Chargement...

Marché de la pompe à chaleur en 2010, les chiffres !

Lyon : pour qui les trophées ?

Au salon Eneo la semaine dernière à Lyon, les sociétés Titanair, Etao et Presto ont reçu des trophées de l’innovation, respectivement pour le filtre à air Titapak S HPE, pour une PAC Inverter et pour le robinet Presto Touch, tandis que Tyco Electronics obtenait une mention spéciale pour son gel Gurosil. Sur le Salon des EnR, des trophées ont été décernés à Dani Alu pour son système Helial Intégration, à Kohlbach pour son foyer de combustion K12 et à QOS Energy pour ses solutions de monitoring de la performance énergétique Kantum, solutions qui ont décroché également un trophée au salon Bluebat, également la semaine dernière à Lyon. Des mentions spéciales ont été attribuées, lors du Salon des EnR, à Ökofen pour sa chaudières à granulés de bois Pellematic Smart et à Clipsol pour son système Clips’Air.

PAC : 2010, « annus horribilis »

L’association PAC&Clim’Info vient de présenter les résultats d’une enquête sur l’évolution du marché français métropolitain des pompes à chaleur en 2010, enquête qui porte sur les nombres d’appareils vendus par les fabricants et les distributeurs aux grossistes (hors grande distribution) et aux installateurs. En voici l’essentiel :

- En PAC, “2010 a été une annus horribilis”, s’est exclamé Jean Pradère, vice-président de l’Afpac. Il a expliqué  ces mauvais résultats, notamment, par le fait que bien des ménages “ont repoussé ou abandonné leurs investissements dédiés à leur équipement de chauffage, les reportant sur des achats jugés plus prioritaires”. Entre autres raisons, il a également cité le succès du photovoltaïque, la concurrence des chaudières fioul et le déstockage des grossistes. "Face aux baisses successives de crédit d’impôt, a-t-il poursuivi, les consommateurs deviennent de plus en plus méfiants, tandis que les installateurs reviennent de plus en plus fréquemment au remplacement de chaudières." Autre raison de la mévente des PAC en 2010, selon l’Afpac : le fait que, si les consommateurs sont “enthousiastes” à installer des PAC dans leurs nouvelles habitations, ils sont “plus frileux” dans l’habitat existant. 

- En PAC air/air, le marché en 2010, après deux années “difficiles”, a totalisé environ 379 000 unités extérieures (+ 14%, avec + 10% au dernier quadrimestre en monosplits mais - 5% en multi-splits). Les ventes de monosplits ont été de 278 589 unités l’an passé (contre 231 259), dont 88 484 de plus de 5 kW (+ 10%, avec + 11% pour les réversibles, à 81 924, et + 1% pour les “froid seul’). En ce qui concerne les monosplits de moins de 5 kW, les ventes ont augmenté de 26% en 2010, avec + 25% en réversibles (à 179 180 unités) et + 34% en froid seul (à 10 925). Pour leur part, les multi-splits sont relativement stables, à 100 130 unités (dont 67 880 de 2,7 kW à moins de 7 kW, + 12%, et 32 250 unités de 7 à 17,5 kW, - 19%). "Ces chiffres mettent bien en avant la diminution de grosses applications (quatre unités intérieures et plus) au profit de réalisations de deux à trois unités", commente-t-on à PAC&Clim'Info. La part de l’Inverter a été de 92% en 2010 (contre 88%). Pour ce qui concerne les unités intérieures, les ventes s’élèvent à 429 313 unités murales (contre 389 463), très loin devant les consoles (39 680 en 2010 contre 40 667), les plafonniers (12 881 contre 12 195), les cassettes (45 907 contre 42750) et les gainables (33 906 contre 32 696).

- En PAC air/eau, le marché a diminué de 42%, à 53 854 unités, avec - 24% au dernier quadrimestre (à 25 224). Les ventes ont totalisé 13 548 unités en monobloc (- 56%), dont 66% de 10 à 20 kW, 29% de 5 à 10 kW, 3% de 20 à 30 kW et 2% de 30 à 50 kW. Le marché a été de 40 306 unités en bibloc (- 34%), dont 68% de 10 à 20 kW, 29% de 5 à 10 kW et 3% de 20 à 30 kW. Les monoblocs ont représenté 25% du marché total 2010 (contre 34%). Quant aux PAC capables de produire de l’eau à plus de 60°C, leurs ventes ont régressé de 35% l’année dernière, à  16 267 unités, soit 30% du total (contre 27%).

- En PAC géothermiques, le marché a reculé de 38% en 2010, à 8 957 unités, dont 1 845 sol/sol (- 42%), 454 sol/eau (- 63%), 1 627 eau/eau (- 45%) et 5 031 eau glycolée/eau. Les PAC “haute température” ont représenté 28% du total.

- En PAC ECS seule, le marché 2010 totalise près de 8 000 unités (+ 67%), dont 62% sur air ambiant, 28% sur air extérieur, 7% sur le sol et 3% sur air extrait. 

- EN BREF.
Les associations Chauffage Fioul et Costic viennent de signer un accord cadre afin de “mutualiser” leur savoir-faire en matière de logements chauffés au fioul domestique. Les deux associations vont collaborer, notamment, en veille technologique, en études techniques, en aide à la conception d’installations, en formation et en diffusion des connaissances.


- EN BREF.
En 2010, en moyenne annuelle, les prix à la consommation ont augmenté de 23,2% pour les fiouls domestiques, de 6,9% pour le gaz de ville, de 2,4% pour l’électricité et de 1,9% pour les combustibles solides. Ils sont restés stables en “eau chaude, vapeur et glace”, ainsi qu’en chauffage urbain. C’est ce que vient d’indiquer l’Insee, qui précise que, pour les appareils domestiques de chauffage, il y a eu une baisse de 0,4%.

 

Téléchargez la lettre hebdomadaire complète

Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 605 € TTC/an : cliquez ici

Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 29 novembre 2010

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité