Chargement...

Perspectives 2018 favorables pour la VMC hygroréglable


Perspectives 2018 favorables pour la VMC hygroréglable

En logement individuel, la VMC a progressé de 2,4% en 2017, à 796 075 unités. En VMC simple flux, la progression a été de 2,5%, à 773 452 unités, avec +0,8% en autoréglable et +6,1% en hygroréglable. En VMC double flux, les ventes ont diminué de 0,6%, à 22623 unités, une évolution que le syndicat de fabricants Uniclima attribue à une probable bonne tenue du marché de la rénovation haut de gamme. Au syndicat, on estime également que le marché de la rénovation devrait connaître de « profonds changements » en 2018 avec l’application des exigences du règlement Ecoconception et le transfert de solutions de simple flux autoréglable vers des solutions de simple flux modulé. Le marché pourrait être dynamisé par une offre abondante de nouveaux produits liée à la disparition des systèmes autoréglables suite à l’application du règlement, ajoute-t-on au syndicat, où, pour 2018, on table sur un marché «dynamique» de la VMC hygroréglable. Toujours en VMC pour habitat individuel, on signale à Uniclima une stagnation des ventes en GSB en 2017 ; la croissance du marché a été tirée par les ventes en négoce professionnel.


ventilation.jpg

En aérateurs type VMR de débit inférieur à 400 m3/h, une croissance de 0,9% a été enregistrée l’année dernière, à 446 680 unités. 
En collectif/tertiaire, le marché des caissons simple flux a progressé de 1,2% l’an passé, à 97 904 unités, tandis que celui des caissons double flux augmentait de 6,9%, à 11 863. En habitat collectif, Uniclima fait état d’une stabilité des ventes de caissons C4. Et évoque par ailleurs une disparition des systèmes double flux à échangeur à flux croisés sur le marché français. Le syndicat prévoit que, en 2018, la reprise économique devrait « porter » le marché des caissons tertiaires double flux et permettre, en collectif, une reprise des ventes de caissons C4.

En réseaux aérauliques, le marché des conduits plastiques et métalliques a augmenté de 3,4% en 2017, à 23 722 km, à la fois en conduits métalliques et en conduits plastiques. La proportion d’accessoires à joint continue de progresser pour atteindre 35% de part de marché, précise-t-on à Uniclima. En grilles et diffuseurs d’air, le marché n’a progressé que de 0,4% l’an passé, à 552 535 unités.
À Uniclima, on exprime la crainte que le projet de loi de simplification « Elan » - qui pourrait faire évoluer la réglementation Ventilation de façon défavorable, selon ce syndicat - ne vienne contrecarrer un début d’évolution plutôt encourageant qui se fait jour actuellement en faveur de la QAI, avec notamment un prochain Livre Blanc des pouvoirs publics, même si, juge-t-on à Uniclima, les propositions de ce dernier sont « pour l’instant assez timides ». S’exprimant au nom d’Uniclima, Stanislas Lacroix (Aldes) souhaite que s’impose au final « une logique de performance ». Il souhaite également une obligation de vérification de la qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation. Par ailleurs, on craint à Uniclima que la pose de produits ou équipements isolants dans des bâtiments anciens non encore équipés de tels systèmes de ventilation n’entraîne « une forte étanchéité à l’air ».

- EN BREF - Selon Eurovent Market Intelligence (EMI), organisme spécialisé dans l’étude de certains segments du marché du génie climatique en Europe, Afrique et Moyen-Orient, le marché des ventilo-convecteurs a progressé de 5% l’an passé, tandis que, en centrales de traitement de l'air, la croissance s’élevait à 7% (avec +12% au quatrième trimestre). En « rooftops », le marché a stagné en 2017, avec toutefois +3% au dernier trimestre, tandis que, en refroidisseurs de liquide, le marché enregistrait « un bon quatrième trimestre », avec des pompes à chaleur en croissance de 8%, mais avec aussi, cependant, une baisse de 10% en refroidisseurs de plus de 1200 kW, indique-t-on à EMI, où on signale par ailleurs que, l’année dernière, le R1434A et les réfrigérants à faible PRG ont progressé sur le marché, tandis que le R410A restait stable et que le R407C diminuait de 25%.



Génie climatique : comment évolue le marché français ?

En génie climatique, voici quelle est l'évolution du marché français selon les toutes dernières statistiques de l'INSEE :

INDICES DE CHIFFRE D’AFFAIRES :
- Commerce de gros de fournitures pour plomberie et chauffage : 108,94 en décembre 2017 (105,83 en décembre 2016).
- Production et distribution de vapeur et d’air conditionné : 232,56 en décembre 2017 (197,83 en décembre 2016).
- Fabrication de radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 98,75 en décembre 2017 (93,93 en décembre 2016).
- Fabrication d’équipements aérauliques et frigorifiques : 109,38 en décembre 2017 (99,49 en décembre 2016).
- Travaux d'installation d'équipements thermiques et de climatisation : 135,36 en décembre 2017 (132,61 en décembre 2016).

INDICES DE PRIX DE PRODUCTION POUR LE MARCHÉ FRANÇAIS :
- Radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 92,2 en décembre 2017 (90,7 en décembre 2016).
- Matériel aéraulique : 92,1 en décembre 2017 (93,2 en décembre 2016).

INDICES DE PRIX D’IMPORTATION :
- Radiateurs et chaudières pour le chauffage central : 112,6 en décembre 2017 (110,3 en décembre 2016).
- Equipements aérauliques et frigorifiques : 98,2 en décembre 2017 (97,8 en décembre 2016).

INDICES DE COÛTS :
- BT 40 (chauffage central) : 105,7 en novembre 2017 (104,5 en novembre 2016).
- BT 41 (ventilation et conditionnement d'air) : 108,6 en novembre 2017 (108 en novembre 2016).


Pour s'abonner à l'édition complète de ThermPresse - 630 € TTC/an : Cliquez ici


Exemple d'un numéro de ThermPresse : ThermPresse du 5 Février 2018



 

Commentaires

Aucun commentaire actuellement, soyez le premier à participer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

ABONNEZ-VOUS !
Ce site respecte strictement la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité