d’euros (-3,7%),
Pièces détachées de chauffage : 65,9 millions d’euros (-8%),
Robinetterie de chauffage, expansion, cuves fioul, assainissement : 78,6 millions d’euros (-5,7%),
Fumisterie : 75 millions d’euros (-3,2%),
Tube cuivre : 131,8 millions d’euros (-13,8%),
Raccord cuivre/laiton : 57,4 millions d’euros (-15,2%),
Tube et raccord PER : 52,8 millions d’euros (-2,9%),
Tube et raccord multicouche : 39,8 millions d’euros (+2,8%),
Tube et raccord fonte, acier, inox : 16 millions d’euros (-21,1%),
Robinetterie gaz : 18,5 millions d’euros (-1,4%),
Robinetterie (compteur, réducteur, vanne, flexible) : 95,1 millions d’euros (-1,7%).

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 630 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 16 Mars 2015

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité
Suggestions

Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 des ventes d'équipements de CVC : il y a des chiffres positifs !

Bilan 2023 : Ventes d'équipements de CVC en hausse ! Découvrez les chiffres positifs et les tendances du marché.


EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Les outils et solutions disruptives pour des bâtiments sobres et efficaces

EnerJ-meeting Paris 2024 : Journée incontournable pour les professionnels du bâtiment. Découvrir comment les acteurs du bâtiment peuvent construire plus durable grâce à des solutions efficaces.


Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Chauffage hybride de logements collectifs avec pompe à chaleur et chaudière

Cette expertise vise à optimiser les performances énergétiques des logements collectifs en combinant chaudières à gaz naturel et pompes à chaleur, en réponse aux normes réglementaires et aux e


Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Plancher chauffant et rafraîchissant en neuf et rénovation

Le plancher chauffant et rafraîchissant de Schulter est une solution innovante et polyvalente, adaptée à la fois aux nouvelles constructions et aux rénovations.


Performances et traitement des installations de chauffage

Performances et traitement des installations de chauffage

Sentinel partage son savoir-faire quant à l'optimisation du chauffage et de l'eau chaude sanitaire (ECS)


Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Géothermie de surface avec pompe à chaleur, études et innovations

Découvrez les dernières avancées dans le domaine de la géothermie de surface, où les pompes à chaleur (PAC) exploitent la chaleur du sous-sol.


Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Coup de projecteur sur les innovations « solutions techniques » d’EnerJ-meeting Paris 2024

Découvrez les dernières avancées technologiques au cœur d’EnerJ-meeting Paris 2024. Explorez les solutions techniques qui façonneront l’avenir de l’industrie du bâtiment.


Régulation et GTB : le marché français en 2023 et les perspectives 2024

Régulation et GTB : le marché français en 2023 et les perspectives 2024

L’évolution du marché français de la régulation et de la GTB en 2023 et les tendances à surveiller en 2024.


Importance des fiches PEP dans les calculs RE2020

Importance des fiches PEP dans les calculs RE2020

Comprendre les Profils Environnementaux Produits (PEP) : un outil essentiel pour la construction écoresponsable.


Directive sur la performance énergétique des bâtiments adoptée par le parlement européen

Directive sur la performance énergétique des bâtiments adoptée par le parlement européen

Découvrez la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments, adoptée par le Parlement européen pour promouvoir l'efficacité énergétique dans le secteur de la construction


Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

Construire et rénover : 1. Sobriété - 2. Efficacité - 3. Décarbonation, venez échanger à EnerJ-meeting Paris

EnerJ-meeting Paris, le grand rendez-vous de toute la filière des décideurs du bâtiment fait peau neuve au Carrousel du Louvre le 6 Février 2024


Produire 1 million de pompes à chaleur : La communication souligne une fébrilité

Produire 1 million de pompes à chaleur : La communication souligne une fébrilité

Production d'1 million de PAC : un vrai défi pour les Pouvoirs Publics et industriels en termes d'investissement et de qualité d'équipement.


Produire 1 million de pompes à chaleur : La communication souligne une fébrilité

Produire 1 million de pompes à chaleur : La communication souligne une fébrilité

Production d'1 million de PAC : un vrai défi pour les Pouvoirs Publics et industriels en termes d'investissement et de qualité d'équipement.


Nouvel arrêté végétalisation et production d’EnR pour une toiture d’immeuble

Nouvel arrêté végétalisation et production d’EnR pour une toiture d’immeuble

Arrêté du 19 Décembre 2023 portant application de l'article L. 171-4 du code de la construction et de l'habitation.


Point sur les différents arrêtés « valeurs absolues » du Décret Eco Energie ou Décret Tertiaire

Point sur les différents arrêtés « valeurs absolues » du Décret Eco Energie ou Décret Tertiaire

Les nouveaux arrêtés "valeurs absolues" concernent plusieurs catégories de bâtiments tertiaires. Le point sur le Décret Eco Energie et sur le Décret Tertiaire